JP Morgan et Goldman Sachs commencent à faire des stocks de $COIN

Coinbase (COIN) a su taper dans l’œil de JPMorgan et de Goldman Sachs. Ces derniers ont commencé à initier leur couverture durant la semaine du 24 mai 2021.

Two wrestling hands and money

De bonnes notes pour l’élève au COIN

Le 25 mai 2021, JPMorgan initie la couverture des actions de Coinbase Global. Il leur attribue une note de surpondération avec un potentiel de hausse de 60 %.


Selon l’analyste Kenneth Worthington, cette note supérieure à la moyenne s’explique par la position clé de l’exchange dans la cryptosphère.

Worthington a indiqué que JPMorgan considère « les cryptomonnaies comme durables et en croissance, et nous nous attendons à ce que Coinbase ait la possibilité d’influencer et de bénéficier de cette croissance du marché en innovant ».

JP Morgan a fixé un objectif à 371$. Le cours du COIN s’élève à 241 $ au moment de la rédaction de cet article.

Goldman Sachs a débuté la couverture du COIN un jour avant JPMorgan, le 24 mai 2021, avec une note d’achat. La banque affiche un objectif de 306 $.

Goldman Sachs et Coinbase : du vieux et du neuf

Le nouveau rapport de Goldman Sachs du 24 mai 2021 reconnait les cryptomonnaies en tant que classe d’actif émergente.

La banque y confirme sa position désormais favorable aux cryptos. Le rapport contient aussi bien les analyses de cryptophyles comme le fondateur de Galaxy Digital, Michael Novogratz, et le CEO de Grayscale, Michael Sonnenshein, que de détracteurs des cryptomonnaies comme le professeur d’économie de l’Université de New York, Nouriel Roubini.

Il y a un an, Goldman Sachs affichait une toute autre position, rejetant l’idée que les cryptos soient une nouvelle classe d’actifs viables.

La pandémie de la covid-19 semble avoir fait évoluer sa position sur le sujet, avec un virage à 180%.

Coinbase quant à lui continue de faire le vieux coup des shutdowns à ses clients, alors que l’exchange enregistrait un niveau élevé de trading lors du krach de Bitcoin (BTC).

Son listing sur le Nasdaq n’a pas résolu ce problème technique, qui pénalise et mette en rogne ses utilisateurs – et qui a de quoi faire baisser le cours du COIN sur le moyen et le long terme sans une solution sérieuse.

Cet intérêt marqué par JPMorgan et Goldman Sachs pour un exchange crypto, contraste avec la mauvaise forme de Bitcoin sur le très court terme. Les cryptos semblent donc être là pour durer, malgré l’euphorie passagère des détracteurs de cryptomonnaies qui prennent du plaisir à faire quelques brasses dans des marchés rouge sang pour le moment.

Plus d’actions


La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *