Bitcoin (BTC) : au Salvador, l’opposition critique la constitutionnalité de l’adoption de cette monnaie

Un parti politique au Salvador fustige la nouvelle loi Bitcoin promue par le président Bukele et dépose une plainte pour absence de constitutionnalité du projet. L’adoption du BTC comme monnaie légale serait, pour l’opposition, préjudiciable au pays.

Aucune légalité et zéro fondement

En cas de victoire de l’opposition devant les tribunaux du pays, le projet du président de la République visant à intégrer le bitcoin dans l’écosystème financier du Salvadorrisque de tomber à l’eau. Le problème d’inconstitutionnalité de cette loi BTC serait donc à vérifier dans l’immédiat avant une éventuelle adoption par le pouvoir législatif. Le parti Front de libération Nationale Farabundo Marti regroupant plusieurs citoyens, vient de porter plainte contre ce programme d’adoption du bitcoin par le président Nayib Bukele. Jugé anticonstitutionnelle, cette nouvelle loi risque d’avoir des conséquences néfastes pour le pays. Pour Jaime Guevara et Oscar Artéro, portes-parole du FMLN, cette initiative manque de légalité et ne dispose d’aucun fondement. Il faut noter que ce parti politique a récolté 7% des voix aux élections législatives de février dernier. Ce qui place le FMLN en troisième position après l’Alliance républicaine nationaliste, détentrice de 8% des suffrages. Leur action en justice viendrait toutefois tester les nouveaux magistrats nouvellement nommés à la Chambre Constitutionnelle du Salvador.

Les Salvadoriens, pas encore prêts pour le bitcoin

Enrique Anaya dénonce le manque de clarté sur la manière de mettre en œuvre la loi sur le bitcoin. En dépit de son approbation le 9 juin dernier, cet avocat salvadorien s’inquiète sur un éventuel engagement de procès en interne par les législateurs. Jaime Guevara, de son côté, n’approuve pas cette course contre la montre menée par le président salvadorien et son parti Nuevas Ideas dans l’adoption du BTC. Cela mettrait le peuple en mauvaise posture et affecterait son intérêt. Pour piqûre de rappel, les résultats d’une enquête très récente du CCI du Salvador démontrent que plus de 80% des Salvadoriens n’acceptent aucun paiement et salaire en bitcoin. Se voulant rassembleur, le ministre du Travail et de la Protection sociale, Rolando Castro, avoue que le pays n’est pas encore prêt pour ce changement.

 Pour ne citer que le désaccord de la Banque Mondial dans l’adoption du Bitcoin comme monnaie légale, la liste des obstacles risque de s’allonger pour les gouvernements avides de changements comme le Salvador. De plus, le problème de stabilité du prix du BTC aggrave la situation. N’avait-il pas chuté de 7% ces dernières 24 heures ?

Plus d’actions

Internautes amateurs, néophytes ou confirmés, c’est avec grand plaisir que je vous livre au quotidien les secrets du monde de la cryptomonnaie.
Mon rôle ? Rendre ce domaine clair et limpide tout en vous livrant les dernières infos croustillantes pour vous permettre d’y investir en connaissance de cause et avec le moins de risque possible.
Ce ne sera pas un long fleuve tranquille mais ce n’est pas grave, c’est la vie !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *