La Russie lancera une opération de séduction des mineurs de cryptomonnaies

Des acteurs russes œuvrant pour les cryptomonnaies se lancent dans une opération de reconquête et de séduction des mineurs. Le projet prend sa source dans la puissante répression qui continue de se faire en Chine contre les mineurs de cryptomonnaies. Autrement dit, il tombe à point nommé !

Bitcoin (new virtual money) and Russia Flag. Conceptual image for investors

Plusieurs partenaires pour séduire les mineurs

L’Association russe de crypto économie, d’intelligence artificielle et de blockchain (RACIB) promet de tout mettre en œuvre afin d’attirer le maximum de mineurs vers la Russie. À l’heure où nous publions ce contenu, les informations à propos de cette opération ne sont pas fournies.

Néanmoins, on sait que ce projet a une grande envergure et que la RACIB voit les choses en grand. En effet, elle s’est associée avec des autorités gouvernementales ainsi que des sociétés d’État russes pour avoir des séances de travail. L’un des partenaires sur le projet s’est spécialisé dans le domaine de « éco mining » et envisage de créer des centres de données alimentées par des sources d’électricité renouvelables.

Les partenaires du RACIB pour le projet de séduction ne sont pas que des nationaux. Certains proviennent de l’étranger. Dans le lot, on retrouve des entreprises chinoises qui sont spécialisées dans le secteur de l’exploitation des cryptomonnaies. Dans une annonce, nous apprenons que les entreprises partenaires contrôlent « plus de 25 % du hashrate mondial des principales cryptomonnaies ».

Selon NS Energy, la Russie est le 3e plus grand producteur d’électricité au monde. Le pays génère plus de 1 100 térawattheures d’énergie par an. Cela lui permet de se positionner derrière la Chine, les États-Unis et l’Inde. Cette année, le pays de Vladimir Poutinea renforcé son parc énergétique avec de nouvelles centrales installées dans la région de Rostov, la République de Kalmoukie, l’Adyguée et le Kraï de Stavropol.

La Chine les perd, les États-Unis et la Russie les récupèrent

L’initiative prise par la RACIB se présente comme une opportunité pour de nombreux mineurs et des entreprises de cryptomonnaies qui essaient d’échapper à la répression en Chine. D’ailleurs, cette répression a un impact considérable sur le pays. Selon les statistiques du Cambridge Centre for Alternative Finance, le taux de hachage du Bitcoin (BTC) y a considérablement chuté. En septembre 2019, il était de 75,5 %, mais en avril 2021, il est passé à 46 %.

Dans la même période, aux États-Unis, le taux de hachage a, lui, bondi. Il a connu une croissance de 17 % contre 4 % par le passé. En Russie et au Kazakhstan, le taux a aussi augmenté, mais de 8 %.

Alors que la Chine est en pleine campagne de répression contre les mineurs de cryptomonnaies, la Russie mène, elle, une campagne de séduction. L’Association russe de crypto économie, d’intelligence artificielle et de blockchain (RACIB) est entrée en collaboration avec plusieurs entreprises nationales et étrangères pour attirer les mineurs.

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *