Le 11 Novembre, le Google Blockchain (The Graph) fera Exploser Polkadot

The Graph GRT continu de faire parler de lui. Celui qu’on appelle le Google Blockchain a annoncé l’intégration des écosystèmes Polkadot et Kusama grâce au soutien de Moonriver et de Moonbeam Network.

Layer 1, Layer 2, kézako ? Dans cet article, apprenez la différence entre L1 et L2, et comprenez comment ils peuvent être utiliser pour combiner différents protocoles entre eux et ainsi créer des dApps surpuissantes. La révolution promise par la technologie blockchain passera par là.

1xbit

La puissance de The Graph Protocol GRT

The Graph est un protocole d’indexation des données On-Chain. Les données On-Chain sont les données issues des différents échanges, transactions etc. qui ont lieux sur les blockchains. Ces données sont par nature publiques, puisque les blockchains sont des registres de données ouverts.

Cependant, il n’est pas toujours évident de retrouver ces données et de les exploiter. Si pour l’utilisateur lambda, cela ne pose pas un gros problème, c’en est un pour les développeurs d’applications décentralisées – dApps. Pour faire fonctionner une dApps, un développeur va avoir besoin d’accéder à ces données, rapidement et sans encombres. Pour prendre des termes exacts, il faut collecter, traiter et stocker les données. Sans ces conditions, aucune application ne pourra fonctionner à son plein potentiel. C’est donc vital pour le développement futur et la croissance des écosystèmes blockchains.

C’est la raison pour laquelle The Graph a rendu son protocole accessible à Moonriver, un layer 1 créé sur Kusama.

The Graph et la compatibilité Kusama

The Graph a déjà fait de nombreux progrès dans l’indexation des données. C’est un protocole qui était déjà compatible avec la blockchain Ethereum ainsi que le Binance Smart Chain, deux des blockchain les plus prolifique et les plus utilisées aujourd’hui. Seulement, entre ce stade de développement et la suite, il y avait une grande marche à franchir. Car passé les tokens ERC-20 et les BEP-2, il y a des centaines de protocoles différents. Alors pour aller plus vite, le plus ingénieux était encore d’aller vers une compatibilité avec les protocole qui sont eux mêmes développé pour permettre une interopérabilité cross chain. Comme c’est le cas avec Polkadot et Kusama.

Pour rejoindre ces deux réseaux, uniques en leur genre, Graph GRT a opté pour une association des layers 1.

Moonriver est un layer 1 construit dans Kusama. Kusama est un environnement qui permet de développer et de construire des applications ou des protocoles. C’est ce qu’on appelle un Layer 2, autrement dit un environnement, ou network. Un layer 1 peut être construit dans un environnement layer 2. De cette manière, il pourra développer sa propre blockchain, ses propres tokens, tout en bénéficiant de la sécurité et de la technologie du layer 2.

Pour plus d’informations, consultez notre Guide : “Acheter du Polkadot

Layer 1, Layer 2 et dApps

Une confusion peut naitre à cause du numéro 1 et 2. De manière contre intuitive, le Layer 1 n’est pas la base sur laquelle on construit un layer 2. C’est l’inverse : un Layer 2 est un environnement dans lequel on peut construire un layer 1. Les layers 1 sont aussi appelés parachains.

En ajoutant Moonriver aux protocoles supportés, les développeurs de The Graph GRT ont permis d’apporter leurs technologies dans l’environnement de Kusama. Ainsi, les Sous-Graphes de The Graph GRT sont maintenant accessibles par les autres protocoles et applications existants dans l’environnement de Kusama.

Les Sous-Graphs sont des outils techniques de The Graph GRT permettant de coder des recherches de données, de stocker ces données, de les rendre disponibles et de construire d’autres recherches plus complexes. Pour comparer avec google, quand vous entrez une recherche, vous tapez “meilleur article crypto” dans la barre de recherche. Avec The Graph, cette recherche pourrait-être sauvegardé, et même utilisé dans une autre recherche. Par exemple, vous pourriez inclure les résultats de cette recherche sans avoir à la re-taper au clavier. Evidemment, pour les recherches google, l’intérêt est limité. Mais pour des recherches complexe dans les blockchains, c’est un gain de temps énorme.

Compatibilité Polkadot

Mais l’astuce des développeurs de The Graph ne se limite pas à utiliser MoonRiver pour avoir accès au réseau Kusama.

Pour rendre leur protocole également accessible sur le réseau Polkadot, qui est le réseau jumeau de Kusama et également le plus gros des deux, l’équipe de The Graph est allé chercher un Layer 1 jumeau de MoonRiver.

Moonriver est un layer 1 construit au sein de Kusama. Et il existe un protocole layer 1 construit au seins de Polkadot qui est le jumeau de Moonriver. Ce dernier s’appelle MoonBeamNetwork.

En utilisant ces propriétés de réseaux jumeaux et de layer 1, The Graph Protocol a réussit l’exploit de devenir accessible sur les deux environnement Kusama et Polkadot. Qui sont des environnements particulièrement utilisés pour le développement de dApps.

Et de cette manière, les applications construites chez Polkadot et chez Kusama peuvent accéder à la technologie d’indexation et de stockage des données de The Graph. C’est un sacré tour de passe passe !

A lire aussi : ”La Folie Continue : 17 Millions $ de Bitcoin Retrouvés !

Le lancement de The Graph GRT sur Kusama et Polkadot

Cependant, pour que MoonRiver et MoonBeamNetwork soient ajoutés aux environnements Kusama et Polkadot, il va d’abord falloir que ceux-ci soient validés par la communauté au cours d’enchères. Il s’agit d’un protocole de gouvernance propre aux blockchains Kusama et Polkadot. C’est une manière de laisser le choix aux utilisateurs. Ces derniers doivent immobiliser des tokens DOT de polkadot et des KSM de Kusama. Comme ces tokens ont un prix, c’est une manière de prouver son soutien aux projets. Les tokens ainsi immobilisés rapportent de l’argent à leurs propriétaires. De cette manière, tout le monde y trouve son compte.

Le lancement de Moonriver est actuellement en cours. Il est divisé en 5 phase différentes dont la première a commencé au mois de juillet. La valeur des tokens immobilisés, TVL (Total Value Locked), est actuellement de 80 millions de dollars (data de DeFi Llama)

Si les parachains sont déjà disponibles dans l’environnement de Kusama, ce n’est pas encore le cas chez Polkadot. En effet, Kusama a été construit par l’équipe de Polkadot pour avoir une version d’essai. C’est la raison pour laquelle des layers 1 existent déjà sur Kusama et pas encore sur Polkadot. Ce qui fait que le prix de son token, le DOT, est encore largement inférieur à celui du KSM de Kusama. En effet, actuellement le KSM cote à 400 dollars tandis que le Polkadot ne vaut que 37 dollars.

Cependant, le lancement des parachains dans l’environnement de Polkadot devrait commencer le 11 Novembre. Avec le même système de gouvernance, d’enchères etc. Ce qui devrait probablement propulser le prix du DOT et du GRT a des niveaux équivalents à ceux du KSM.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *