Des personnalités crypto mécontentes face au nouveau projet BitClout

Des personnalités crypto mécontentes face au nouveau projet BitClout 101
Source: Adobe/Rawpixel.com

Les critiques à l’égard d’un des projets cryptos les plus controversés de cette année (jusqu’à présent) se multiplient. De nombreux acteurs de la cryptosphère sont de plus en plus contrariés par BitClout, qui est pourtant soutenu par des investisseurs de premier plan.

La question récurrente dans les tweets au cours de la journée écoulée était “qu’est-ce que BitClout ?” alors que plusieurs personnalités bien connues de la cryptosphère ont découvert leurs propres profils sur ce nouveau réseau social basé sur la blockchain sans les avoir créés.

Au cœur de ce crypto-exchange social, les utilisateurs vendent et achètent des jetons sociaux représentant l’identité des personnes associées à un profil : les jetons sont donc basés sur la réputation de ces personnes. “Chaque profil sur la plateforme reçoit son propre jeton que tout le monde peut acheter et vendre”, explique BitClout qui les a appelés Creator Coins.

Les profils de 15 000 personnes ont déjà été extraits de Twitter et préchargés sur la plateforme, “ce qui signifie que vous pouvez acheter et vendre leurs pièces même si ces personnes ne sont pas encore sur la plateforme”. Le propriétaire du compte Twitter associé à un profil peut le réclamer.

Par ailleurs, si l’on a besoin des jetons du réseau pour y faire quoi que ce soit, il faut d’abord convertir des bitcoins (BTC) en BitClout, mais on ne peut apparemment pas effectuer l’opération inverse.

Parmi les personnes éminentes disposant d’un profil BitClout figurent Ryan Selkis, PDG de Messari, ainsi que Stephen Palley et Preston Byrne, associés d’Anderson Kill. Certains d’entre eux ont déjà demandé que leur profil soit retiré. Ils ont déclaré que les créateurs du site “n’ont pas mon consentement pour monétiser mon nom, mon image et ma réputation.” Palley a ajouté : “Mieux encore, vous devriez clôturer complètement le site et obtenir au préalable le consentement écrit des gens.”

Byrne a été particulièrement éloquent en ce qui concerne les affirmations selon lesquelles BitClout serait une version décentralisée de Twitter : il a souligné que BitClout est loin d’être décentralisé. Il a qualifié ces Creator Coins de “shitcoins”, et a noté qu'”une bonne partie de la crypto-twitter légale se penche sur la question.” Le profil de Byrne semble avoir été retiré et ne peut actuellement pas être trouvé sur BitClout.

BitClout a pourtant quelques grands noms derrière lui : Coinbase, Sequoia, a16z, Social Capital, DCG, Pantera, Huobi, Winklevoss Capital, North Island Ventures et d’autres auraient investi dans cette entreprise.

Mais les critiques visent également ces investisseurs : certains, comme le stratège Bitcoin de Kraken, Pierre Rochard, affirment qu’ils participent au financement d’une escroquerie. D’autres, comme Parker Lewis d’Unchained Capital, plaisantent que, pour prouver leur conviction, les investisseurs devraient vendre leurs bitcoins et acheter BitClout.

Pour ce qui est de l’escroquerie, l’animateur de The Breakdown Podcast Nathaniel Whittemore a affirmé que “ce n’est pas une escroquerie dans le sens où ils vont tirer la couverture à eux et vous laisser sans rien”. Il s’agit plutôt d’un mélange impie de “growth hacking” (croissance à grande vitesse) à la Silicon Valley, avec une dose de sociopathie qui peut prendre la forme d’un réseau social acceptable, et de crypto-monnaie.”

Enfin, il y a ceux qui s’inquiètent des implications potentielles sur la vie privée une fois les profils revendiqués.

“Il est clair que la plateforme présente de nombreux dilemmes moraux et éthiques, mais hé, c’est le monde de la crypto. Apparemment, Chamath Palihapitiya et Ashton Kutcher ont déjà revendiqué leurs comptes, mais je pourrais facilement voir Elon Musk et/ou Kim Kardashian, ainsi qu’une douzaine d’autres influenceurs sociaux, utiliser un recours collectif”, a déclaré Mati Greenspan, fondateur et PDG de Quantum Economics.

Il a souligné que la chanteuse américaine Ariana Grande, par exemple, possède l’équivalent de 1,14 million de dollars de jetons sur Bitclout, mais il ne semble pas y avoir de moyen de les retirer.

__

Autres reactions:

__

__

__

__

__

___

________

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, utilisez le VPN CyberGhost VPN

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h” et “Investir dans Bitcoin“.

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *