La communauté crypto défend les stablecoins contre les régulateurs

L’initiative conjointe menée par le département du Trésor des États-Unis, de la Federal Reserve et des régulateurs financiers pour que Congrès leur accorde plus de pouvoir sur les stablecoins et leurs émetteurs a suscité des réactions mitigées de la part de la communauté crypto.

Source: Adobe/Feng Yu

Les organismes gouvernementaux, qui ont produit un document intitulé Report on Stablecoins from the President’s Working Group, semblent s’aligner avec les souhaits du président de la Securities and Exchange Commission (SEC), Gary Gensler. Ce dernier a qualifié les stablecoins de « jetons de poker » à une « table de casino » et a comparé le secteur au « Far West ».

Dans le document, le groupe écrit que « la croissance rapide des stablecoins augmente l’urgence de ce travail. » Ils ont averti que « l’absence d’action risque d’entraîner la croissance des stablecoins de paiement sans protection adéquate des utilisateurs, du système financier et de l’économie au sens large. »

Les auteurs ont indiqué au Congrès qu’il devait voter en faveur d’une législation qui obligerait effectivement les émetteurs de stablecoins à obtenir un statut similaire à celui des banques, avec des dépôts assurés, des exigences en matière de capital et de liquidités, le tout sous la supervision de la banque centrale.

Jeremy Allaire, PDG et fondateur de Circle, l’entreprise à l’origine du stablecoin USDC garanti par le dollar, a adopté un ton conciliant.

M. Allaire a écrit que son entreprise, qui se prépare à entrer en bourse et à devenir « une banque nationale de monnaie numérique », « soutient pleinement l’appel lancé au Congrès pour qu’il agisse et établisse une supervision bancaire fédérale pour l’émission de stablecoins ».

Il a ajouté que « la mise à l’échelle rapide et l’importance stratégique de cet aspect pour la compétitivité du dollar à l’ère de la crypto et de la blockchain sont essentielles. »

Mais le PDG a noté des points problématiques dans le rapport : il s’agit notamment du fait que le groupe de travail souhaite que le Congrès accorde aux superviseurs fédéraux des émetteurs de stablecoins « le pouvoir d’exiger que les diverses « entités » impliquées dans leur fonctionnement et leur utilisation » soient « en mesure d’être contrôlées et tenues à des « normes de gestion des risques appropriées ». »

Allaire a déclaré que si « conceptuellement, cela a du sens », il a ajouté que « dans la pratique », ce serait « vraiment compliqué », expliquant :

« Il n’est pas vraiment possible de superviser un réseau décentralisé de mineurs ou de validateurs, qui exploitent une infrastructure de type plateforme web à usage général. Il y a ici beaucoup de travail à faire, pour aider les régulateurs à faire la distinction entre l’internet public (TCP/IP, HTTP, chaînes publiques Web3) et les applications construites au-dessus. »

Allaire a ajouté que les clauses relatives aux fonds de réserve étaient également potentiellement problématiques, ajoutant :

« Un autre risque soulevé concerne la politique monétaire/le risque de création de crédit dans un monde où les stablecoins sont considérés comme plus sûres qu’une monnaie à réserve fractionnée. [Le groupe] suggère-t-il qu’au lieu d’une réserve totale, les stablecoins devraient disposer de réserves fractionnées, pour des raisons de création de crédit ? »

De nombreux membres de la communauté crypto ont exprimé des doutes quant aux déclarations du groupe de travail selon lesquels les émetteurs de stablecoins pourraient ne pas protéger leurs réserves de manière adéquate, ou que leurs réserves fiat pourraient perdre de la valeur. Le groupe a affirmé que l’érosion de la confiance dans les stablecoins pourrait entraîner une vente d’actifs par les émetteurs et une incapacité à indemniser leurs clients en fiat.

Samson Mow, de Blockstream et PDG de Pixelmatic, a quant à lui affirmé que le rapport était une manœuvre de diversion de la part des régulateurs désireux de détourner l’attention de l’état de l’économie traditionnelle, en particulier “la menace imminente de l’hyperinflation ».

« Le véritable risque systémique », a-t-il affirmé, « est issu de la monnaie fiduciaire elle-même ».

D’autres ont rechigné à l’idée que l’on puisse relayer le Congrès pour qu’il réagisse en temps voulu sur cette question ou sur toute autre, pour le coup.

Preston Pysh estime qu’il y avait un « sentiment d’urgence » dans le rapport.

Un commentateur a fait remarquer : « Je me demande quelle gymnastique mentale a conduit » le groupe à conclure que les stablecoins pourraient entraîner « une perte d’efficacité des paiements ».

D’autres ont encore poussé le sarcasme plus loin.

Le rapport a probablement tiré la sonnette d’alarme au siège de Meta (anciennement Facebook), où le projet de lancement de la monnaie stable Diem, tant attendue, est toujours en cours. Le groupe de travail a demandé que les entreprises non financières soient exclues de l’émission de stablecoins.
 

 

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262

Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews

Facebook:  https://www.facebook.com/cryptonewsFR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *