Bitcoin (BTC), les institutionnels marquent le pas

Alors qu’ils sont contribués à propulser le bitcoin à son niveau actuel, les institutionnels seraient désormais un peu moins actifs sur les marchés cryptographiques. C’est notamment ce qui ressort de l’analyse des données publiées récemment par CoinShares. Si les flux de capitaux vers les produits d’investissement en cryptomonnaies ont encore augmenté, le rythme de croissance a ralenti depuis le début de l’année. Plusieurs raisons tendent à justifier cette baisse de régime qui se fait inévitablement ressentir du côté des gestionnaires de fonds dédiés aux institutionnels. Plus de détails dans la suite.

Le niveau d’entrée le plus bas depuis octobre 2020

A l’issue de la semaine écoulée, les gestionnaires de fonds ont acheté pour 21 millions de dollars de produits d’investissement en actifs numériques d’après CoinShares. Il s’agit du plus bas niveau d’entrée enregistrée depuis octobre 2020 alors que le bitcoin valait à peine 14 000 dollars. Il est difficile de ne pas interpréter cette baisse du rythme d’investissement comme un essoufflement de la demande institutionnelle locale. La baisse de l’appétit des institutionnels a d’ailleurs coïncidé avec les faibles performances des principales cryptomonnaies. Le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH) ont en effet du mal à se mesurer à de nouveaux sommets depuis leurs précédents ATH.

A cela s’ajoute l’irrésistible besoin de réaliser des bénéfices de la part de certains investisseurs présents sur ce marché depuis un bon moment. « Nous avons récemment assisté à une réduction significative des flux entrants et, dans certains cas, des flux sortants, pour les produits d’investissement antérieurs à 2016, plus importants et établis depuis plus longtemps. Nous pensons que cela est dû au fait que les investisseurs assis sur des gains pluriannuels prennent des bénéfices » précise d’ailleurs CoinShares. A cet effet, les produits en Ether ont été les plus populaires au cours de la semaine écoulée avec une augmentation de 5,4 millions de dollars.

Fortunes diverses pour les différents gestionnaires de fonds

Bien que Grayscale maintienne toujours la première place dans le secteur, le gestionnaire de fonds a dû se contenter d’entrées totales pratiquement stables. Alors que 21Shares et Purpose ont vu leurs entrées augmentées, CoinShares a fait les frais de la nouvelle politique des institutionnels. Ces derniers demeurent cependant un catalyseur important pour la croissance des marchés cryptographiques.

CoinShares signalait notamment que les actifs cryptographiques détenus par les gestionnaires d’investissement institutionnels avaient atteint un nouveau record au-dessus de 57 milliards de dollars. Il en est de même pour la capitalisation boursière totale de l’espace cryptographique dont le niveau record actuel est indissociable des milliards injectés par les institutionnels depuis plusieurs mois déjà.

Le destin des cryptomonnaies en particulier le bitcoin devrait continuer à rester étroitement lié à celui des institutionnels durant l’année 2021. Comme il a été signalé ici, ces derniers ne s’inquiéteraient pas vraiment du prix du bitcoin qui semble remonter actuellement vers les 60 000 $.

Plus d’actions

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *