Bitcoin à 175 k et l’Ethereum à 35 k ? Oui pour cette banque !

Les projections sur le cours du Bitcoin et de l’Ethereum sont nombreuses sur la toile. Si nombreuses au point que l’on ne sait plus qui écouter ! Pour autant, lorsque ces projections de cours proviennent d’une banque comme la Standard Chartered, cela vaut la peine de s’y intéresser.

Le rapport de la banque anglaise Standard Chartered

La banque anglaise vient de publier un rapport concernant les deux cryptomonnaies leaders, le Bitcoin et l’Ethereum. En réalité, le rapport est plus porté sur l’Ethereum. D’ailleurs, le rapport est intitulé « Le guide de l’investisseur Ethereum ». Il est écrit par Geoff Kendrick, Christopher Graham et Melissa Chan.

Dans leur rapport, les analystes reviennent sur les points communs et différences entre le Bitcoin et l’Ethereum. Pour rappel, l’Ethereum se distingue du Bitcoin par son implication dans la DeFi et les NFT et l’utilisation de smart contracts. Malgré une palette plus large, les rédacteurs considèrent que l’Ethereum court plus de risques que le Bitcoin.

«Bien que les rendements potentiels puissent être plus élevés pour l’ETH que pour le BTC, les risques sont également plus élevés » Standard Chartered

Enfin, ce qui nous intéresse le plus concerne les projections de cours contenues dans ce rapport. D’après les chercheurs de Standard Chartered, le Bitcoin pourrait ainsi atteindre prochainement 175 000 dollars. Pour l’Ethereum, les rédacteurs disent évaluer cette crypto du point de vue structurelle entre 26 000 et 35 0000 dollars.

Le modèle de la Proof-Of-Stake a « des avantages environnementaux évidents »

Le rapport évoque également l’évènement majeur actuellement en cours avec la transition vers l’Ethereum 2.0. Ainsi, l’Ethereum est en passe d’abandonner son modèle originelle de la Proof-Of-Work pour se tourner vers la Proof-Of-Stake. Ce changement devrait permettre au réseau Ethereum d’être moins énergivore.

« La transition (vers la Proof-Of-Stake) a des avantages environnementaux évidents puisqu’il supprime le besoin de recourir à une puissance informatique très importante pour le minage. » Standard Chartered

Cet objectif a été souligné par les chercheurs de Standard Chartered. Dans le rapport, ils confirment ainsi tout le bien que la version 2.0 pourrait apporter, à commencer par un impact environnemental réduit. Pour autant, ils mettent en garde contre la difficulté de cette « mise à jour complète au sein d’une plateforme déjà complexe en elle-même ». La transition devrait être complète durant le premier semestre en 2022.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *