Dans ce pays, Le mining de Bitcoin est redevenu légal !

Le mining de crypto monnaies est presque un domaine qui relève de la souveraineté nationale pour un pays comme l’Iran. Téhéran avait suspendu le minage de Bitcoin en mai, avant le début de l’été. Le gouvernement vient de lever cette interdiction.

Le Gouvernement lève l’interdiction de mining de Bitcoin

Selon un rapport d’Iran International, l’interdiction de minage qui pesait sur les Bitcoins depuis mai dernier a été levée. Cette interdiction était temporaire, et elle concernait principalement le mining de Bitcoin. La principale raison de cette interdiction était la consommation énergétique que cela engendre. Et d’autant plus en période de forte chaleur. Car au cours de l’été, quand le réseau électrique est déjà sous pression avec les nombreux systèmes de climatisation.

C’était l’ancien président, Hassan Rouhani, qui avait déclaré cette interdiction temporaire au mois de mai 2021. Le minage de Bitcoin aurait été à l’origine de plusieurs pannes d’électricité dans plusieurs villes iraniennes, dont Téhéran.

Avec la fin de cette interdiction, les miners et les centres de minage possédant une autorisation pourront reprendre leur activité. C’est un signal positif pour l’ensemble des acteurs crypto dans le pays, qui est un important pôle de développement de crypto monnaies. L’Iran est sous le coup de nombreuses sanctions américaines à cause de son programme de développement nucléaire. Ainsi, aucun pays utilisant le dollar n’a le droit d’établir des liens commerciaux avec ce pays. Les crypto monnaies comme le Bitcoin BTC offrent une alternative inespérée pour une telle situation.

Les autorisations de minage ne représentent cependant pas une large majorité des mining center. En effet, selon une estimation, plus de 85 % de l’activité de minage dans la république iranienne serait mis en place de manière illégale. Ou du moins, sans autorisation.

Des ASIC découvert au Siège de la Bourse de Téhéran

Un exemple éloquent de cette situation a eu lieu en début de semaine. Au siège de la principale bourse d’Iran, le Téhéran Stock Exchange, un nombre important de rigs de minage ASIC ont été découvert. Une information pour le moins surmenante pour une telle organisation. Des soupçons d’opération de mining illégale pèse fortement sur l’entreprise, et son PDG, Ali Sahraee à déposé sa démission dans la foulée.

Les rumeurs de minage clandestin circulaient déjà depuis quelque temps. Des rumeurs considérées sans fondements jusqu’à la découverte de l’installation par le département des relations publiques du TSE. Ce dernier a publié un communiqué officiel afin de s’exprimer sur la situation.

Au cours des procédures de contrôle de l’Organisation de la Bourse et des Valeurs Mobilières (TSE), on a découvert un certain nombre de mineurs dans le bâtiment de la société.

La fin de l’interdiction iranienne va permettre à cette activité de reprendre d’une manière légale et encadrée. Et d’éviter ce genre de dérive. Les principaux problèmes associés au minage sont la consommation énergétique et le prix de l’électricité.

Mais dans les prochaines semaines, le matériel pourrait également devenir un élément de frictions. D’autant plus que l’équipementier Alibaba à annoncé suspendre la vente de matériel de minage sur son site à compter du 8 octobre. L’ensemble de l’industrie du mining a largement migré de Chine après de nombreuses interdictions au printemps dernier. Entre l’utilisation d’énergie volcanique au Salvador et les immenses mining centers des US, le visage du mining dans le monde est en train de prendre une réelle dimension géopolitique. Qui vient confirmer l’importance stratégique des crypto monnaies, et le rôle qu’elles vont jouer dans les prochaines années.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *