Dogecoin (DOGE) : ce que la crypto blague nous dit du futur de la finance

Dogecoin : roi des mèmes stocks

Dogecoin, le célèbre mème crypto inventé par deux ingénieurs Billy Markus et Jackson Palmer est rapidement devenu l’icône des nouvelles stars de la cryptosphère : d’Elon Musk à Snoop Dog en passant par Mark Cuban ou encore Gene Simmons.

A tel point que cette épidémie de mèmes a balayé la toile et que les plus grands économistes ont cru voir une sorte de système Ponzi au sein même du concept du Dogecoin. 

Mais ce que nous allons tenter de décrypter aujourd’hui c’est le chemin que tente de nous montrer l’effet Dogecoin : à savoir, un monde de la finance non plus dominé par les seuls magna et investisseurs réputés, mais surtout par des individus pariant sur des projets à risque et ayant une valeur culturelle pour un ensemble de communautés, rendant le phénomène viral sur des plateformes comme Discord ou Tik Tok.

Et si un mème parvenait à écrire une nouvelle page de la finance !

Au moment même où l’on se parle, Wall Street mène un combat sans fin envers le mouvement des mèmes stocks qui signifie littéralement des actions et/ou produits financiers qui font l’objet d’un battage médiatique puissant sur les réseaux sociaux. Et il faut dire qu’en la matière, Dogecoin avait posé les bases depuis déjà 2013, en bon pionnier du mouvement.

L’expression “meme stocks” est née sur le forum de discussion en ligne Reddit, où le sous-reddit connu sous le nom de “WallStreetBets” est devenu extrêmement populaire parmi les négociants en actions et en options et a récemment eu un effet important sur les bourses américaines et britanniques.

En effet, créé cette même année, en tant que hard fork de Litecoin (lui-même hard fork de Bitcoin), ses deux fondateurs assistaient alors au boom des cryptomonnaies et avaient eu pour idée de créer la leur, avec une touche d’humour qu’on leur reconnaît. 

Leur idée, je le conviens, était assez basique pour l’époque : créer un mème populaire, avec comme symbole la tête d’un chien Shiba Inu, accompagné d’un texte multicolore en Comic Sans MS, le tout avec une cryptomonnaie histoire de commercialiser le produit fini.

Chien inu représentant l"emblème de Dogecoin
Source : knowyourmeme

Pour ceux qui se passionnent de mèmes en tout genre, et particulièrement du Doge, n’hésitez pas à aller faire un tour sur ce site, vous ne serez pas déçu.

Palmer avait déclaré à sa création : “Je pense qu’en combinant une pièce de monnaie avec un mème, qui est quelque chose que les gens voient spammé sur leurs fils Twitter et Facebook tous les jours, je pense que cela ajoute un visage, le visage de Doge, et le rend plus accessible. C’est quelque chose que les gens peuvent soutenir. Ce n’est plus ce truc louche qu’utilisent les geeks dans les sous-sols.”

Ainsi, sorti des blagues de geek sur Reddit, le Dogecoin s’est rapidement errigé comme une monnaie incontournable de l’écosystème allant même battre des records au gré des annonces de Musk comme en témoigne le cours de la cryptomonnaie ci-dessous.

cours du Dogecoin

De l’histoire des crypto mèmes c’est sans doute le Doge qui remporte la première place en résistant malgré tout aux rides du temps et aux critiques qu’il y a pu avoir au moment de son ascension fulgurante, loin devant d’autres mèmes comme Sexcoin ou BBQcoin. Mais ce qu’il faut surtout retenir la-dedans c’est l’idée portée par Doge qu’une cryptomonnaie peut être bien plus qu’un actif financier. Doge est avant tout devenu un produit culturel qui sert de support aux défenseurs pour échanger des idées et de l’argent. Et c’est d’ici que part tout le chemin parcouru dans les salles de marché et les fonds spéculatifs, ou l’avènement d’une nouvelle histoire de la finance, par un mème !

Et si Dogecoin devenait l’avenir des cryptomonnaies voire même de la monnaie ? 

La dynamique de memestocks sur les crypto a explosé au moment de l’affaire Gamestop sur le forum de discussion sous-reddit ce qui a notamment contribué à faire exploser le cours du Bitcoin entre autres coups médiatiques. Lorsque la frénésie des transactions s’est calmée à Wall Streets, l’activité a repris de plus belle dans le monde des crypto avec des projets qui ont atteint des sommets historiques comme Dogecoin, à l’initiative du business de mèmes.

Le Doge a quand même atteint une capitalisation de plus de 52 milliards de dollars après que des stars de ce monde aient apporté leur soutien. 

Ce fut bien sûr le cas d’Elon Musk dont on ne cite plus les centaines de Tweet à ce propos mais aussi Snoop Dogg de qui on retiendra l’un des tweets les plus fameux : 

Tweet de Snoop Dog

Lorsque l’on imagine que la capitalisation boursière de Doge surpasse celles de banques comme Braclayx ou Crédit Agricole, je vous laisse imaginer le chaos dans le monde financier.

Elon Musk avait même déclaré à ce propos que Dogecoin était l’avenir des cryptomonnaies, qui étaient elles-même l’avenir de la finance. Malgré ce ton très ambitieux, notre milliardaire s’était finalement ravisé un vendredi 7 mai en tweetant : 

Tweet d'Elon musk

Toutefois, ce que Musk trouve particulièrement drôle et qui nous fait dire que sa relation d’amour-haine n’est pas fini avec la cryptomonnaie mème est cette intervention qu’il avait faite indiquant que : le Dogecoin a été créé comme une blague pour se moquer des crypto, or le destin aime l’ironie et il s’avère que selon lui le plus drôle consisterait à ce que la monnaie qui devait être une blague devient la seule et unique monnaie… le temps nous le dira !

Enfin, il faut se mettre à la place des financiers traditionnels, imaginez leur réaction : comment une crypto ayant peu de valeur en dehors du réseau peut-elle devenir si précieuse et si cotée ?

Bien que les marchés se soient calmés depuis l’euphorie du premier trimestre, le monde de la finance ne pourra pas réellement se remettre de ce phénomène et cela ouvre la porte à une nouvelle page de l’histoire de la finance.

A quoi pourrait ressembler la finance de demain ?

Rappelons tout d’abord que la performance boursière fulgurante de GameStop a donné lieu à une audition au Congrès, qui s’est inquiété du fait que de nombreux investisseurs étaient dupés et achetaient des actions ayant peu de valeur à long terme. 

Les gens achètent la crypto-monnaie, non pas parce qu’ils pensent qu’elle a une valeur significative, mais parce qu’ils espèrent que d’autres vont s’entasser, faire monter le prix et qu’ils pourront ensuite revendre et gagner rapidement de l’argent“, a déclaré David Kimberley, analyste chez Freetrade.

Pendant la bataille GameStop, le sous-Reddit à l’origine de tout, a vu sa communauté plus que doubler, avec plus de 10,6 millions de membres. 

Sur le milliard d’utilisateurs de TikTok, le hashtag #PersonalFinance a été utilisé près de 4 milliards de fois. Bref, la tendance de fond de tout ça était bien une tendance particulière durant les marchés haussiers et baissiers, avec un nombre d’utilisateurs particulièrement amusés qui ont contribué à dessiner une nouvelle image de la finance.

Lors de périodes de volatilité importantes, les mèmes apparaissent rapidement et abondamment pour refléter la hausse ou la baisse de la fortune, les plus drôles obtenant le plus de votes positifs. Par exemple, sur Tiktok, les algorithmes préfèrent les contenus attrayants qui permettent d’obtenir plus de vues et donc, les mèmes deviennent aussi importants que l’argent.

La communication de DeFi est faite de mèmes et de jeux“, selon la crypto-ethnographe Ellie Rennie. “Les token DeFi ont été marqués par des emojis (igname, spaghetti, sushi, etc). Les développeurs de DeFi utilisent également des mèmes pour capter l’attention et conduire les utilisateurs vers des forums de discussion qui fonctionnent comme des clubs de connaissances. Pour tirer parti de ces applications, il faut avoir des compétences dans les plateformes de crypto-monnaies et les concepts financiers, mais aussi une mentalité de joueur.”

Pour bon nombre d’entre eux, la participation aux marchés financiers est donc vue comme une manière de consommer, un peu comme aller au fast food ou voyager. Dans le cas des mèmes, les membres d’une communauté mettent en commun divertissement, loisir, et expérience comme raison d’investir. C’est pour cela qu’un actif culturel comme le Dogecoin est difficile à comparer à un actif purement financier, c’est la même problématique que pour une œuvre d’art.

Les bulles culturelles tendraient donc à devenir des bulles financières, le Dogecoin nous ouvre la voie vers l’avenir de la finance : une économie numérique ouverte qui combinerait technologie de pointe, culture et économie et où les mèmes (aussi drôle que cela puisse paraître) auraient une valeur aussi élevée que les marchés eux-mêmes.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *