en Europe les Institutionnels font Exploser la DeFi

Selon une étude de la société Chainanalysis, l’Europe est désormais l’épicentre des transactions et des échanges en crypto monnaie. Parmi les grands responsables de ce mouvement, la Finance Décentralisée, ou DeFi. Les institutions sont également responsables d’une grande partie de cette économie, avec de nombreux fonds et services financiers qui se tournent désormais vers les crypto monnaie comme le Bitcoin et l’Ethereum.

L’Europe, Leader Mondial de la Crypto Monnaie

Les régions d’Europe centrale, du nord et de l’ouest sont devenu l’épicentre de l’activité liée aux crypto monnaie en 2021. L’ensemble de cette activité représenté désormais plus d’un Trilliard de dollars d’actifs digitaux. 

Dans une étude publiée Mardi 28 septembre, Chainanalysis note que l’Europe est responsable à elle seule de 25 % de l’activité crypto pour la période allant de juillet 2020 à juin 2021. Cette position vient s’opposer au classement de l’année précédente. Entre 2019 et 2020, l’activité crypto était concentrée dans la région d’europe de l’Est, plus enclin au développement de cette nouvelle technologie qui vient remettre en question la suprématie des banques et du système financier mondial.

Répartition des volumes de transactions en crypto monnaie dans le monde

Répartition des volumes de transactions en crypto monnaies dans le monde entre 2019 et 2021. On voit clairement le grand changement entre les blocs d’Asie et d’Europe

L’Europe un pôle d’activité blockchain dans le monde entre 2019 et 2021. Nous sommes désormais largement en tête.

La situation a drastiquement changé entre 2019 et 2020. Ce changement s’explique par l’évolution des législations, notamment en Asie de l’Est. Dans cette partie du monde, qui captait avant 30 % des volumes de transaction dans le monde, de nombreuses affaires sont venu diminuer l’influence des exchange et des investissements dans les crypto monnaies.

La Chine Tourne le Dos aux Actifs digitaux

Avec par exemple le Japon et la Corée qui s’en sont pris à de nombreuses entreprises et bourses de crypto monnaie pour manquement aux lois monétaire. Le Japon et la Corée du Sud sont des pays avec des économies qui vivent sur le fil du rasoir. Or, leurs monnaies ne sont pas solides comme peut l’être l’euro ou le dollar. Il s’agit de monnaies locales, et avec les politiques d’achat de dette et de contrôle de la masse monétaire, l’arrivé des crypto monnaies aurait pu poser des risques sévères à ces économies. C’est en particulier vrai pour la Corée. 

De plus, dans cette région du monde, la Chine a mis successivement en plus de nombreuses restrictions. Il y a eu l’interdiction de l’industrie de minage, qui a provoqué un exode des miners et des ferme de minage à l’autre bout du monde, ou parfois juste au Kazakhstan. Et plus récemment, difficile d’être passé à côté de la nouvelle interdiction chinoise. Celle-ci concernait tout simplement l’ensemble des transaction effectuée en crypto monnaies. Depuis, les exchanges sont en train de progressivement fermer leurs services aux ressortissants de Chine continentale. Pour l’instant, Hong Kong bénéficie toujours de son régime d’exception, en particulier en matière financière.

Un autre point très intéressant de l’étude publiée par Chainanalysis, c’est l’importance grandissante de deux acteurs dans cette économie européenne. 

Ce n’est pas le Bitcoin qui séduit, c’est la DeFi

Tout d’abord, la plus grande partie des actifs et des investissements qui sont fait dans les crypto monnaies et dans la blockchain concernent la finance décentralisée. Avec le lending et le staking, les deux armes de la finance décentralisée, les détenteurs de crypto monnaies sont entré dans le futur. Un futur ou l’investissement ne présente plus des rendements aléatoires, et qui dépendent grandement du bon vouloir des banques.

Avec la DeFi, on génère des rendements tout en conservant nos crypto monnaies. Mais en plus, on fournit de la liquidité directement aux emprunteurs, et on récupère directement les intérêts. Un mécanisme qui a largement séduit en Europe. En effet, le vieux continent est désormais le plus grand fournisseur de liquidité sur les marchés DeFi du monde entier. Mais ce n’est même pas la nouvelle la plus incroyable. 

Ce qui rend vraiment ce rapport surprenant, ce n’est pas tant la répartition des investissement. Il est évident que le staking et le lending présentent de réels avantages sur les marchés par rapport à la finance classique. La ou le Bitcoin BTC n’a pas vraiment de raison d’être dans une économie solide et développée comme l’est l’économie européenne, la finance décentralisée libère le vrai pouvoir de l’argent et permet de passer dans une économie 2.0.

Les institutionnels veulent investir en Crypto

C’est vrais pour les investisseurs retails, pour les petites mains et ceux qui s’estiment en dehors du système. Mais ce qui est surprenant, c’est que l’immense majorité des investissement en crypto monnaie et dans la DeFi qui vient d’Europe ne provient pas des investisseurs retails. Au contraire, ceci ne représente même pas 1 % du volume de transaction crypto. Les investisseurs du large retail, pas mieux : ils représentent entre 1 et 5 % de ce volume. Oui, mais alors qui ? Les professionnels ? Ils sont responsables d’environ 20 % de ce volume. Les institutionnels représentent également entre 15 et 20 % du volume de transaction crypto.

50 % du volume de transaction des crypto monnaies en Europe de l’ouest est assuré par les grands institutionnels. C’est-à-dire les transferts d’au moins 10 millions de dollars. Ces derniers représentaient 1,4 milliards de transactions en juillet 2020. Ils représentent aujourd’hui 46,3 milliards de dollars de transaction. Et ces transactions sont, à plus de 80 %, à destination de la finance décentralisé. Ce qui nous amène sur un autre point !

60 % des volumes des grands institutionnels sont réalisés en Ethereum ou en wETH, un Ethereum Wrapped, qui permet d’utiliser le même token, mais sur différentes blockchain. C’est donc l’ETH, la monnaie qui subit constamment les critiques et les reproches, le petit frère du bitcoin, qui évolue dans l’ombre, c’est l’ETH qui est responsable de la majorité des investissements en crypto au monde ! Car c’est l’Ethereum qui est la monnaie principale de la DeFi !

Le royaume unis en tête, la france en second

classement pays européens crypto defi et centralized finance

Classement des économies européennes et de leurs participations aux transactions financières dans la crypto monnaies, entre Centralized finance et Decentralized finance

Dans ces échanges, le Royaume-Unis arrive en tête. Le pays de Boris Johnson pèse pour 150 000 000 000 dollars (150 milliards) dans les échanges de crypto monnaie entre 2020 et 2021. Avec dans ces échanges une répartition équitable entre DeFi et CeFi – Decentralized Finance et Centralized Finance. Car si 60 % des échanges des larges institutionnels concernent le DeFi, il reste 50 % des échanges. Donc dans les institutionnels inférieurs à 10 millions par transaction, les large retails et les retails, il faut croire que la tendance est plus aux services centralisées, à l’achat pur et à l’utilisation de crypto bourse comme Kraken ou Binance. Pendant que les institutions nous montre le chemin des DEX – Decentralized Exchange !

Derrière le Royaume-Uni, on retrouve la France. Cette dernière pèse pour près de 125 milliards de dollars dans les échanges de crypto mondiaux. Avec une large préférence pour la DeFi et l’Ethereum, puisqu’elle présente un ratio de 3:2 en faveur de la décentralisation.

Viennent ensuite l’Allemagne, les pays bas, entre 110 et 100 milliards de transactions. Il est notable qu’en l’Allemagne, on privilégie les services centralisés, à l’instar des Pays-Bas.

L’Europe est donc devenu le pôle d’activité lié aux crypto monnaie dans le monde. Et ce qui a séduit les investisseurs institutionnels, ce n’est pas la liberté financière du Bitcoin, ou l’anonymat des transactions. Ce n’est pas non plus la transparence des échange blockchain. Mais ce sont les rendements de la Finance Décentralisée. La raison qui explique cela est-elle lié au système économique actuel ? Où, malgré les efforts des économies européennes, l’emprise du dollars et des politique monétaire écrase le reste du monde ?

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *