Bitcoin (BTC) et cryptomonnaies dans le viseur du gouverneur de la banque de Russie

Le gouverneur de la banque de Russie maintient sa position concernant les cryptomonnaies qu’il juge comme étant l’un des investissements les plus dangereux. Cette critique ne convainc pas tout le monde, alors que beaucoup de Russes reprochent à la banque centrale russe de manquer de vision concernant les cryptomonnaies.

Un investissement vivement déconseillé par la banque de Russie

La position du gouverneur de la banque de Russie, Elvira Nabiullina, est claire vis-à-vis du Bitcoin (BTC) et des autres cryptomonnaies : “La banque centrale ne donne jamais de conseil en investissement, mais dans ce cas particulier, la banque ne le recommande absolument pas.”

Pour la banque centrale, les investissements cryptos sont particulièrement dangereux. Nabiullina critique essentiellement les prix volatils sur le marché des cryptomonnaies. Pour elle, les actifs cryptographiques spéculatifs sont plus risqués que les marchés des changes, qu’elle juge pourtant très risqués.

Le gouverneur de la banque centrale russe ne fait que confirmer sa position. En effet, en 2017, Nabiullina avait qualifié la popularité mondiale croissant de la cryptographie de “ruée vers l’or“. Plus récemment, l’ancienne ministre du Développement économique a qualifié le Bitcoin de “fausse monnaie” jugeant qu’il ne devrait pas être utilisé pour les règlements en Russie.

Une position critiquée en Russie

L’opinion de Elvira Nabiullina n’est pas partagée par tout le monde en Russie. Au contraire, beaucoup de personnes remettent en cause la façon dont la banque de Russie gère la réglementation des actifs numériques.

Un membre de la Douma d’État, l’équivalent de l’Assemblée générale française, accuse la banque centrale russe d’avoir une vision trop étroite concernant l’industrie des cryptomonnaies. Même son de cloche du côté du magnat russe Oleg Deripaska qui a ouvertement critiqué la banque de Russie la semaine passée en lui reprochant son hésitation à reconnaître les cryptomonnaies.

Reste que cette position de Nabiullina et de la banque centrale russe est peut-être une façon de dénigrer le Bitcoin et les autres cryptomonnaies au profit du futur rouble numérique. En effet, la banque de Russie a pour objectif de développer une version numérique de la monnaie russe. Pour Nabiullina, il s’agit d’un projet qui aiderait les entreprises en supprimant les intermédiaires financiers.

La position de la banque centrale russe ne fait pas l’unanimité en Russie. Plusieurs personnalités russes estiment que la banque devrait au contraire encourager les cryptomonnaies afin de développer l’industrie sur le territoire russe. Mais l’État est-il prêt à compromettre son projet de rouble numérique ?

Plus d’actions

Mon intérêt pour les nouvelles technologies m’a téléporté dans l’univers blockchain. Dimension à la fois complexe et tellement vaste que mon cerveau a d’abord réagi en mode “Error 404” frôlant la faille spatio-temporelle avant que j’en comprenne peu à peu les codes.

Le chemin est encore long avant d’obtenir le salut du dieu Crytpo, mais en attendant j’en profite pour partager ma passion avec vous

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *