Bitmain baisse pavillon sur le Bitcoin

C’est terminé pour le constructeur chinois d’équipements de minage Bitcoin. Bitmain met fin à la livraison d’Antminer en Chine.

Les autorités chinoises ont, à plusieurs reprises, tapé du poing sur la table au sujet des activités liées aux cryptomonnaies. La dernière en date a encore durci la régulation sur les crypto-actifs.

Déjà priés de mettre à l’arrêt leurs fermes de minage Bitcoin, les récalcitrants ne pourront désormais plus s’équiper. Le minage est en effet considéré à présent comme une activité illégale.

Bitmain contraint par la neutralité carbone

Cette interdiction couvre le minage, mais aussi la vente d’équipements le permettant. Or, la Chine héberge un des plus importants fabricants du secteur, Bitmain. Mais l’industriel ne bénéficie d’aucun traitement de faveur.

Bitmain arrête la commercialisation de mineurs sur tout le territoire chinois. Cette interruption prend effet aujourd’hui 11 octobre. Le constructeur justifie l’arrêt de ses opérations en Chine par la régulation, mais aussi par ses règles sur la neutralité carbone.

Rappelons en effet que le minage Bitcoin est gourmand en énergie en raison de son mode de fonctionnement. La création de nouveaux blocs nécessite de mobiliser d’importantes ressources de calcul. C’est le principal inconvénient du Proof of Work.

Avec l’interdiction du Bitcoin en Chine, Bitmain perd une part non négligeable de clients. Mais le constructeur d’appareils de minage Bitcoin n’est pas totalement à l’arrêt cependant. Il continuera de livrer en Antminer le reste du monde, dont Taiwan et Hong Kong.

Des projets de minage Bitcoin verts en Chine

En réaction face à ce coup dur pour son activité commerciale, Bitmain développe par ailleurs d’autres sources de revenus. L’industriel accélère ainsi sur les conteneurs mobiles. Ces mini datacenters transportables peuvent être déplacés pour miner du Bitcoin sur des territoires plus accueillants.

Bitmain souhaite en outre accentuer le virage de l’industrie du minage vers les énergies vertes. En novembre, le fabricant organisera le World Digital Mining Summit à Dubai. L’occasion de discuter de projets de minage dans des provinces chinoises alimentés en énergie propre.

Du côté de l’écosystème Ethereum, actuellement sur du PoW, la solution est déjà trouvée. Avec ETH 2.0, la blockchain migre vers le Proof of Stake. Elle réduira ainsi drastiquement son empreinte carbone. La consommation d’Ethereum diminuera en effet de 99%.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *