D’après Janet Yellen, l’utilisation des cryptomonnaies dans le terrorisme est un problème grandissant

Elle n’y est pas allée de main morte, comme toujours ! Janet Yellen s’attaque encore une fois aux cryptomonnaies, qui selon elle, sont surtout un outil de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Un discours sans surprises

Le 10 février 2021, la secrétaire au Trésor US, Janet Yellen, déclare que les cryptomonnaies sont un « problème croissant ».

Yellen s’est exprimée lors de la table ronde sur la politique d’innovation du secteur financier. Elle a averti que les cyberattaques et les crimes liés aux cryptos étaient en augmentation.

La secrétaire au Trésor s’enferme dans sa logique selon laquelle les cryptomonnaies sont « utilisées pour blanchir les profits des trafiquants de drogue en ligne ; elles ont été un outil pour financer le terrorisme ».

Yellen a fait référence à la loi sur la lutte contre le blanchiment d’argent adoptée par le Congrès au mois de décembre 2020. Cette mise à jour n’aurait pas pu selon elle, « arriver à un meilleur moment ».

Cette énième attaque de Yellen contre les cryptos, intervient une semaine après la publication par les Nations Unies d’un rapport indiquant que les cryptomonnaies ont servi à financer l’ISIS et Al-Qaida.

Lors de ses déclarations hostiles aux cryptos, Yellen a toujours essayé de nuancer ses positions, en reconnaissant les bénéfices potentiels des cryptomonnaies pour le système financier traditionnel.

Cynthia Lummis devrait abandonner ?

Janet Yellen n’est pas seule dans sa guerre contre les cryptomonnaies. La Banque centrale du Nigéria veut bannir les cryptomonnaies du pays.

Elle va même jusqu’à citer les discours anti-Bitcoin (BTC) de Warren Buffett pour essayer de légitimer ses actions.

La sénatrice Cynthia Lummis avait déclaré vouloir discuter avec Yellen, pour essayer de la faire changer de position sur les cryptos.

Vu le discours d’ouverture de la secrétaire au Trésor lors de la table ronde, il semblerait que cette tentative soit vouée à l’échec.

A quand les actes ? Ils viendront malheureusement, notamment si Bitcoin se rapprochait dangereusement des 6 chiffres, une étape plus que symbolique. Les institutionnels soutiennent le rallye haussier actuel de Bitcoin. Mais combien résisteront à attaque en règle règlementaire ? Le futur de Bitcoin réside beaucoup plus dans les mains des investisseurs de détail, que des gros wallets. Il faudra à un moment accepter que le BTC fasse une grande marche arrière, pour pouvoir par la suite faire un gros bon en avant. On compte toujours sur Cynthia Lummis et autres amis politiciens du Bitcoin : ils partent malheureusement avec un gros handicap.

Plus d’actions

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *