Bitcoin fait de l’ombre à Ethereum sur les frais de transaction

Les investisseurs Bitcoin font grise mine. L’inflation des coûts de transaction n’est pas le monopole d’Ethereum. Sur Bitcoin, ces frais atteignent des records, jusqu’à 58 dollars le 20 avril.

Jusqu’à présent, la flambée des frais de transaction était plutôt l’apanage de la blockchain Ethereum. La congestion du réseau déclenche régulièrement la hausse de ces coûts. Ils atteignaient en moyenne 30 dollars le 23 février.

Pire, un jour de fortes turbulences sur le marché crypto, ils s’élevaient même à 50 dollars. Mais sur la blockchain Bitcoin aussi, cette inflation peut grimper brutalement et douloureusement. C’est le cas actuellement, comme déjà en décembre dernier.

Frais : le record de 2017 n’est plus

Les frais en dollars avoisinent ainsi ceux de 2017. Et cela s’explique par une chute du hash rate, c’est-à-dire de la capacité de calcul disponible sur le réseau pour miner, mais aussi valider les blocs, soit les transactions.

D’après les données de bitinfocharts.com, la tendance à la hausse remonte cependant au 13 avril. Le coût d’une transaction était alors de 20 dollars en moyenne. Une semaine plus tard, le 20 avril, ce chiffre approchait les 60 dollars.

Les frais ont donc été multipliés par trois en l’espace de quelques jours seulement. Et toujours d’après bitinfocharts.com, le record de 2017 est donc tombé. Il était alors de 54 dollars. Mais selon Blockchair, le précédent record est de 62 dollars.

Les chiffres divergent selon les sources, comme peuvent le constater nos confrères de Cointelegraph. Toujours est-il que les frais atteignent des niveaux très conséquents, si ce n’est historiques. La raison : une très forte activité.

Panique et incident sur une ferme Bitcoin

Le dernier épisode comparable remonte à quelques mois. En décembre 2020, Bitcoin s’approchait de son ATH de 2017 à 20.000 dollars. La situation n’est pas si différente. Le BTC établissait la semaine dernière un nouvel ATH à plus de 64.000 dollars.

Toutefois, au cours du dernier week-end, le marché enregistrait une brutale correction. Plusieurs déclencheurs pourraient l’expliquer. D’abord des rumeurs de régulation aux États-Unis. Ensuite, une chute du hash rate.

Cette soudaine chute de la puissance de traitement de la blockchain Bitcoin trouverait son origine dans un incident électrique en Chine. La panne aurait ainsi affecté durement une importante ferme de minage Bitcoin dans le pays.

Cette situation accentuait la panique et la baisse du cours. Des investisseurs revendaient leur Bitcoin. Mais les transactions ne pouvaient pas être traitées faute d’un hash rate suffisant. Pour remédier aux frais de trading en hausse, des exchanges adoptent des solutions alternatives, comme OKEx avec Lightning Network.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *