Bitcoin (BTC) pourrait détruire l’économie du Salvador d’après Steve Hanke

Après les annonces du Salvador concernant une adoption du Bitcoin comme monnaie légale, Steve
Hanke a réagi en expliquant les effets néfastes de cette décision et s’est interrogé sur le
fonctionnement du Bitcoin comme moyen de paiement.

Une décision incompréhensible selon lui 

Steve Hanke, professeur d’économie appliquée à l’Université John Hopkins de Baltimore, a émis des
réserves sur l’adoption du Bitcoin comme monnaie nationale. Selon lui, cette nouvelle pourrait faire
s’effondrer l’économie du pays.

Economiste senior pendant le mandat de Ronald Reagan de 1981 à 1982, Steve Hank avait décrit le
Bitcoin comme un actif purement spéculatif « sans fondamental ». Résolument bearish au regard des
cryptos, il avait tweeté en avril que « les cryptomonnaies étaient le futur de la monnaie, pas le
Bitcoin »
.

Lors d’une interview chez Kitco News le 15 juin dernier, le professeur d’université a expliqué que les
whales de Russie et de Chine allaient maintenant se concentrer sur le Salvador pour sortir leurs
cryptomonnaies, en vidangeant le pays de ses U.S Dollars :
« Il y a un risque d’effondrement de l’économie du Salvador car tous les dollars pourraient être
aspirés et il n’y aurait plus d’argent dans le pays. Ils n’ont pas de monnaie domestique ».
Après avoir qualifié les dirigeants du Salvador de « stupides »
, l’économiste a questionné la fonction
que pourrait occuper le Bitcoin comme moyen de paiement dans un pays où la quasi-totalité des
paiements sont effectués en cash : « Vous n’allez pas payer votre course de taxi en Bitcoin. C’est
ridicule […]. 70% des habitants du pays n’ont même pas de compte en banque »
, a-t-il déclaré.

Le 11 juin dernier, JPMorgan, leader dans les services financiers aux Etats-Unis, avait laissé paraître le
même sentiment en expliquant ne pas y voir de bénéfices pour le pays, mais également que cette
décision pouvait fragiliser les liens entre le Salvador et le Fond Monétaire International (FMI).

A contrario, la Banque Centrale Américaine pour l’Intégration Économique a affirmé que cette
adoption du Bitcoin était innovante et créait beaucoup d’opportunités. La banque multinationale a
également déclaré qu’elle allait former un service consultatif pour aider le Salvador dans sa
transition.

Le professeur Hanke a spéculé que des « forces obscures étaient derrière tout ça », et qu’elles
souhaitaient mettre la main sur l’U.S Dollars. Il a terminé en émettant des réserves sur les
installations dans le pays permettant de facilement utiliser la cryptomonnaie.

Que penser de ces déclarations ?

Je n’aurais pas la prétention de dire que Steve Hanke ne sait pas de quoi il parle, que les cryptos vont
indéniablement terrasser l’économie classique etc., mais je pense qu’il est quand même essentiel
d’apporter quelques nuances à ces propos.
Concernant l’intérêt soudain des whales pour le Savaldor, la question est plus que légitime. Grégory
Raymond notait que depuis les annonces, les recherchent pour des logements au Salvador explosent
sur Google :

el salvador real estate

Mais pourquoi soudainement s’intéresser au Salvador quand des pays proposent depuis plus
longtemps des fiscalités très avantageuses pour les cryptomonnaies (Portugal, Turquie, Malte, …),
pour des conditions de vie plus favorables ?

Vient ensuite le problème des infrastructures. Je rejoins sa position sur le fait qu’actuellement,
l’adoption du Bitcoin comme monnaie légale ne sera pas d’une grande utilité.
Du point de vue de Nayib Bukele, cette décision s’inscrit sur un processus bien plus long-terme. Tous
les crypto-convaincus vous le diront, il faut viser des horizons de temps plus grand : 2, 5, 10, 20 ans !

Avec l’appui des banques américaines, Le Salvador va développer ses solutions de paiements :
création de comptes en banque et cartes de crédit pour les habitants, terminaux de paiement compatibles cryptos et développement des services financiers associés.

L’objectif est d’équiper les habitants et commerçants pour, petit à petit, réduire cette dépendance au dollar.
Une vision plutôt négative du Bitcoin sur fond de complotisme ? En effet, on peut relativiser avec les
déclarations de Steve Hanke.

L’adoption du Bitcoin ne va pas révolutionner l’économie du pays d’ici à fin 2021, mais permet de placer le Salvador comme « early adopter » dans le domaine. Je terminerai en citant Winston Churchill : « Il est toujours sage de regarder en avant, mais il est difficile de regarder plus loin qu’on ne peut voir ».

Plus d’actions

Passionné d’innovation et de projets disruptifs, les technologies Blockchain ont rapidement attiré mon attention ! Je prends plaisir à évoluer dans cet écosystème bouillonnant et à en découvrir toutes ses facettes ! Pourquoi ne pas partager cela avec vous ?

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *