Dogecoin, la crypto de très gros investisseurs

Le DOGE, la crypto chouchou des masses ? La réalité des chiffres raconte une histoire bien différente. Le nombre d’investisseurs est ainsi réduit et comprend surtout des baleines, premières bénéficiaires de la hausse du cours.

Le DOGE a manqué son Doge Day du 20 avril, un mouvement initié sur les réseaux sociaux. Ce n’était que partie remise cependant. La désormais 4e cryptomonnaie en termes de valorisation traverse même ces derniers jours plusieurs Doge Days.

Le Dogecoin en profitait pour établir un nouvel ATH à 0,69 dollar et atteindre une capitalisation de marché de 73 milliards d’euros. Le cours bénéficiait en particulier du coup de pouce de deux exchanges, eToro et Gemini.

Peu de transactions, mais de 800.000 $ en moyenne

Pour son PDG, Tyler Winklevoss, « Dogecoin est l’argent du peuple. Elle est organique, irrévérencieuse et amusante ». L’argent du peuple, c’est sans doute aller un peu vite en besogne. Les premiers bénéficiaires sont d’abord de grands investisseurs, plus que de simples particuliers.

Pour s’en rendre compte, il suffit de creuser parmi les données disponibles publiquement. Et Cointelegraph s’est d’ailleurs prêté à l’exercice. Ainsi, la blockchain Dogecoin compte un nombre relativement restreint d’utilisateurs.

Et ce sont ces investisseurs, des baleines, qui représentent la plus grande partie de l’activité sur la blockchain. Illustration : mardi 4 mai, la valeur cumulée des jetons transmis sur la blockchain dépassait 58 milliards de dollars.

C’est largement plus que le montant des transactions sur Bitcoin et Ethereum, de respectivement 34 et 16 milliards de dollars. Cependant, le nombre de transaction sur la blockchain Dogecoin était bien inférieur. Ce chiffre était de 76.000, contre 1,4 million pour Ethereum.

Dogecoin, la blague qui profite aux riches ? 

En clair, les transactions sur Dogecoin sont moins nombreuses, mais portent sur des montants plus conséquents. En moyenne, la valeur d’une transaction le 4 mai était de 800.000 dollars. C’est le double de celle du Bitcoin.

Difficile de considérer, pour un tel montant, que Dogecoin puisse être la cryptomonnaie du peuple et de banals particuliers. De fait, les tokens se concentrent entre quelques très gros détenteurs. Une seule adresse détient ainsi 28% de tous les jetons en circulation. Douze adresses possèdent 67% du DOGE.

Mais si l’histoire du Dogecoin est moins glorieuse et inclusive qu’il n’y paraît, la cryptomonnaie n’en demeure pas moins la championne des rendements à l’heure actuelle. Depuis le 1er janvier, son cours a explosé de 14.000%.

Jusqu’à quand le jeton pourra-t-il maintenir cette performance avant qu’un dark day ne succède au Doge day ? « La longévité de Dogecoin est assurée tant qu’un truisme demeure : les gens aiment une bonne blague », suggère dans un rapport le chercheur Alex Thorn de Galaxy Digital.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *