Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH), Blockware Mining lève 25 millions de dollars

La société américaine de mining, Blockware Mining, a levé 25 millions de dollars et atteint les 32 millions de dollars d’investissement après seulement deux ans d’existence.

Achat de 14000 plateformes de mining

Tandis que les plateformes de mining ferment les unes après les autres en Chine, les États-Unis se présentent chaque jour un peu plus comme le nouvel eldorado et la terre d’accueil pour les réfugiés du mining de Bitcoin (BTC).

À l’image de la société Blockware Mining, dont les investissements atteignent désormais 32 millions de dollars grâce à une nouvelle levée de fonds de 25 millions de dollars.

Et Blockware Mining a bien décidé d’être un acteur de poids sur ce marché du mining de Bitcoins. En effet, la société a acheté 14000 plateformes. Parmi celles-ci, 8000 sont destinées à être utilisées dans une nouvelle installation située dans l’état du Kentucky. Cette installation compte augmenter sa capacité électrique de 30 à 100 mégawatts et tripler sa puissance de hachage collective en passant de 300 petahash par seconde à 1 exahash par seconde d’ici mi 2022.

Pour le PDG de Blokware Mining, la chute du taux de hachage résultant de la répression chinoise est un moment “opportun” pour construire cette nouvelle installation dans le Kentucky.

Concernant les 6000 plateformes restantes, la startup compte les vendre à d’autres entreprises de mining américaine.

Les États-Unis, première puissance de mining ?

La Chine continue sa répression contre les cryptomonnaies et plus particulièrement contre le mining. Elle a déjà fermé les plateformes de mining dans plusieurs de ses provinces, dont le Yunnan, le Xinjiang et le Sichuan.

Depuis les récentes opérations chinoises conte le mining, le taux de hachage mondial est passé en dessous de 100 EH/s, une première depuis un an.

Alors qu’elle représentait plus de 65% de la puissance mondiale de hachage en avril 2020, contre 7,24% pour les États-Unis, les rôles sont en train de changer.

En effet, opportunistes, les acteurs du mining américain ont immédiatement profité de la répression chinoise pour attirer les plateformes à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil. Certaines ont décidé de s’installer dans des pays voisins de la Chine comme le Kazakhstan, mais le pays de l’oncle Sam reste le choix numéro 1 pour beaucoup de ces sociétés migrantes.

La startup est une illustration supplémentaire de ce que nous observons depuis plusieurs semaines, c’est-à-dire l’influence croissante des États-Unis sur le mining mondial.

Plus d’actions

Mon intérêt pour les nouvelles technologies m’a téléporté dans l’univers blockchain. Dimension à la fois complexe et tellement vaste que mon cerveau a d’abord réagi en mode “Error 404” frôlant la faille spatio-temporelle avant que j’en comprenne peu à peu les codes.

Le chemin est encore long avant d’obtenir le salut du dieu Crytpo, mais en attendant j’en profite pour partager ma passion avec vous

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *