Bitcoin (BTC) – Michael Saylor remet Elon Musk en piste

La réunion non annoncée des mineurs nord-américains a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Interrogé lors de la conférence Consensus organisée par Coindesk, Michael Saylor s’est attelé à dissiper les craintes légitimes des bitcoiners.

INTERVIEW DE MICHAEL SAYLOR A 8H 29MIN

Sur la baisse du Bitcoin

Avant d’en venir à ce fameux « conseil du mining », Michael SAylor a donné sont avis sur la récente chute du bitcoin et voici sa réponse :


« Si vous vous intéressez au bitcoin de manière occasionnelle, vous ne verrez que la volatilité du prix. Mais en l’examinent en profondeur, on réalise qu’il s’agit d’un investissement au long court qui se joue sur une génération, une décennie. […] Bien sûr, la volatilité fut plus forte qu’à l’accoutumée la semaine passée. […] Mais prenons un peu de recul : une tonne d’institutions a décidé d’acheter en début d’année, lorsque nous étions à 30 000 $, pour doubler en un trimestre. Mais le bitcoin ne peut pas constamment doubler tous les trois mois. Les institutions ont donc cessé d’acheter avant de rentrer de nouveau à un très bon prix.

En effet, il faut regarder les volumes d’échange sur Binance – qui est probablement l’exchange le plus liquide. Lors du jeudi noir du mois de mars 2020, il s’était échangé pour 2 milliards $ de BTC, le record annuel. Le jour où Microstrategy a annoncé son achat de BTC, le 10 août, il s’était échangé pour un milliard $ de BTC sur la journée. La semaine passée, il s’est échangé 14 ou 15 milliards certains jours. 60 milliards en tout sur une période de 6 jours. Donc, en résumé, sur un an, le prix du bitcoin a été multiplié par 4 avec une liquidité en hausse d’un facteur 5 à 8, voire 10. Dit autrement, les institutions ont acheté cette semaine pour 60 milliards $ de bitcoin à des personnes qui ont paniqué à cause de ce que je considère être du FUD. […] Il faut toujours regarder si le prix bouge sans volume ou avec beaucoup de volume parce que cela vous indique le sentiment des institutions. »

Sur la controverse du « Mining Council »

Noelle Acheson a ensuite embrayé sur le fameux « mining council » qui a défrayé la chronique cette semaine. Michael Saylor a donné un peu de contexte :

“Elon croit fermement à la technologie cryptographique pour renforcer la liberté. Il pense tout aussi fermement au bitcoin en tant que réserve de valeur à long terme. Il a exprimé ce sentiment de plusieurs manières, notamment en prenant une position de plusieurs milliards $ en BTC. Nous savons tous qu’il s’est récemment inquiété que le bitcoin puisse être un catalyseur favorisant les énergies fossiles et que cela a provoqué des remous sur Twitter. En conséquence de quoi le bitcoin s’est accaparé l’espace médiatique toute la semaine.

Le bitcoin est formidable, mais il n’est pas si facile de l’expliquer au grand public. Je ne pense pas que s’inventer un personnage sur Twitter soit la bonne façon d’éduquer le public et de construire un consensus. J’ai donc contacté Elon et nous avons eu une très longue conversation. Il m’a dit que nous serions tous gagnants si les mineurs se montraient transparents quant à leur consommation d’énergie et leurs sources d’énergie. Il est vrai que nous n’avons pas de modèle commun permettant de clarifier la consommation d’énergie. Nous n’avons pas non plus de modèle de prévision pour l’évolution de cette consommation d’énergie si bien que nous laissons des journalistes créer leurs propres modèles. Le plus célèbre étant que le bitcoin devait faire bouillir les océans d’ici une poignée d’année…

Mon point de vue est que l’efficacité énergétique augmente de manière exponentielle. En effet, les machines de mining S19 ont multiplié l’efficacité énergétique par 5 par rapport aux miners S9. Entre l’amélioration des machines de mining, les halvings et l’évolution des frais de transaction, je pense que l’efficacité énergétique va augmenter de manière exponentielle et que la consommation d’énergie va diminuer. C’est un sujet compliqué. J’ai demandé à Elon s’il avait des relations avec les mineurs. Il a dit qu’il aimerait les rencontrer. Je les ai alors contactés et ils ont accepté de le rencontrer. Elon voulait savoir quels étaient leurs plans pour l’avenir et les mineurs voulaient comprendre ses préoccupations. Nous nous sommes demandés comment devenir les gentils sur la question environnementale.

Je pense que le bitcoin est un excellent moyen de recycler l’énergie gaspillée et que nous avons une belle histoire à raconter. […] J’ai vu aujourd’hui un tweet qui suggérait que le bitcoin fonctionne avec 2 à 3 fois plus d’énergie renouvelable que les autres industries. C’est un atout que nous devons relayer, mais qui doit être étayé par des données solides.”

La journaliste a ensuite insisté sur les craintes des bitcoiners s’imaginant (à raison) que cette réunion puisse se transformer en une sorte d’entente aux sombres desseins.

« Tous les participants à cette réunion, y compris Elon, croient passionnément à la décentralisation. La seule raison pour laquelle nous avons eu cette réunion est que nous voulons assurer le succès d’une cryptomonnaie décentralisée. La source de la décentralisation est l’utilisation d’énergie et la menace existante pour le bitcoin est la soutenabilité de l’énergie qu’il consomme. […] Nous devons nous assurer que les personnes hostiles au BTC et à l’industrie crypto ne définissent pas le récit mainstream faute de données vérifiables.

Certains se sont inquiétés que cette réunion se soit déroulée à huis clos. Si cette réunion avait été secrète, je n’en aurais pas parlé à des millions de personnes. Je vais vous dire ce qu’il s’est passé pendant la réunion. Elon a rencontré les mineurs. Les mineurs ont parlé de leur approche de l’énergie et de leurs engagements envers le développement durable. Nous avons demandé à Elon ses conseils, comment nous pourrions gérer les préoccupations dans les médias. Et nous avons parlé de la façon de rassembler les données de consommation d’énergie. »

Michael a tenu le même discours au micro de CNN pour un résumé en 7 minutes de sa propre bouche :

Il ressort de cette interview que Michael Saylor est allé au front pour désamorcer la polémique. Il a offert une chance à Elon Musk de se remettre en piste. A voir si le milliardaire continuera de se sentir l’âme d’un large blocker tout en pumpant le Dog coin…

Plus d’actions


Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *