Grande braderie sur la blockchain Dogecoin : une mesure de survie ?

Malmené, Dogecoin peut-il rebondir grâce une réduction des frais sur la blockchain ? C’est ce que proposent Elon Musk et les créateurs du DOGE.

Le cours du DOGE est en fort déclin en termes de valeur. Son cours avoisine à présent les 0,22 dollar. Depuis le krach des cryptomonnaies, Dogecoin a donc perdu plus de 60% de sa capitalisation. Et un analyste estime, graphiques à l’appui, qu’il pourrait encore chuter de 67%.

La solution pour pérenniser le DOGE consiste à en renforcer les usages. Ce dernier reste aujourd’hui principalement un crypto-actif de spéculation. Cela constitue sa force, mais désormais aussi sa faiblesse.

Réduire les frais de 1 à 0,1 DOGE par transaction

Nombre d’autres crypto-actifs, comme le SHIB, rivalisent dans ce secteur. Leur atout : un cours plus faible et donc un plus grand potentiel de hausse. Pour s’inscrire dans la durée, Dogecoin doit développer de nouveaux usages, comme les paiements.

C’est justement la voie défendue par ses développeurs, encore une fois avec le soutien d’Elon Musk, grand promoteur de Dogecoin. Pour parvenir à faire du DOGE un actif de paiement, ils proposent donc une mesure radicale.

Les créateurs de la cryptomonnaie proposent une mise à jour de la blockchain. Celle-ci aurait pour effet de réduire drastiquement les frais appliqués aux transactions. Ceux-ci sont de 1 DOGE à l’heure actuelle.

Les développeurs proposent de les réduire à 0,1 DOGE. De quoi donc favoriser l’usage du Dogecoin comme un moyen de paiement viable, susceptible de rivaliser avec d’autres solutions de paiement plus classiques.

Les mineurs perçoivent d’autres revenus que les frais

Toutefois, une étape cruciale est nécessaire pour parvenir à mettre en place cette baisse des frais. Dogecoin étant une blockchain décentralisée, les développeurs doivent rallier à leur proposition mineurs et opérateurs de nœuds.

Au moins deux tiers du réseau doit adopter la mise à jour. Or, pour les mineurs, une telle mesure signifierait une baisse des frais perçus sur les transactions de 90%. Acceptable, à la condition que le volume de transactions progresse fortement.

Cependant, assure le développeur principal du DOGE, Michi Lumin, contrairement à Bitcoin ou Ethereum, les frais ne sont pas la principale composante des revenus des mineurs. Ceux-ci perçoivent 10.000 DOGE par bloc. Quant aux frais, ils sont de 20 à 30 DOGE.

Elon Musk approuve la mise à jour, qu’il qualifie « d’amélioration importante ». Cependant, pour se concrétiser, cette baisse des frais devra convaincre bien au-delà de la seule personne de Musk. Et la tendance suivie par le cours du DOGE pourrait ne pas encourager mineurs et opérateurs à prendre des risques.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *