La CIO de Soros pense que le CBDC chinois échouera face au Bitcoin

Dawn Fitzpatrick, la CIO (Chief Investment Officer) du fonds d’investissement de Georges Soros, l’une des femmes les plus influentes dans le monde de la finance New-yorkais, a déclaré que son fonds investit dans la « crypto ». Dawn a même laissé entendre qu’elle en possédait personnellement…

Le Bitcoin et la dévaluation monétaire

À savoir si son fonds avait une “forte conviction sur un thème en particulier”, Dawn a lâché le mot : Crypto…

« Nous pensons que toute l’infrastructure autour de la crypto est vraiment intéressante. Nous investissons dans cette infrastructure (exchange, custodian wallets notamment). »

Cette déclaration suggère que Soros va probablement acheter des actions de Coinbase. En effet, l’exchange américain devrait bientôt faire son entrée en bourse pour environ 100 milliards $. S’y investir est une manière de profiter de l’éclosion du bitcoin sans en acheter directement…

Pour Dawn, « le bitcoin aurait pu rester un investissement périphérique ». Mais « puisque la FED a augmenté la masse monétaire de 25 % au cours des 12 derniers mois, il y a désormais une peur réelle d’une dévaluation monétaire ». La CIO a ensuite semblé tenté de tempérer son enthousiasme:

« Je ne pense pas que le Bitcoin soit une monnaie. Je pense que c’est une “commodity” (denrée, marchandise) facilement stockable, transférable, catégorisée par l’IRS comme un actif physique, et qui existe en quantité limitée. C’est intéressant… Le fait que l’or ait du mal à monter, alors que nous sommes dans un contexte inflationniste assez marqué, montre à mon sens que les supporters de l’or glissent vers le bitcoin. »

La FED tient le même discours, en essayant probablement de mettre l’or et le bitcoin dos-à-dos. Le secret espoir étant que les deux frères ennemis se cannibalisent et arborent une puissante corrélation inverse. Mais il s’agit là d’un mauvais calcul car l’existence du métal jaune est paradoxalement la meilleure police d’assurance du bitcoin. La relique barbare garantit qu’il n’y aura jamais plus de 21 M de BTC. Pourquoi ? Parce qu’une pareille forfaiture de la part des mineurs se solderait par une fuite instantanée de la valeur du BTC vers l’or.

Il n’est donc pas si pertinent d’opposer les deux. Le bitcoin n’a pas besoin d’effondrer l’or pour le dépasser. Soit dit en passant, ce jour fatidique, un seul BTC vaudra alors 500 000 $

Gold vs Bitcoin
Infographie passée lors de l’interview “L’or n’est plus la couverture contre l’inflation qu’il avait l’habitude d’être” “L’or est à la remorque, loin derrière le bitcoin”

Avez-vous du bitcoin ?

Face à cette question, l’intéressée a marqué un temps, avant d’exploser d’un rire nerveux pour ne pas répondre à la question.

« Je ne vais pas répondre à cette question. Ce que je peux vous dire en revanche, à propos du bitcoin, c’est que les monnaies digitales de banques centrales seront là plus tôt qu’on ne le pense. La Chine teste son CBDC (central bank digital currency) depuis un certain temps maintenant. Je pense qu’il y a des raisons stratégiques derrière le fait qu’ils soient les premiers à le lancer. D’un point de vue géopolitique, ils veulent que leur monnaie digitale soit utilisée partout dans le monde. Je pense que ce sera une menace pour le bitcoin et d’autres crypto-monnaies. »

Est-ce que la CIO de Soros possède personnellement du bitcoin ? Il suffit de regarder la vidéo pour se faire un avis. Quoi qu’il en soit, la réponse à la dernière question est très parlante:

« Est-ce que le CBDC chinois légitime ou délégitime le bitcoin ? »

« Je pense que le CBDC chinois est une vraie menace pour le bitcoin. Mais ce sera temporaire. Je ne pense pas qu’ils parviendront à déstabiliser le bitcoin de manière permanente. »

Pour le dire autrement, Dawn Fitzpatrick semble s’attendre à ce que le bitcoin, et non pas le CBDC chinois (petroyuan), finisse par s’imposer pour régler les balances commerciales. Le fait que l’Iran s’intéresse de très près au bitcoin permet d’étayer une telle prédiction, d’autant plus que la république islamique et l’empire du milieu ont signé ce weekend un accord de coopération économique pour les 25 prochaines années. L’Iran va-t-il vendre son or noir en yuan ou en bitcoin ?…

Plus d’actions

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *