La Financial Conduct Authority met en garde contre 111 sociétés de cryptomonnaies non enregistrées

Ce mercredi, la Financial Conduct Authority (FCA), l’autorité financière britannique a mis en garde les citoyens et consommateurs britanniques contre 111 entreprises de cryptomonnaies non enregistrées dans le royaume. L’autorité financière considère le recours aux services que proposent ces entreprises comme « un risque très réel ».

Wooden mallet of judge

Une autorité financière prudente à l’égard des cryptomonnaies

Cette déclaration fait suite à la nouvelle législation entrée en vigueur depuis le 10 janvier au Royaume-Uni, par laquelle toutes entreprises de cryptomonnaie doivent s’enregistrer auprès de la FCA et se conformer aux lois contre le blanchiment d’argent et le financement d’activités terroristes.

L’autorité financière britannique est particulièrement vigilante vis-à-vis de la popularité toujours croissante des cryptomonnaies au sein des sujets britanniques. En effet, selon les enquêtes de la FCA, près de 2,3 millions d’adultes du royaume détiennent aujourd’hui des cryptomonnaies. Pourtant, toujours selon la FCA, il apparait que la grande majorité des acteurs de la cryptomonnaie (les investisseurs) britanniques ignorent totalement ce dans quoi ils investissent leur argent.

Mark Steward, le principal responsable de la loi régulant les sociétés de cryptoactif justifie cet engouement pour les cryptomonnaies relevant du syndrome de FOMO (de l’anglais : fear of missing out, « peur de rater quelque chose »). Il considère que « La raison pour laquelle beaucoup investissent maintenant est qu’ils ont peur de passer à côté de ce qui pourrait être un boom ».

Or, les sociétés crypto non réglementées représentent une menace pour les consommateurs, les banques et les entreprises de paiement qui font affaire avec elles, d’autant plus que peu d’entre elles sont enregistrées auprès des autorités britanniques.

C’est dans cette logique que la FCA a publié cette liste de 111 sociétés non enregistrées, pour que les investisseurs intéressés dans les cryptomonnaies puissent vérifier si l’entreprise avec laquelle ils ont l’intention de traiter est conforme (ou non) aux lois en vigueur sur le territoire britannique.

Depuis le début de l’année 2021, la FCA a été nommée comme étant l’institution de référence pour superviser les actions contre le blanchiment d’argent et le financement des activités terroristes.

Depuis le 10 janvier 2021, toutes les entreprises de cryptoactifs basées au Royaume-Uni ont dû se conformer à la réglementation sur la lutte contre le blanchiment d’argent et s’enregistrer auprès de la FCA. Pourtant, la pandémie mondiale a entraîné un arriéré de demandes qui sont encore en cours de traitement. Depuis le début de l’année, jusqu’à présent 51 entreprises de cryptographie ont retiré leurs demandes d’enregistrement auprès de la FCA.

Plus d’actions

Passionné de la finance et des investissements de demain, je déniche sur le web les dernières tendances (et les dernières infos) en matière de cryptomonnaies et de calcul de risque. De nature curieuse, je fouille et arpente les médias anglophones à la recherche de news à croquer. Mon objectif ? Proposer des informations synthétiques vérifiées et de qualité pour éclairer ceux qui désirent s’aventurer dans le monde des cryptoactifs.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *