Ethereum 2.0 : Va t’on vers une hausse du cours de l’ETH ?

Annoncé depuis décembre 2020, la version 2.0 de l’Ethereum se met doucement en place. Le merge, c’est à dire le passage de la Proof of Work à la Proof of Stake pourrait d’ailleurs intervenir dans le courant du mois d’octobre. Pour quel impact sur le cours de l’ETH ?

Le mois d’octobre pourrait être décisif pour l’Ethereum. Avec le passage de la première à la seconde version qui permettra de valider le passage de la Proof of Work à la Proof of Stake. Doit-on s’attendre à une évolution du cours de l’ETH suite à cette nouvelle modification ? Eléments de réponse ici !

Le Précédent du Hard Fork du 4 Août

Le 4 août dernier, la blockchain Ethereum connaissait un “hard fork“. Avec une bifurcation dure de la chaîne de blocs à partir du bloc 12 965 000. Lors du hard fork London, le cours de l’Ethereum avait grimpé de plus de 200 dollars en l’espace de quelques heures. Si de nombreux observateurs s’accordaient à considérer que le hard fork qui allait rendre l’Ethereum déflationniste allait avoir un impact sur le cours de l’actif, il semblait difficile de considérer une hausse soudaine lors de la première journée. En effet, l’opération était connue de tous et attendue par les marchés depuis le 20 juillet. D’ailleurs c’est entre la période du 20 juillet et du 4 août que le cours de l’actif a le plus grimpé. Passant de moins de 1 800 à près de 2 500 dollars.

Bon à savoir : Depuis le hard fork London, près de 100 000 ETH de frais de gas ont été brulés.

Depuis cette journée du 4 août, l’Ethereum a connu fortunes diverses. Avec une tendance haussière le mois qui aura suivi ce fork et une dynamique plus poussive depuis maintenant 3 semaines. Comme le montre le graphique ci-dessous.

Le Précédent du Hard Fork du 4 Août 

Aujourd’hui, un ETH s’échange sur les marchés contre 2 971 dollars.

Zoom sur Altair et Ethereum 2.0

Lancée en décembre 2020, la version 2.0 d’Ethereum a pour objectif de modifier le consensus de validation des transactions. En passant de la Proof of Work (PoW) particulièrement énergivore à la Proof of Stake (PoS).

Mais ce passage de la première à la deuxième version s’effectue via plusieurs mises à jour. Des mises à jour comme celle du hard fork d’août dernier. Après le fork London, c’est donc Altair qui devrait arriver sur la beacon chain. Voici quelques unes des principales améliorations que devrait apporter cette mise à jour :

  • Correction des bugs de récompense de staking
  • Modification des paramètres punitifs de l’EIP-2982

La fondation Ethereum révélait il y a deux jours que cette mise à jour aurait lieu le 27 octobre prochain. Un des développeurs Ethereum révèle d’ailleurs que des détails seront publiés le 4 octobre prochain sur la mise à jour. Ces détails se focaliseront sur l’ensemble des versions d’Altair.

Ethereum 2.0 : Quelles Conséquences sur le Cours de l’ETH ?

Comme pour le précédent hard fork, les conséquences directes sur le cours de l’ETH sont difficilement prédictibles. Néanmoins, si on reprend les leçons du hard fork London, cela pourrait jouer dès maintenant sur le cours de l’Ethereum. Avec une tendance qui pourrait se marquer à la hausse dans les prochaines semaines et qui pourrait se prolonger le 27 octobre prochain lors de la mise à jour du protocole.

A plus long terme, les nombreuses prévisions optimistes sur le cours de l’Ethereum citent souvent cet argument du passage à Ethereum 2.0. Néanmoins, si on note une consensus à la hausse, les proportions sont bien différentes selon les intervenants. Du côté des algorithmes de prédiction, on semble aussi s’accorder à une tendance haussière de plus long terme. A ce titre, WalletInvestor estime qu’un ETH pourrait valoir plus de 5 500 dollars d’ici un an. Sur une approche à plus long terme et à l’horizon 2025, les algorithmes de la plateforme tablent sur un ETH au dessus des 15 000 dollars.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *