Bitcoin vers les 400.000 dollars en tant qu’actif de réserve sans risque

100K$, 200K$ ou 300k$ ? Les prévisions se multiplient pour Bitcoin. Bloomberg Intelligence table même sur 400.000 dollars en 2021. Le BTC profiterait de la volonté des institutionnels de se protéger contre la dépréciation du dollar et l’inflation.

Le coup d’arrêt du Bitcoin ne freine pas les prévisions les plus optimistes. Pour Pantera Capital, Bitcoin pourrait ainsi atteindre les 100.000 dollars d’ici quelques mois, en août. D’autres observateurs vont plus loin encore.

C’est le cas notamment de Bloomberg Intelligence. Et son analyse peut surprendre. Si Bitcoin est jugé par beaucoup comme trop volatil, son expert Mike McGlone considère néanmoins que la cryptomonnaie s’apparente de plus en plus à un actif sans risque pour les investisseurs.

Bitcoin en transition vers un « actif sans risque »

Sur la base de cette hypothèse, il estime ainsi que la valeur du Bitcoin pourrait monter jusqu’à 400.000 dollars en 2021. « Bien parti pour devenir un actif de réserve numérique mondial, un saut de maturation en 2021 pourrait faire évoluer le Bitcoin vers un actif sans risque, selon nous », écrit-il.

Cette prévision va donc au-delà de celles extraites du modèle stock-to-flow, très souvent appliqué au cours du BTC. Et selon ce dernier, la valeur du crypto-actif avoisine en moyenne les 288.000 dollars, mais sur une période plus longue – de 2021 à 2024.

Pour atteindre ces estimations, Bitcoin doit cependant rallier un plus grand nombre d’investisseurs, en particulier d’institutionnels. Or, cette adoption se heurte à un obstacle. La volatilité de Bitcoin est présentée comme un facteur de hausse du niveau de risque d’un portefeuille.

Bloomberg Intelligence part donc du postulat selon lequel le BTC atténuerait le risque plutôt que de favoriser sa hausse. JPMorgan fait une analyse radicalement différente, même si elle n’est pas partagée par des sociétés comme Tesla ou MicroStrategy.

Trop volatil, donc trop risqué, rétorquent des analystes

« Le principal problème avec l’idée que les trésoriers des grandes entreprises suivront l’exemple de Tesla est la volatilité de Bitcoin », considéraient ses experts dans une note aux investisseurs de février. Pour eux, la cryptomonnaie demeure de fait un placement à risque.

Volatilité et faible niveau de risque peuvent-il aller de pair ? Ce n’est certainement pas l’avis du patron de la Fed US. Jerome Powell estime que la cryptomonnaie ne peut s’avérer « réellement utile en tant que réserve de valeur » du fait de sa nature imprévisible.

Le dirigeant juge les cryptomonnaies comme des actifs risqués. Et il met les investisseurs en garde à ce titre. « Je pense qu’avec les crypto-actifs, le public doit comprendre les risques », déclarait-il tout récemment.

En début d’année le directeur de la stratégie de la banque Morgan Stanley établissait un comparatif. Les variations annuelles moyennes de Bitcoin sont ainsi de 69%, contre 27% pour l’argent, 13% pour l’or et environ 20% pour les actions. Mais ces fluctuations reculent au fil du temps.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *