Exit scam en Turquie, 2 milliards de dollars s’évaporent dans la nature

Le temps se gâte pour les acteurs cryptos en Turquie. On fait ses valises et on emporte tout, même les fonds des clients. Le fondateur de l’exchange Thodex a pris la fuite avec les fonds des utilisateurs de la plateforme. Un exit-scam à 2 milliards qui inspirera certainement les régulateurs turcs anti-cryptos.

Scam Alert

Merci aux scammeurs : légitimer la répression

Le fondateur l’exchange turque Thodex, Faruk Fatih Ozer, se serait enfui du pays avec 2 milliards de dollars de fonds appartenant aux utilisateurs de la plateforme.

Thodex avait organisé de nombreux évènements promotionnels, probablement pour augmenter le montant des dépôts avant la fuite de son fondateur.

L’exchange avait même vendu des Dogecoins (DOGE) à un prix en-dessous de sa valeur sur les marchés. En contrepartie, les conditions de vente interdisaient aux investisseurs de revendre immédiatement leurs DOGEça sentait déjà le scam à plein nez, mais le low cost ne manque pas d’adeptes.

Les autorités ont publié une photo d’Ozer passant le contrôle des passeports à l’aéroport d’Istanbul. Selon les media, il aurait embarqué pour l’Albanie ou la Thaïlande.

L’exchange a fermé ses portes le 21 avril 2021. Un message indiquait que l’exchange a été suspendu en raison d’un « investissement extérieur indéterminé ». Les utilisateurs de Thodex ont alors exprimé leur inquiétude sur Twitter.

De nombreux Turcs se sont réfugiés dans les cryptos pour se protéger de l’inflation de la lire.

La banque centrale a réagi en interdisant récemment des paiements en cryptos. L’exit-scam d’Ozer pourrait être l’opportunité pour les autorités de régulation turque hostiles aux cryptomonnaies, d’intensifier les répressions contre cette dernière.

Fermeture pour cause d’investissement

Les victimes ont déposé plainte auprès de leur bureau local du procureur. Comme la plupart des crypto-exchanges ne sont pas réglementés, de nombreux utilisateurs de la plateforme craignent que leurs fonds ne soient perdus.

Les procureurs ont émis des mandats d’arrêt contre 78 personnes. 62 d’entre elles ont été arrêtées dans le cadre d’une opération couvrant 8 provinces turques.

Thodex a publié un communiqué indiquant que les accusations à son encontre sont fausses. L’exchange persiste que le site est fermé parce que des banques et d’autres partenaires avaient exprimé leur intérêt à investir dans Thodex.

Réguler sans centraliser : le défi reste toujours le même, et la cryptosphère n’a pas encore réussi à le relever avec succès. Les scammeurs comme Ozer ternissent l’image des cryptomonnaies et légitiment les réglementations contre ces dernières. Les États-Unis pourraient sortir dans un mois leur propre réglementation. Les USA copiant l’exemple turc : on aura tout vu au nom de la défense des intérêts d’un système monétaire centralisé et du dollar.

Plus d’actions

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *