Facebook dépassé en capitalisation par le Bitcoin et… en panne !

Au moment de la rédaction de cet article, les géants centralisés de la tech font face à un important problème technique. En effet, Facebook, WhatsApp, Instagram… tous sont hors ligne suite à une panne ! Hasard intéressant : pendant ce temps le Bitcoin, symbole de la décentralisation est en progression et a pesé plus lourd que Facebook dans la journée !

Source : Adobe / gustavofrazao

Le Bitcoin pèse lourd que Facebook !

Au moment de la rédaction de cet article, le cours du Bitcoin est de 42 106 €. Il est en progression de d’environ 1,2 % sur les 24 dernières heures. Plus tôt dans la journée, la plupart des cours cryptos ont affiché de belles performances. Le Bitcoin a ainsi tutoyé la barre des 42 500 € avec une hausse de près de 4,5 %. Cette dynamique a stimulé d’autant la capitalisation du Bitcoin. Pour rappel, la capitalisation représente le « poids » économique du Bitcoin

Pour une entreprise, la capitalisation est le produit du nombre d’actions par leur cours. Pour une cryptomonnaie, elle se calcule très simplement en faisant le produit de son cours par le nombre de coins en circulation.

Aujourd’hui, la capitalisation du Bitcoin a dépassé brièvement celle de Facebook avec ses 920 milliards de dollars. Depuis, les niveaux ont évolué quelque peu et les capitalisations des deux géants jouent désormais à touche touche.

Mais, fait très intéressant, le Bitcoin est passé devant Facebook alors même que ce dernier faisait face à une panne géante inattendue…

Facebook par terre… La faute à la centralisation ? 

Lundi 4 octobre 2021 à 5:16 (heure française), alors que le cours des cryptos bondissait, une panne géante a touché Facebook. Les applications Instagram et Whatsapp, toutes deux détenues par Facebook, ont également été touchées. Les services de ces plateformes ont été interrompus et viennent à peine d’être rétablis au moment de la rédaction de cet article.

La faute à la centralisation ? Oui pour beaucoup de fervents supporters cryptos ! Il est vrai qu’un système décentralisé fonctionnant sur une technologie blockchain permettrait de ne pas mettre tous ses œufs dans un même panier. Avec une application décentralisée, le stockage, la gouvernance, la censure seraient gérés par un réseau, celui des utilisateurs.

D’ailleurs, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, a vite perçu le potentiel de la décentralisation. Ainsi, dès décembre 2019, il a annoncé financer une équipe de chercheurs pour développer une application de réseau social décentralisée. Plus qu’une panne géante, ce shutdown met-il en lumière le talon d’Achille des géants de la tech ?

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *