Découvrez les 3 fois où le Bitcoin a sauvé les Femmes Afghanes

Voila une nouvelle qui va donner le sourire. Le Bitcoin n’est pas seulement un investissement ou un mode de paiement décentralisé. C’est aussi la puissante arme de la liberté.

Bitcoin a sauvé les vies des Femmes en Afghanistan

Ce récit vient d’Afghanistan. Dans ce pays tombé aux mains des talibans au mois d’août, la liberté n’est plus qu’un lointain souvenir. Mais quand les Etats-Unis n’arrivent pas à garantir leurs libertés aux femmes, le Bitcoin le peut. Vous ne me croyez pas ?

coinex

Il ne suffit pas d’avoir des fusils d’assauts et des hélicoptères sophistiqués pour garantir la liberté. C’est pourtant la seule stratégie des Etats-Unis dans ce domaine. La liberté, elle, passe par des moyens bien plus subtils. Le Bitcoin garantit les libertés individuelles, et ce même quand des soldats armés prennent le pouvoir dans votre pays.

Et c’est là que la blockchain entre en jeu. Il y a dix ans, les femmes et les filles afghanes ne pouvaient déjà pas avoir accès à un compte bancaire. C’est à ce moment que Roya Mahboob et sa sœur ont fondé l’association Digital Citizen.

Grâce à cela, elles ont pu payer leurs employées en Bitcoin. Ce dernier est ouvert aux personnes qui ne peuvent pas avoir accès à des services bancaires. Dans un pays Européen, évidemment, il faut le vouloir pour ne pas avoir de compte en banque.

C’est la raison pour laquelle, selon les économistes de la BCE, le manque d’accès aux services bancaires n’est pas un argument valable pour défendre les crypto monnaies.

Mais les personnes dé-bancarisées ne sont pas forcement des marginaux. Les femmes en Afghanistan ne peuvent pas ouvrir un compte en banque. Les ouvriers clandestins que le Qatar utilise massivement ne peuvent pas non plus avoir de compte en banque. Alors pour ces personnes, qui sont otages de leurs pays et de leurs gouvernements, le Bitcoin est l’arme de la liberté.

La triple victoire des Femmes afghanes

Le Bitcoin en Afghanistan a permis :

  • D’apprendre l’informatique aux femmes afghanes
  • De les protéger contre l’inflation
  • De réaliser des gains colossaux grâce à leurs investissements
  • Ne pas subir les interdictions arbitraires des Talibans
  • Conserver tout leur argent en changeant de pays
  • Financer la fuite de familles entières, pendant que les banques bloquaient les transactions
  • Et d’échapper à la mort.

En utilisant le Bitcoin pour payer les femmes, Roya Mahboob et sa sœur voulaient simplement inclure dans l’économie de leur pays la moitié de la population. Mais elles ne se doutaient pas qu’elles allaient offrir bien plus que ça. Les femmes n’avaient pas accès aux banques, et cela était censé les opprimer. Mais au lieu de ça, c’est l’inverse qui s’est produit.

Pour permettre à toutes ces personnes d’utiliser les cryptomonnaies comme le Bitcoin et l’Ethereum, elles ont du apprendre à créer un portefeuille électrique, un bitcoin wallet. Elles ont du apprendre les rudiments de l’informatiques. A terme, elles savaient utiliser les monnaies cryptographiques, créer des wallets, envoyer et recevoir de l’argent, faire du trading et à investir dans le Bitcoin et l’Ethereum. Un tier des 16 000 femmes et jeunes filles qui ont travaillées pour l’association Digital Citizen étaient devenues de véritables CryptoPunks.

Pour plus d’information – consultez notre guide “Acheter Bitcoin“.

C’est le premier bénéfice qu’elles ont tiré de cette interdiction bancaire.

“C’était [la monnaie virtuelle] facile à utiliser, moins cher et plus sûr que les autres options. Nous avons donc appris aux filles à l’utiliser et avons commencé à payer notre personnel et nos contributeurs avec ce système. Nous leur avons dit que c’était un investissement pour l’avenir.”

Le BTC contre l’effondrement de la monnaie afghane

Le deuxième bénéfice, ce fut la hausse des marchés. Ces femmes qui n’avaient rien ont gagné de l’argent grâce à leurs investissements dans le Bitcoin et l’Ethereum. En 2011, le Bitcoin valait environ 5 dollars tandis que l’Ethereum a été vendu pour la première fois en 2014 à 0,3 dollars.

Pour donner une idée, avec un bitcoin aujourd’hui à 55 000 dollars et un Ethereum à 3500, cela représente des croissances respectives de 1 100 000 % et de 1 166 666 %.

Ces gains sont exprimés en dollars. Car, pendant le même temps, la devise nationale Afghane (AFN) s’est fortement dévaluée ! Depuis 2010, elle a perdu 50 % de sa valeur. Donc les femmes afghanes se sont protégées de l’inflation et en plus elles ont eu accès à des retours sur investissements formidables. Et ce n’est que le deuxième bénéfice !

A lire aussi : ”La Folie Continue : 17 Millions $ de Bitcoin Retrouvés !

Le Bitcoin, l’arme de la liberté

Et là où l’histoire devient une légende, c’est que cet argent a permis à de nombreuses femmes de quitter le pays saines et sauves avec leurs proches.

En effet, lorsque les talibans ont pris Kaboul le 15 Août 2021, de nombreuses familles ont pu prendre la fuite grâce à cet monnaie intouchable et inarrêtable. En passant la frontières, elles pouvaient conserver l’ensemble de leurs actifs et l’utiliser facilement dans un autre pays. Et ces fonds ont également permis d’organiser l’évacuation des autres membres de leurs familles qui risquaient de mourir aux mains des talibans.

Le Bitcoin n’a pas seulement permis à ces femmes de vivre leurs rêves et de développer leurs activités pendant 10 ans. Cette monnaie décentralisée leur a sauvé la vie, ainsi qu’a leurs familles. Si vous ne compreniez pas la puissance d’une telle monnaie jusque là, j’espère que cet article vous aura fait comprendre l’impact que les cryptomonnaies vont avoir sur le monde.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *