La Thaïlande durcit un peu plus les règles sur les cryptomonnaies

Coup dur pour les cryptoactifs ! La Securities and Exchange Commission de Thaïlande a interdit aux utilisateurs de cryptomonnaies d’effectuer des échanges cryptographiques avec certains types de jetons. Par ailleurs, l’autorité a donné un délai aux bourses locales pour mettre à jour leurs règles de cotation des tokens. Elles ont jusqu’au 11 juillet.

Thailand flag waving in the wind with beautiful blue sky and sunlight

4 jetons dans le collimateur du régulateur

Vendredi 11 juin, la Securities and Exchange Commission de Thaïlande a publié un communiqué dans lequel elle a indiqué que son secrétaire général, M. Ruenvadee Suwanmongkol, a approuvé la décision n°18/2564. Elle porte sur les « règles, conditions et procédures pour entreprendre des activités liées aux actifs numériques ».

Parmi les nouvelles règles disponibles, on lit que les bourses thaïlandaises ne doivent plus assurer les échanges avec 4 types de jetons : les jetons non fongibles (NFT), les jetons émis par les bourses, les jetons basés sur les mèmes et les jetons basés sur les fans.

À propos des jetons émis par les bourses, l’autorité se montre intransigeante. Elle ordonne que les cryptomonnaies doivent être conformes aux descriptions qui figurent dans leurs livres blancs. Aussi, elles doivent être en adéquation avec toutes les directives relatives aux actifs numériques. Si ce n’est pas le cas, les jetons devraient être retirés de la liste des bourses.

Pour se mettre en règle, les bourses thaïlandaises disposent d’un délai de 30 jours à compter de la date d’émission du communiqué.

Des directives qui ne passent pas toujours

La nouvelle décision de l’autorité de régulation ne sera certainement pas sans effet. On imagine déjà bien qu’elle aura un impact sur des jetons spécifiques, comme le Dogecoin (DOGE) – une cryptomonnaie basée sur un même de Shiba Inu – et le Bitkub Coin (KUB).

L’année 2021 a été vraiment particulière en Thaïlande en ce qui concerne les investissements sur le marché des cryptomonnaies.

En effet, un peu plus tôt dans l’année, la Securities and Exchange Commission avait sorti une directive selon laquelle les investisseurs devraient absolument suivre une formation au trading des cryptomonnaies ou passer un test dans le but de prouver leurs connaissances. Cette mesure, qui n’a pas forcément fait l’unanimité, avait pour but de protéger les traders débutants contre les risques de perte, du moins c’était l’intention affichée.

La Securities and Exchange Commission donne un nouveau tour de vis au marché des cryptomonnaies en Thaïlande. Avec la nouvelle directive prise par l’autorité de régulation, on voit mal comment des jetons, comme le Dogecoin (DOGE) et les NFT, pourraient à nouveau se réimplanter et reprendre leur place. Mais laissons l’avenir nous dévoiler ses secrets !

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *