Binance NFT Tuesday – Les NFTs dans les Jeux Vidéo, une potentielle révolution ?

Peu de temps avant d’avoir dévoilé au grand public son ambition sur les NFT avec le lancement de sa marketplace programmé pour juin, Binance organisait déja plusieurs évènements en ligne à ce sujet. Ces évènements ayant lieu le mardi sont appelés NFT Tuesday. Aujourd’hui, CoinTribune revient sur ces épisodes.

Ce NFT Tuesday proposé par Binance est centré sur les jeux vidéo et animé par deux présentateurs, David Princay (un Binance Angel Français) et Mari (une Binance Angel Espagnole). La présentation se divise en deux parties. 

Aleksander Leonard Larsen

Une première partie (1) consistant en une discussion entre deux acteurs de l’industrie des NFTs et des jeux vidéos, avec Aleksander Leonard Larsen travaillant sur le jeu Axie Infinity et la jounaliste, Elsa Ramon.

Puis une seconde partie (2), consistant en un panel de plusieurs intervenants de l’écosystème des NFTs vidéoludiques avec Anna Norvik d’Antler Interactive développant le jeu MyNeighborAlice, Artur Sychov de chez Somnium Space, Sebastien Borget de The SandBox et Marguerite DeCourcelle de Blockade Games développant le jeu Neon District.

[Elsa Ramon / ER] : Bonjour à tous, et bonjour Aleksander ! J’ai été présentatrice sur une chaîne d’information télévisée aux Etats Unis. Et j’ai quitté mon travail pour l’écosystème crypto actifs. 

[Aleksander Leonard Larsen / ALL] : Bonjour Elsa ! Je suis Aleksander Leonard Larsen, je suis un des co fondateurs de Sky Mavis ,la société derrière le jeu Axie Infinity. Je suis également au conseil d’administration du jeu Blockchain Alliance. Je travaille dans l’écosystème vidéoludique sur la blockchain depuis début 2018. Nous avons construit et développé nos jeux durant le Bear Market et maintenant nous voyons le résultat de notre travail accompli avec un jeu en constante évolution et très populaire.

[ER] : Oui, on commence à remarquer une tendance pour les jeux sur la Blockchain. J’ai un fils de 8ans qui m’a beaucoup appris sur l’univers des jeux vidéos ! J’ai remarqué en faisant mes recherches sur les NFTs que ce n’était pas uniquement un loisir et du divertissement, mais que les NFTs sont devenu un mouvement social. une opportunité financière. Il est compliqué de s’exprimer sur le sujet avec le mot NFT car celui-ci désigne une multitude de choses différentes . En 2020, selon Statista, l’industrie vidéoludique était valorisée à plus de 131 milliards de dollars dans son ensemble. Cet argent a largement bénéficié aux sociétés produisant des jeux vidéo. Que se soit par le biais de personnes faisant des achats dans le jeu, des skins, etc.. 

Quel est votre avis sur le fait que l’industrie des jeux vidéo pourrait complètement être transformée par les NFTs ? 

[ALL] : Lorsque nous avons commencé à développer notre jeu Axie infinity, c’était car nous avions le sentiment que les NFts allaient changer la façon dont les jeux allaient être changé pour toujours. Et l’une des principales raisons pour cela était que  les NFTs donnent aux joueurs la possibilité d’avoir un impact sur ce qui est créé dans le jeu et sur la valeur de cette création. 

Nous avons découvert au fur et à mesure que les NFTs développent un “effet de réseau” dans les jeux vidéos. Les joueurs deviennent de plus en plus engagés et de plus en plus confiant sur leur dépense d’argent dans le jeu quand ils détiennent vraiment leurs objets disponibles dans le jeu, quand ces objets sont des NFTs. 

Ce n’est pas une chose que l’on dit en l’air. Nous avons de vrais preuves de cela au sein de Axie Infinity. Notamment lorsqu’on peut voir combien les joueurs sont prêts à dépenser pour ces objets qui n’offrent pas forcément une génération de rendement pécuniaire. 

C’est assez merveilleux de voir l’impact que les NFts ont déjà actuellement. Mais pour les NFts en particulier je peux dire que c’est plus naturel pour eux d’être utilisé pour les jeux vidéos que pour l’art. Car un joueur comprend directement que s’ il possède un NFT, cela veut dire qu’il peut l’utiliser au sein du jeu. c’est moins clair pour une œuvre d’art NFT. 

[ER] : Oui, c’est toujours compliqué d’expliquer aux personnes extérieures au monde de la crypto, ce que sont les NFTs ,que ces objets numériques ont une vraie valeur. Chose que je n’ai pas besoin d’expliquer à mon fils de 8 ans, ni aux enfants, adolescents ou adultes jouant aux jeux vidéos !

Est ce qu’il est compliqué pour vous d’expliquer que les NFTs ont une valeur ? 

[ALL] : Pas forcément, car les joueurs sont habitués à ses mécanismes

[ER] : Oui, mais en dehors des joueurs ? 

[ALL] : En toute honnêteté, je n’essaie même pas. Le marché vidéoludique est tellement important que maintenant les non joueurs sont obligés d’admettre notre existence et notre présence. 

Et c’est vraiment bien, j’ai été un joueur tout au long de ma vie et on voit de plus en plus de personnes jouer à des jeux tout au long de leur vie et ils continuent de grandir, il vivent des expériences au travers des jeux. et cela se passe également dans Axie Infinity,  on pousse juste cette expérience plus loin. Les joueurs gagnent des tokens qui sont des parts du monde d’Axie Infinity. Je suis extrêmement excité de voir ce qu’il va se passer. 

[ER] : Il existe déjà des preuves irréfutables que les NFts et les jeux comme Axie Infinity peuvent avoir un fort impact sur les communautés. 

L’année dernière, durant le pic de la pandémie, j’avais lu un article sur CoinDesk expliquant que Axie Infinity avait vraiment transformé une communauté. Ce n’était pas juste un jeu. 

Ainsi aux philippines pendant la pandémie, beaucoup de personnes se sont retrouvées dans le besoin et sans salaire. Le jeu leur a permis de s’en sortir en leur offrant la possibilité de gagner de l’argent. 

Cette histoire m’a vraiment marquée car cela à donné une façon pour ces personnes de bénéficier d’Axie Infinity, de sa communauté. Cela semble avoir un grand impact au-delà de ce que les gens peuvent lire, voir et penser sur ces jeux. qui ne serait que des jeux. 

Est ce que vous voyez cela arriver dans d’autres communauté dans le futur ?

[ALL]: C’est lié à la façon dont nous avons désigné le système économique du jeu . Depuis le début nous étions clair sur la façon dont on veut structurer l’économie pour ne pas avoir une grande influence sur l’inflation ou sur les ressources que le joueur peut obtenir.

Les gens se sont rendu comptes qu’ils pouvaient gagner leur vie en jouant au jeu. et cela est possible car au lieu de vendre directement des personnages dans le jeu, Axie Infinity partage avec les joueurs une partie de la valeur générée dans le jeu 

Dès qu’un joueur veut acheter un Axie, il doit l’acheter sur le marketplace et cet Axie est lui même créé par un joueur . Le joueur qui veut créer son Axie doit avoir dans son inventaire des love potion et nous prenons un pourcentage de cet transaction. 

Les jeux se développent et les joueurs participent à la création de valeur pour le jeu. C’est très éfficace car plus la communauté s’agrandit, plus nous avons de joueurs, plus ceux-ci veulent gagner des ressources, collectionner des Axies. C’est un cercle qui s’autoalimente. 

C’est pour cela que l’on a vu des gens gagner leurs vies grâce au jeu. Cela nous a fait comprendre le potentiel pour Axie. et ce que le jeu pourrait devenir. 

Car nous trouvons des solutions à de plus grosses problématiques que ce que la plupart des gens réalisent. c’est  presque la question d’un revenu universel et de la définition et création d’une nation digitale. 

C’est un peu comme si le jeu était un gâteau, et ce gâteau est partagé entre la communauté des joueurs et les développeurs. Nous n’en possédons par l’entièreté, et c’est ce qui donne la plus grande valeur à un jeu composé de NFT. 

[ALL] : Nous sommes au milieu d’ une importante mise à niveau de l’infrastructure qui est en route depuis plus d’un an. Nous sommes en train d’aller vers une Sidechain afin de diminuer les frais de gas. Il y avait un moment ou deux mineurs Ethereum recevaient plus de  200.000 dollars de frais de gas toutes les semaines. C’était devenu absurde. 

Maintenant les joueurs peuvent jouer sur notre Sidechain : Roman Network. Le gas y est très bas, mais le problème c’est qu’il doivent passer par Ethereum, puis par Binance. 

Les choses arrivent mais prennent plus de temps que l’on avait anticipé. 

Créer un jeu de qualité prend plusieurs années, et lorsqu’on construit sur une technologie aussi disruptive que la blockchain, il faut comprendre que l’on ne fait pas que créer un jeu. Tout ce qui est autour du jeu est aussi important que le jeu comme la communauté , les joueurs, l’économie du jeu. C’est ce qu’on essaie de faire chez Axie Infinity. 

[ER] : J’imagine que les NFTs auraient différents impacts sur différentes communautés autour du monde. Qu’on soit en Europe, aux Etats Unis, aux Philippines . L’impact sera différent.

Comment voyez vous l’univers des NFts grandir et s’adapter au differents besoins des personnes tout autour du monde ? 

[ALL] : Dans Axie Infinity, et dans beaucoup d’autres jeux, il existe différents types de joueurs. Certains jouent juste pour le fun, ils aiment le jeu. D’autres veulent faire des compétitions à haut niveau. Ce n’est pas forcément pour gagner des tokens ou de l’argent. 

Chaque joueur à sa motivation pour jouer. Certains ne sont là que pour avoir cette sensation de progression, d’autres pour obtenir le token et une rémunération. 

Souvent une personne arrive pour gagner des tokens, mais restent pour le jeu. 

Ainsi même si nous utilisons des stratégies de croissances avec le tokens, nous devons nous assurer que le jeu est assez fun pour que les gens apprécient leur moment dans le jeu. Pour que ce ne soit pas justement une mécanique de travail, de rendement pur. 

C’est mettre ensemble un jeu et la vie réelle. On pourrait dire que cela gamifie dans un sens notre vie. 

[ER] : Vous avez raison de dire que c’est plus qu’un jeu. Les enfants aiment beaucoup les jeux et jouent avec leurs amis. Ils font des alliances, des stratégies, on sent en tant que parents qu’il existent plus au jeu que le jeu en lui-même .Ils apprennent et développent différentes aptitudes en plus de s’amuser. 

Je n’aurais pas imaginé que quelqu’un pouvait avoir une vraie carrière, et même aller dans une école pour cela. Certaines universités ont des programmes qui s’ouvrent dans ses domaines.

Quel est votre avis sur le futur de ses carrières vidéoludiques ?  

[ALL] : je viens de l’univers E-Sport de haut niveau, et je pense que c’est toujours un rêve pour un joueur de pouvoir vivre de sa passion. Mais la vérité est que ces vieux systèmes de jeu et jeux n’étaient pas forcément désignés pour cela. 

Dans l’esport, 0.001 % de l’entièreté des joueurs ont la possibilité de vivre de leur passion. Et même au plus haut niveau c’est peut être une dizaine de joueurs. 

Lorsqu’on démocratise ses nouveaux business models, c’est là que ça devient intéressant. les  jeux évoluent de jeux à de véritable monde virtuels. Il va y avoir une évolution vers des metaverse dans lesquelles tout le monde pourra jouer aux différents jeux et utiliser les NFTs de ses différents jeux dans une sorte de méga jeu. 

C’est peut être utopique mais cela devrait arriver d’ici quelques années. Les choses vont vite, et les NFTs auront un grand impact sur cette évolution. 

[ER] : Beaucoup d’argent afflue dans l’industrie du jeux vidéo. 131 milliards en 2020. Sans doute plus pour 2021. Que pensez-vous du potentiel de l’industrie du jeux vidéo considérant les revenus ? 

[ALL] : Le potentiel est illimité. Nous sommes en train de nous diriger vers un futur numérique. Les gens vont être des joueurs.  C’est pour cela que je dédie ma vie et mon travail à Axie Infinity. Car je crois en ce futur. Et c’est pour cela que je suis ravi d’être dans cet écosystème, car il existe de nombreuses personnes plus jeunes que moi, qui ont trouvé leurs vocations. Ou il ne sont pas juger par les générations plus âgées. Nous pouvons faire ce que l’on veut et changer le monde. j’en suis convaincu. 

[ER] Que diriez vous aux jeunes aspirants joueurs qui nous regarde parler du futur des jeux vidéos ?

[ALL] : Cela dépend de ce que vous voulez faire. Si vous devenir développeur de jeux vidéos, c’est une industrie brutale ou il est difficile de se faire une place mais c’est extrêmement gratifiant lorsque vous arrivez à le faire. 

Il existe des opportunités dans l’écosystème NFTs pour ceux qui sont prêts à s’investir dedans, à rencontrer les bonnes personnes et les bonnes communautés pour s’investir.  

Dans Axie Infinity, il existe de nombreux groupes et guildes qui cherchent des joueurs. Vous n’avez pas besoin de payer si vous pouvez rencontrer les bons joueurs pour rejoindre une communauté, puis gagner des tokens et commencer à partir de ça. 

Je pense que le plus important c’est d’avoir la passion et l’énergie pour toujours aller de l’avant, et de ne pas prendre non comme réponse. 

Après l’échange vient le moment des question de l’audience :  

[ALL] : Un des grands challenges que nous rencontrons dans l’écosystème NFT est qu’il n’existe pas tant que ça de contenus pour les NFTs. Chaque NFT à besoin d’un endroit où il peut être utilisé, et si vous ne pouvez pas le faire, il devient inutile. C’est l’une des limitations les plus basiques. 

Si vous avez un NFT, quelqu’un doit trouver une utilité à celui-ci. Dans l’art, la ligne est un peu plus floue. Mais dans les jeux vidéos, si vous avez un NFT du jeu mais qu’il n’y a pas d’utilité à celui-ci , vous n’avez rien, vous attendez juste l’arrivée de cette opportunité. 

Cependant, on peut également dire que si vous avez un NFT d’un jeu qui doit sortir, il y a toujours la possibilité et la potentialité que ce jeu deviennent populaire.  

C’est l’une des choses intéressantes dans les NFTs. Vous pouvez acheter très tôt des NFts de jeux qui ne sont pas encore sorti. 

[ER] : Oui, mais il y a un risque inhérent à cela. C’est un pari, si le jeu ne marche pas ou ne sort pas le NFT ne sert à rien. Cependant le bénéfice si celui ci sort et trouve sa communauté est extrêmement important. 

[ALL] : Dans tout ce que l’on fait dans la vie, il existe un risque inhérent.  Tout le monde doit être au courant de cela. Mais il est vrai que les personnes évoluant dans l’écosystème crypto ont une aversion pour le risque plus importante que les autres.  Bien sûr vous devez tout le temps faire vos propres recherches et avis. Mais je pense que beaucoup de personnes sont précautionneuses lorsqu’elles investissent dans les NFts.

Comme je l’ai déjà dit, cela prend du temps de développer un jeu. Donc si vous investissez dans un projet, il est possible que celui-ci ne sorte pas rapidement ou du moins que tout soit opérationnel et jouable dans un court délai.  Si on vous promet le contraire, il faut voir ça comme un mauvais signe pour le projet. 

Cherchez pour les bonnes équipes et pour les joueurs qui ont de l’expérience dans le développement de quelque chose. Et vous serez positivement surpris ! C’est ce qui c’est passé avec Axie Infinity ! 

[ER] : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui viennent juste d’arriver dans l’écosystème des NFTs vidéoludiques et veulent aller vérifier et de faire des recherches sur les projets qui pourraient les intéresser ? 

Au moment où le sujet de ce NFT Tuesday s’est fait connaître, beaucoup de personnes en ont profité pour poster en commentaires des conseils en investissement sur différents projets. 

[ALL] : Je pourrais dire que Axie Infinity est le meilleur endroit pour commencer haha ! La raison est très simple. Vous pouvez voir comment ça devrait être fait. Les choses sont évidentes, transparentes pour les gens qui investissent dans le projet. La distribution des tokens est limitée par exemple. Ce sont des choses très basique à regarder dans les projets crypto, mais pour les NFTs, les gens ne sont pas aussi habitués à rechercher cela. Comme le maximum d’exemplaires d’un NFts disponible par exemple.

II faut que vous fassiez attention à ce que vous achetez. C’est pourquoi regarder les projets les plus réussis est une bonne chose, vous pouvez comparer les projets et aller voir si leur discord  est actif, ou si c’est uniquement des bots twitters. vous pouvez regarder si les personnes présentes dans le discord sont créatrices de valeur pour le projet ? Est ce qu’elles créer des outils pour la communauté, des œuvres d’art, est qu’elles parlent positivement du projet même si elles n’ont pas forcément un intérêt pécuniaire à le faire ? 

Il faut savoir détecter les bons et mauvais projets en fonction d’un faisceau d’indices. D’ou l’intérêt de faire une comparaison sur des projets solides et présent sur le place depuis longtemps comme Axie Infinity. Nous avons plus de 50.000 joueurs actifs par jour. 

[ER] : Avez vous vu l’impact d’Axie Infinity sur d’autres communautés dans le monde que celle des philippines ? 

[ALL] : Début 2018, nous avons commencé à voir que la communauté commençait à développer des jeux autour de Axie Infinity. C’est un signe positif. Notre capacité d’attirer une communauté de joueurs développeurs est une grosse raison de notre réussite actuelle. 

D’un point vue plus géographique, il existe des endroits comme le Venezuela dans lesquels ils n’ont pas de compte en banque et donc sont intéressés de gagner un peu d’argent ou des tokens juste en interagissant avec le jeu. 

Plus le jeu grossit, et les joueurs affluent, plus cela consolide la confiance des joueurs.  Vous avez de plus en plus de joueurs qui ne viennent pas de pays occidentaux mais cela augmente la confidence des joueurs occidentaux observant que le jeu devient de plus en plus florissant, et sont donc plus confiant pour dépenser de l’argent; 

C’est également un facteur à observer pour un projet : est ce que les joueurs sont actifs, est ce qu’ils dépensent de l’argent et achètent des ressources dans le jeu ? Existe-t- il un écosystème ? 

Cela prend du temps pour construire cet écosystème. Cela fait trois ans que nous développons Axie Infinity. 

C’est comme pour le Bitcoin, on peut faire une reproduction, un fork du Bitcoin plusieurs fois mais ce n’est pas la même chose. Bitcoin Cash, ça n’est pas le Bitcoin. 

[ER] : Pensez vous que des réseaux sociaux  et de communautés, en dehors de l’industrie vidéoludique, vont vouloir devenir un écosystème comprenant des NFts, des jeux ? 

[ALL] : Oui c’est sûr. Je pense que chacun devrait posséder ce qu’il fait en ligne. cela peut être vos données sur les réseaux sociaux, vos objets en jeux, votre argent dans un portemonnaie. 

Ce qui se passe actuellement dans les jeux n’est que précurseur de ce qui va arriver plus tard en dehors de cet écosystème. Tout est déjà numérique.

Je suis vraiment impatient de voir les gens utiliser leurs NFts. Et cela arrive déjà, il existe des utilisations de NFT pour montrer la valeur d’un actif, ou que la personne appartient à une communauté. Cela peut être Axie Infinity ou d’autres communautés ou il faut avoir un NFT spécifique par exemple 

Le plus de CoinTribune : C’est le cas pour Defi France ou Bankless par exemple avec des NFts permettant de prouver son engagement dans la communauté. Mais également pour Uniswap V3, sur lequel l’apport de liquidité est représenté par un NFT ERC 20. 

[ALL] : Un peu des deux.  Il existe une division au sein de l’écosystème NFT. Avec d’une part, le côté artistique et de l’autre côté les jeux vidéos. Mais celles-ci peuvent se mélanger. 

Je n’aurais pas cru que la hype pour l’art NFT serait si importante. Je pensais que ce serait les jeux vidéos en premier !  

Pour la seconde partie du NFT Tuesday dédié aux jeux vidéos, ce sont différents acteurs du monde vidéoludique qui ont été conviés pour discuter et répondre aux questions des internautes. 

2 – Un Panel d’acteurs du monde vidéoludiques

Ce Panel était constitué des invités suivant :  

Anna Norrevik : PDG de Antler Interactiv, studio connu pour le jeu MyNeighborAlice quia fait son ICO (Initial Coin Offering) en Mars.

Sebastien Borget : PDG et cofondateur de The Sandbox, un monde numérique et vidéoludique sur la blockchain qui valorise les joueurs et les créateurs grâce à l’utilisation des NFts. Il est également le président de la Blockchain Game Alliance, une ONG avec plus de 200 membres de l’industrie vidéoludique blockchain et qui pousse à l’adoption de la technologie  blockchain en rapport aux jeux vidéo, ainsi que de mettre en avant le travail des différents membres. 

Marguerite DeCourcelle : PDG de Blockade Games, studio travaillant sur le jeu Neon District, un RPG CyberPunk sur Polygon. Le studio existe depuis 2018, et Marguerite est une développeuse blockchain active depuis 2014. 

Artur Sychov : PDG et fondateur de Somnium Space, une plateforme de réalité virtuelle ou l’économie, la propriété et l’expérience de tous les objets sont sur la Blockchain.  

[Binance Tuesday] : Qu’est ce que selon vous sera le futur des NFts dans le monde vidéoludique traditionnel ? 

[Anna Norrevik] : Mon expérience professionnelle vient en premier lieu du monde traditionnel des jeux vidéo. J’ai travaillé chez Paradox Interactive avant, et nous faisions des jeux mobiles, de réalité augmentée et virtuelle avant de faire des jeux Blockchain. 

Je pense qu’il existe un grand potentiel pour les NFTs dans les jeux vidéo, comme connecter différents éléments dans le jeu aux gagnants de compétitions. Par exemple dans Counter Strike, un jeu avec beaucoup de tournois, une forte place E-Sport, et une communauté derrière les grands sportifs. Pour moi il serait intéressant de pouvoir savoir si telle arme ou skin fut utilisée lors de telle victoire par tel joueur. L’objet prendrait ainsi plus de valeur et aurait une histoire. 

Je pense aussi que ça peut être utilisé d’autres façons. Comme par exemple dans les RPGs, avec une épée qui pourrait n’être utilisée qu’un certain nombre de fois maximum. le nombre d’utilisation étant ancrée dans la blockchain, et cela aurait également un impact sur la valeur de cet objet. 

je pense que ce qu’il faut pour qu’il y ait un déclic dans le monde des jeux vidéo, c’est que les gros studios de jeux vidéos commencent à réaliser qu’il y a beaucoup de potentiel derrière la technologie blockchain même pour eux

[Artur Sychov] : Comme l’a dit Aleksander Leonard Larsen tout à l’heure, les NFTs ont besoin d’avoir une utilité. Je pense que le futur des NFts dans les jeux vidéos mais aussi en général, dépend du fait que ceux-ci devront être utilisé, utilisable et utile pour leur propriétaire. Sinon il n’auront aucune valeur. Nous pensons que d’ici 10 ans beaucoup de personnes utiliseront la réalité augmentée. L’avatar que je porte actuellement est un NFT. C’est mon identité. Des choses comme ceci auront un grand intérêt pour les gens dans le futur, et ils ont déjà une valeur aujourd’hui. 

[Marguerite DeCourcelle] à [Artur Sychov] : Est ce que vous êtes familier avec CodeMiko ? Une influenceuse virtuelle qui porte une combinaison VR sur Twitch. Est ce que vous portez une combinaison maintenant ? 

CodeMiko

[Artur Sychov] : Non, je ne porte pas de combinaison. Ce que je porte actuellement est un casque VR, avec une manette avec suivi du mouvement de mes doigts. et je porte 3 capteurs sur mon corps pour reproduire les mouvements de celui-ci. Tout ce que je porte actuellement coûte moins de 1500€ et tout le monde qui l’achète peut l’utiliser directement dans l’univers VR et gratuitement. 

[Marguerite DeCourcelle] : Ok, je vais faire ça  ! 

[Artur Sychov] : Vous devriez ! Si vous le faites, dites le moi et je vous aiderai sur l’installation, c’est vraiment facile, et après vous pouvez : “Commence à danser en VR”.

Le NFts VR de Artur

[Sebastien Borget] : Pour moi, c’est vraiment une question de changement de paradigme. Avec une vraie propriété du joueur. Ce n’est pas un concept encore pleinement accepté au sein de l’industrie vidéo ludique, qui marche beaucoup autour du principe du free to play. Si l’on reprend les chiffres de tout à l’heure de 131 milliards de dollars de revenus, 50% de ceux-ci viennent des free to play. Ces jeux exploitent les utilisateurs et vendent des éléments non limités qui n’ont pas de réelles utilités en dehors de jeux lui-même. Il existe un énorme potentiel pour faire bouger l’industrie vers une approche plus communautaire, en mettant le joueur en avant et au centre de l’économie. En y contribuant mais également en étant récompensé par cette contribution.  

C’est également une multitudes d’utilités derrière ce que les développeurs pensent de comment les joueurs et créateurs peuvent créer un engagement par le biais des NFTs. Cela peut être à travers les éléments dans le jeu mais également la capacité d’échanger ses NFTs sur des marketplace externes au jeu et générer un revenu. La capacité de créer un système entier autour des NFTs dans lequel les NFTs sont les moyen d’avoir la possibilité d’accéder à des guildes, à des DAO (Decentralized Autonomous Organization), dans lesquelles les joueurs s’organisent eux même et participent à la gouvernance. les NFTs peuvent avoir un impact sur le gameplay lui-même également, ou pour créer un système de finance décentralisée dans lequel vous pouvez emprunter, prêter, louer un NFT.  

[Marguerite DeCourcelle] : Je pense que nous sommes ici sont en train de construire des plateformes immersives englobant une économie. Nous avons une vision de la possibilité pour des micro-économies d’exister à l’intérieur de ces jeux et univers. Et c’est ce qui super avec cela c’est que les joueurs peuvent ouvrir leurs propres business numériques, comme sur la Défi et sur les différents outils que nous sommes en train de développer . Elles ne sont pas immersives dans le sens social. avoir les éléments dans le jeu, ces collections et identités numériques, c’est passionnant pour les gens. Lorsque vous mettez ça en lien avec une plus grande vision économique, leurs business, leurs communautés, cela prend une autre dimension.  

Tout le monde est tout le temps sur Telegram ou Discord par exemple. La crypto ne dort jamais.   

Pour moi, on va arriver à un moment où les lignes vont se confondre entre la blockchain, la crypto et les avatars.

On le voit actuellement avec le mouvement artistique, tout le monde est obsédé par la grande variété d’avatar que l’on peut avoir.  et maintenant le seul chemin possible est de donner à ses avatars une utilité. 

[Sebastien Borget] : Et ils ont une utilité dans le monde virtuel essentiellement. Aujourd’hui Artur est entrain de nous le montrer. Tous les mondes virtuels peuvent être connectés. L’avatar d’Artur pourrait être utilisé dans un autre monde virtuel. Les mondes virtuels sont l’exemple même de l’interopérabilité des NFTs. 

[BT] : Quel va être l’impact des NFTs vidéoludique sur les créateurs et artistes ? 

[Artur Sychov] : Je pense que l’on montre et apprend aux gens aujourd’hui qu’ ils ont une propriété sur les objets numériques. Cela n’a jamais été fait avant. Je suis dans les mondes virtuels depuis 1999. j’ai commencé avec ULTIMO ONLINE, si certains sont assez vieux pour connaître. Puis je suis allé sur Second Life. j’ai vu la grande majorité des mondes virtuels existant, mais aussi l’ascension et la chute de beaucoup d’entre eux. Et les entreprises ont commencé à être trop grosses et à faire des erreurs. La centralisation de l’économie du jeu fut souvent l’une des grandes raisons de leur échec. 

Les joueurs aujourd’hui, dans , n’importe quel jeu, n’ont aucune propriété ni contrôle sur leurs biens et possessions. Et c’est l’une des raisons des leçons les plus importantes que les gens apprennent. et lorsqu’ils commencent à le comprendre, le déclic intervient. 

Cet objet m’appartient, personne ne peut me le prendre, c’est dans mon portefeuille. 

Une fois que les joueurs prennent conscience qu’ils sont libre de faire ce qu’ils veulent avec leurs objets tout change. Il peuvent le vendre, le donner, l’envoyer dans un autre monde numérique. Tout cela sans avoir besoin de la permission de quiconque. Ils commencent donc à être plus confiant dans le système mais également à s’investir et créer plus au sein de celui-ci. 

Nous sommes en train d’essayer de construire le futur de la communication et de l’économie des créateurs en plus de tout ce que j’ai évoqué précédemment . 

Les gens vont créer, les gens vont consommer et les gens vont s’amuser. Il y aura une création de valeur. 

[Sebastien Borget] : J’aimerais ajouter que chez Sandbox nous nous centrons majoritairement sur le contenu généré par le joueur. Sandbox existe depuis une dizaine d’années, à commencé sur mobile, à eu plus de 40 millions de téléchargement, des millions de créateurs actifs qui ont fait plus de 70 millions de créations. Mais dû aux limitations sur mobile, il n’y avait pas encore l’aspect de propriété, de partage des revenus. Nous ne pouvions pas payer ses créateurs alors qu’ils participaient au succès du jeu. 

Dès que nous avons vu les NFTs apparaître,  nous avons décelé les avantages existant à combiner les créations des utilisateurs et les NFTs. Vous pouvez posséder vos créations, vous pouvez les échanger , les vendre sans autorisation, vous pouvez commencer à les monétiser. L’ensemble du contenu de The Sandbox est fait par les utilisateurs et appartient aux utilisateurs. Ils peuvent créer leurs propres expériences, business, jeux, musée algorithmique ! 

Ils peuvent désigner leurs propres habits et styles. Ils peuvent aller plus loin encore dans l’aspect de metaverse en prenant des NFTs qui viennent d’autres créateurs comme les Cryptos Punks ou les Meebits, et les utiliser dans notre monde virtuel. 

Ce sont des possibilités de créations infinies. Plus besoin d’être sur un seul jeu ou application, et cela est vraiment unique et intéressant. 

[Anna Norrevik] : Je pense que c’est aussi une façon de donner aux joueurs et créateurs une motivation pour créer dans le jeu. Dans MyNeighborAlice, nous voulons ajouter des la possibilité de créer vos propres NFTs, qui vous appartiennent et vous ressemblent. et lorsque vous êtes lassé vous pouvez les vendre à d’autres joueurs qui s’en occupent pour vous !  

[Marguerite DeCourcelle] : Nous allons encore voire bcp d’utilisations différentes des NFTs. Il existe différentes variables à prendre en compte en fonction des catégories de joueurs. Comme par exemple : l’économie dans le jeu pour les joueurs investissant dans des terrains virtuels et comment il peuvent faire pour fructifier leurs investissements. 

Mais l’un des sujets pour lequel j’ai un intérêt assez fort est comment nous pouvons rendre les choses fun pour les joueurs. Certains jeux sont assez chers dans leur utilisation du fait de leur présence sur la Blockchain Ethereum par exemple. C’est pourquoi nous sommes passé sur la Blockchain Polygon.  

Récemment, il a été possible de faire des airdrops de NFTs offerts par les développeurs . Nous avons fait une campagne de airdrops pour plus de 2000 utilisateurs qui nous a coûté uniquement 1 dollars. Pour 78% de ces personnes, ce fut la première fois qu’ils se sont créés un nouveau portefeuille dans le but de récupérer un NFT.

Lorsque vous mettez en perspective les différents joueurs qui sont intéressés par le jeu, présents sur nos réseaux sociaux avec le nombre réel de joueurs sur votre jeu, on peut y observer que beaucoup d’entre eux n’ont jamais eu de NFTs ou de crypto actifs. Il existe une grande barrière d’entrée. 

Comment pouvons-nous mettre les NFts dans les mains des joueurs ? Et comment pouvons nous les aider à créer de la valeur avec ? Je pense que c’est la prochaine grande étape. Il faut que ce soit facile d’utilisation et d’accès pour que les joueurs puissent avoir envie de jouer au jeu.  

Ce NFTs n’a pas besoin de valoir beaucoup d’argent, mais le fait qu’ils puissent posséder quelque chose avec laquelle ils peuvent jouer et qu’il leur a été donné en cadeau et une bonne expérience utilisateur. 

Nous avons plusieurs voies intéressantes à développer et explorer mais trouver une façon de créer cette nouvelle forme d’économie pour les joueurs et créateur est un sujet qui m’intéresse fortement !

[Artur Sychov] : Il faut leur donner des outils de création et créer un système économique dans le jeu pour cela. Les gens commenceront à utiliser ses outils et ils deviendront créatifs ! La possibilité de faire de l’argent dans un jeu n’est pas la chose la plus importante, mais c’est tout même quelque chose à prendre en compte. Sans cette possibilité , le métaverse ne peut pas exister. Les gens doivent avoir la possibilité de pouvoir gagner assez d’argent pour vivre tout en étant créatif.

Ces espaces virtuels vous donnent la possibilité de créer peu importe d’où vous venez dans le monde. Si vous avez accès à un ordinateur vous pouvez utiliser votre talent pour créer peu importe d’où vous venez. La Blockchain est une technologie révolutionnaire qui va permettre aux personnes de participer aux différentes économies et mondes virtuels dans le monde, sans demander la permission à qui que ce soit ou à votre gouvernement !

[Artur Sychov] : C’est super facile ! C’est la force du marché libre. Si vous êtes un créateur, vous construisez votre réputation, si vous commencez à aller contre cette réputation vous allez perdre vos clients. Nous sommes dans un monde capitaliste et les acheteurs iront voir ailleurs si vous ne jouez pas le jeu. Tout est traçable, cela se verra rapidement. les gens ne sont pas stupides. 

Il existe d’autres façon plus techniques de contrôler cela bien sûr, mais c’est l’un des exemples le plus simple et parlant. 

[Anna Norrevik] : Nous allons bientôt avoir notre première vente de terrains sur MyNeighborAlice. Les gens auront besoin de stacker 20 Alice Tokens pendant 14 2021 jours pour avoir accès à un grand nombre de tickets afin d’avoir une chance d’acheter du terrain. 

Cette première zone s’appelle Nature Rest et est composée de forêts et d’un climat plus froid. L’entièreté du jeu est divisé en une carte avec plusieurs zones aux particularités différentes 

Une fois que vous obtenez le terrain, et lorsque nous sortirons le jeu vous aurez la possibilité de le décorer, le louer à d’autres joueurs, inviter vos amis, faire des compétitions ! Ce sera votre propre endroit. ! 

[Artur Sychov] : J’aimerais ajouter quelque chose. Pourquoi quelqu’un voudrait acheter du terrain dans un monde virtuel ? Car vous pouvez y faire ce que vous voulez.

Tout ce qui se trouve dans ce monde à été construit par des joueurs. Et surtout, c’est une question d’utilité. Si vous êtes un artiste vous pouvez construire une galerie d’art. Si vous êtes un DJ vous pouvez construire un club. Si quelque chose ne vous est pas utile, ne l’achetez pas ! 

Quand les joueurs me demandent ce que je pense du prix d’un terrain dans Somnium Space et quels seront les futurs prix, je réponds que je m’en fiche et que vous devriez faire de même. Vous acheter ce terrain pour son utilité. si cela coûte 1 dollars dans le futur, posez-vous la question, est ce que ca sera moins utile pour vous ? Non, il vous sera toujours possible de faire la même chose avec. 

Cependant, si quelque chose est vraiment utile, mais qu’il en existe peu d’exemplaires, alors les prix monteront. 

Rendez les choses utiles pour les utilisateurs et ils viendront, et construiront de magnifiques choses ! Et je remercie la communauté pour cela ! 

[Marguerite DeCourcelle] : Nous n’avons pas de terrains dans notre jeu Neon District. C’est un jeu RPG 2D autour d’un système de jeux de carte à collectionner. Il fallait déterminer comme catégoriser les différents éléments collectionnables disponibles comme l’équipement ou les armes.  

Vous construisez une équipe dans laquelle chaque personnage à un intérêt, comme le soigneur, le guerrier, le tank. Puis vous faites des missions, des combats contre d’autres joueurs. Il existe une multitude de spécialités et combinaisons d’équipes et d’équipements différents . Et chaque rencontre a sa propre stratégie. 

Notre expérience des terrains sera donc très différente de celles des autres jeux. 

Extrait du jeu Neon District

[Sebastien Borget] : Je ne peux qu’être d’accord avec ce qui vient d’être dit par tout le monde. Il existe plusieurs différentes catégories de NFTs comme de l’immobilier, des terrains, de l’équipements, des habits. 

Mais à la fin, tous ces NFTs se définissent par leur utilité mais aussi par le plaisir d’utilisation que vous pouvez en tirer. 

Durant la première partie de la vie de votre projet, il faut réussir à avoir une vision de savoir si ces NFTs auront un sens dans le jeu lui-même, mais également en dehors de celui-ci. Les Nfts sont un grand écosystème dans lequel des NFts sans intérêts pourraient devenir très puissants dans d’autres jeux. Il existe des opportunités illimitées derrière les NFTs. 

Nous parlons des NFTs dans le monde du jeux vidéo, mais je pense que les NFTs ont un intérêt pour tout le monde. Et que chacun peut y trouver une façon de les utiliser.

[BT] : Vu que les possibilités de créations sont infinies dans le metaverse,  quelles seront les limites imposées ?  

[Anna Norrevik] : Cela devrait être la prochaine grande étape pour les grosses sociétés de jeux vidéo. Permettre aux individus de créer leurs propres objets. Mais ces entreprises se rendent également compte qu’il faudra mettre des limites à cette création. 

je pense qu’une solution est de donner des outils de créations à la communauté et de voir ce qu’ils feront avec. 

[Artur Sychov] : Je suis d’accord qu’il faut qu’il y ait tout de même un petit droit de contrôle sur certaines créations. Comme une modération. Beaucoup de personnes pensent que si nous sommes dans la blockchain, cela veut dire qu’il n’existe plus de lois ou de règles pour les entreprises. C’est faux bien sûr. Ce n’est pas l’anarchie. 

Je pense qu’ en ce qui concerne les créations. Plus on offre des outils élaborés aux créateurs , plus ceux-ci peuvent en faire des choses intéressantes. 

C’est la beauté de la chose. d’arriver sur notre plateforme et dans notre univers numérique et voir une création que l’on aurait imaginé possible. 

Artur parle de l’avatar qu’il porte actuellement pour le panel 

Nos créateurs ont déjà gagné plus de 250.000 dollars en vendant des avatars. 

Il a fallu plus de 40h de travail pour faire cet avatar. Quand je l’ai acheté pour 2 ETH, cela peut paraître beaucoup d’argent, mais c’est ma représentation, mon identité. A combien je valorise celles-ci?  

Votre avatar devient votre identité. Les gens reconnaissent mon avatar dans le jeu. 

[Marguerite DeCourcelle]: Je pense que l’on va arriver vers ce genre d’économie de créateurs. Il est compliqué pour nous, en tant que sociétés de développement de jeux vidéo, de prendre en compte toutes ces possibilités. Nous sommes encore à la genèse de cet écosystème et je pense que les gens ne s’en rendent pas bien compte encore. 

[Sebastien Borget] . Je suis également d’accord sur le fait qu’il faut donner aux utilisateurs des outils simples. C’est pour cela que nous avons choisi Voxels qui sont des pixels 3D. Ce sont en quelque sorte des legos numériques comme pour Minecraft et Roblox. 

Le style voxel de The Sandbox

Les NFts définissent votre identité. Ils sont également liés à l’aspect fun du jeu. Nous essayons de pousser de plus en plus de marques à utiliser les NFTs. 

Donner un NFT à quelqu’un est un geste fort, que cela vienne d’un seul créateur, ou d’une marque. Il existe une différence drastique entre être propriétaire des objets, ou les louer par l’achat dans le jeu, par exemple dans un free to play.

Et vous ? Avez-vous des NFTs ou comptez vous-en acheter ? En créer ? Utilisez vous des jeux sur la blockchain ? Il ne vous reste plus qu’à vous lancer ! On se retrouve bientôt pour un nouveau récapitulatif d’un NFT Tuesday ! Et GLHF !

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *