Ethereum en feu flirte avec son ATH à près de 4000 dollars

Nouvelle incursion au-dessus des 4.000 dollars. L’Ether (ETH) n’avait jamais été aussi proche depuis mai de renouer avec son ATH. L’effet EIP-1559 joue à plein avec 200.000 ETH brûlés.

Si des investisseurs doutaient encore du retour du bull market crypto, ils peuvent à présent se rassurer définitivement. Bitcoin a franchi la résistance des 51.000 dollars et s’approche des 52K$. La valorisation totale du marché des cryptomonnaies dépasse les 2.000 milliards de dollars grâce au bond des altcoins.

Quant à l’Ether, il est en feu, au sens propre comme au figuré. En termes de prix, l’ETH franchissait la barrière des 4.000 dollars. Il faut remonter à mai pour retrouver des niveaux comparables. Si sa valeur est le 6 septembre un peu inférieure à ce seuil, la perspective d’un nouvel ATH paraît plus que crédible.

Plus de 200.000 ETH brûlés, l’offre en baisse

En feu donc car depuis la mise à jour London, et en particulier EIP-1559, la blockchain continue de brûler de l’Ether. Ce mécanisme visant à limiter les frais a également pour effet de réduire l’offre de jetons sur le marché, et ainsi de tirer le cours de l’ETH.

EIP-1559 devait exercer une pression déflationniste. C’est effectivement le cas. Pour la première fois, le réseau aurait même brûlé plus de tokens que les mineurs n’en créent de nouveaux. En clair, l’offre d’Ether diminuait sur 24 heures le 4 septembre. Selon ethburned.info, plus de 200.000 ETH ont ainsi été brûlés, soit l’équivalent de 682 millions de dollars.

Ce mécanisme contribue directement à faire grimper le cours de la 2e cryptomonnaie, promise pour certains experts à détrôner Bitcoin. Ce scénario est encore lointain néanmoins. Par ailleurs, tout n’est pas réglé sur la blockchain Ethereum. La question des frais de transaction reste prégnante.

London visait à les maîtriser, mais jusqu’à un certain point seulement. Les frais demeurent élevés pour les protocoles présents sur la blockchain. Le 5 septembre, un simple swap sur Uniswap revenait encore à 76,36 dollars. La faute notamment à l’euphorie autour des NFT et donc à l’activité record sur la marketplace NFT d’OpenSea.

SOL et DOT font mieux que l’Ether

Les investisseurs peuvent néanmoins se consoler en voyant le prix de l’Ether continue de grimper à vive allure. Sur 7 jours, la croissance est de près de 24%. CoinMarketCap estime la valeur de l’ETH à 3.934 dollars. Le 3 septembre, elle atteignait même 4.025 dollars, à tout juste 350$ de son ATH. Pour cela, l’ETH se classe parmi les altcoins les plus performants.

Pour flirter avec son ATH, l’Ether enregistre la 3e plus forte croissance parmi les jetons du Top 10 des cryptomonnaies. Il n’est devancé que par deux altcoins à la valorisation en pleine explosion, le SOL de Solana et le DOT de Polkadot.

En effet, Ethereum souffre toujours de ses problèmes de frais. Cela tire la valorisation des alternatives à la blockchain. Par ailleurs, Solana fait une incursion dans la dynamique NFT. En outre, une rumeur suggère que Solana pourrait introduire un mécanisme de burn comme l’Ether. Pour certains analystes, la fin 2021 promet des croissances comparables à celles de 2013 et 2017.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *