Guardtime : « Une banque centrale lancera une CBDC dans 3 ans »

Quel effet la pandémie de la Covid-19 a-t-elle eu sur la technologie blockchain ? Selon la société européenne Guardtime, la Covid-19 a permis d’accélérer de 5 années le lancement d’une monnaie numérique d’une banque centrale. « Il ne fait aucun doute qu’une grande banque centrale lancera bientôt une monnaie numérique (CBDC) et nous pensons que cela se produira dans les trois prochaines années », a souligné l’institution.

A tunnel from a computer program code. Central bank digital currency concept. Middle Source Software Source Code: CBDC

Pandémie de la Covid-19 et CBDC

Les hommes mentent, mais les signes, eux, ne mentent pas. D’après Guardtime, de nombreux signes permettent d’envisager le lancement d’une CBDC par une grande banque centrale dans quelques années.

Quels sont les signes avant-coureurs ? La croissance des entreprises technologiques, même au cœur de la pandémie de la Covid-19 ; l’augmentation du nombre d’utilisateurs des plateformes de mise en réseau et de télécommunication ; et l’intégration du numérique dans les habitudes de plusieurs personnes.

Au vu de ces éléments, Guardtime pense que les banques centrales ne tarderont pas à explorer les pistes pour le développement d’une CBDC. « Non seulement le Coronavirus a accéléré l’intégration du numérique [dans nos habitudes], mais en plus il a transformé en profondeur la façon dont nous utilisons l’argent », note Luukas Ilves, responsable de la stratégie de Guardtime.

L’application des mesures de distanciation sociale constitue une autre raison pour laquelle l’utilisation des CBDC devient possible. En effet, dans plusieurs pays, il y a eu le confinement. Par ailleurs, les personnes devaient rester loin l’une de l’autre. Selon Guardtime, cela fait que les CBDC sont décidément des solutions pratiques pour les paiements.

Les pays qui pourraient être les premiers sur les CBDC

Au regard de toutes les recherches qu’il a effectuées, le cabinet Guardtime considère que « le développement des CBDC a été accéléré de cinq ans au maximum. Il ne fait également aucun doute dans notre esprit qu’une grande banque centrale lancera bientôt une monnaie numérique et nous pensons que cela se produira dans les trois prochaines années ».

Les États-Unis, la Chine et le Japon sont les plus grandes économies du monde. Laquelle se positionne en tête de peloton pour les CBDC ? Le cabinet pense que c’est la Chine, puisqu’elle a commencé à réaliser les essais avec le yuan numérique depuis avril 2020.

Les États-Unis ne se refusent pas la possibilité de créer un dollar numérique. En effet, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, a déclaré au mois de mai que l’institution dévoilerait bientôt un document dans lequel elle expose les techniques pour le lancement d’une monnaie numérique. Quant à la Banque du Japon, son essai du yen numérique prendra fin en mars 2022. Si tout va bien, il débouchera sur l’intégration de la monnaie numérique dans le système économique japonais.

Les dés sont jetés pour qu’on assiste au lancement d’une CBDC dans quelques années, à en croire les résultats des recherches menées par Guardtime, l’entreprise spécialisée dans la blockchain. Et avec la Covid-19 – qui continue malheureusement malgré les vaccins – tout laisserait entendre que la prochaine CBDC apparaitra d’ici 3 ans.

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *