Binance NFT Tuesday : Acheter des NFTs, Bullish ou Bearish ?

Ce NFT Tuesday proposé par Binance est centré sur le futur des NFTs et animé par deux présentateurs, Chidubem Emelumadu (une Binance Angel Africaine) et Breton Naicker (un Binance Angel Africain). La présentation se divise en deux parties. 

Une première partie (1) consistant en une discussion entre deux acteurs du monde des NFTs avec Twobadour de Metapurse Fund et Leah Callon-Butler, chroniqueuse de CoinDesk, et directrice d’Emfarsis, une société de conseil axée sur le rôle de la technologie dans la promotion du développement économique en Asie. 

Puis une seconde partie (2), consistant en un panel de plusieurs intervenants de l’écosystème des NFTs :  Leah Callon-Butler, Nicholas Chan de Refinable, Gleb Kostarev de Binance Europe de l’Est et Yat Siu de Animoca 

CoinDesk et MetaPurse

[Leah Callon-Butler / LCB] : Bonjour Twobadour, ravi de enfin vous parler ! 

[Twobadour / TWBDR]  : De même Leah ! J’aime votre travail et j’ai lu beaucoup de vos article , ce sont de loin mes articles préférés sur la crypto ! 

[LCB] : J’aime également beaucoup votre travail ! Pour me présenter aux spectateurs, je suis directrice de Emfarsis consulting et j’écris des articles pour CoinDesk, l’année dernière un des articles qui à le plus fait parler de lui fut celui sur les Philippines, pays dans lequel des habitants ont pu remplir leurs assiettes en gagnant de l’argent par le biais de jeux NFT. C’est un article que j’ai beaucoup aimé écrire, car beaucoup de personnes se demandent toujours quelles est la réelle utilité des pour les crypto. Est ce que la blockchain est une technologie proposant une solution à des problèmes que personne n’a ? 

Twobadour, est ce que vous pouvez nous parler des meilleures histoires que vous avez entendu sur les NFTs ?  

[TWBDR] : Je pense que les histoires ajoutent de la valeur. Lorsqu’on parle de valeur des crypto-monnaies, il est possible de remonter jusqu’au grand -père de celles-ci : Bitcoin. Qu’est ce qui donnent au Bitcoin sa valeur ? Ca n’est pas uniquement son aspect technologique, ou sa rareté, mais ses origines, son mythe. 

Si vous écrivez un documentaire sur Bitcoin, il est possible de commencer par dire que des cendres de la crise financière de 2008 a émergé une nouvelle alternative créée par une entité anonyme appelée Satoshi Nakamoto. Il a créé cette entité, puis s’est évanoui dans la nature, sans prendre de crédit ou d’avantages de cette création. C’est une superbe histoire. 

Et cela est vrai pour tous les actifs numériques qui ont suivi après. C’est ce qui m’a attiré dans cet univers. 

Je connais le Bitcoin depuis 2013, mais cela ne m’a rien fait, je n’étais pas intéressé. Cependant j’ai trouvé plus tard ma passion avec les NFTs, car j’étais enfin capable d’imaginer et de comprendre tous ses concepts abstraits de propriété inaliénable ou d’indépendance financière. 

C’est pourquoi je pense que les histoires derrière les NFTs sont la vraie valeur de ceux-ci. 

[LCB] : J’ai écrit sur une histoire récemment que j’ai découvert avec Yat Su qui interviendra tout à l’heure, à propos de la triple voiture de Formule 1 Delta One. Pour ceux qui ne connaissent pas cette histoire, l’achat cette voiture numérique a causé une grande controverse, et je pense que c’est également en lien avec votre histoire Twobadour, car beaucoup de personne ont connu MetaPurse cette année avec la vente pour 69 millions de dollars de Beeple, mais vous brisez des records depuis longtemps. 

La plus grande vente de NFT en 2019 fut faite pour plus d’une centaine de milliers de dollars. Ce qui était énorme à l’époque. C’était cette fameuse voiture, la F1 Delta One qui fut achetée par un acheteur anonyme, ce qui causa un tollé, car certaines personnes ont commencé à accuser Animoca Brands, la société derrière le jeu F1 Delta one d’une arnaque sous forme de coup marketing. Qui serait prêt à dépenser autant d’argent pour une voiture numérique ? 

C’est uniquement 18 mois après que l’acheteur fut révélé. Est ce que vous pouvez en parler de votre point de vue,  et pourquoi Metapurse à décidé de se manifester ? 

[TWBDR] : Le titre de ce panel est : acheter des NFTs est ce que c’est Bearish ou Bullish ? C’est un peu des deux en fin de compte. C’est bearish quand vous ne savez pas totalement ce que vous voulez faire avec ces NFTs, c’est Bullish quand vous avez une conviction, et c’est ce qui arrivé au moment de cet achat. 

La chose est, si vous avez la possibilité d’acheter la première voiture jamais produite par Ford, le modèle T, combien seriez-vous prêt à payer pour celui-ci ?  C’est très dur d’y mettre un prix. 

La raison pour laquelle nous avons acheté ce model est que nous ne savions pas ce que nous voulions faire avec ces NFTs, nous savions qu’ils étaient important, nous le savions au fond de nous, qu’ils allaient prendre une certaine direction mais nous ne savions pas quelle direction. 

Mais en 2020, lorsque la pandémie est arrivée et que le monde à commencé à regarder vers le metaverse, et à construire de nombreux projets autour de celui- ci , tout à fait sens.  Nous avons commencé à réaliser ce que nous voulions faire avec ces NFTs. 

[LCB] : J’ai apprécié que vous soyez honnête avec le fait que vous ne compreniez pas les cryptos à l’époque, et que maintenant vous comprenez pourquoi il est possible de dépenser autant d’argent pour une voiture numérique. 

Quand avez-vous changé d’avis sur les NFTs ? Et quand vous souhaitez acheter un NFT quelles sont les données que vous prenez en compte ? 

[TWBDR] : Je n’ai vraiment questionné la raison pour laquelle nous avions dépensé une telle somme pour une voiture numérique. Cela faisait sens pour moi. Avant d’arriver à l’achat de voiture numérique, l’achat de terrain numérique faisait déjà sens pour moi car d’où je viens le concept de propriété est très fragile. Ce n’est pas aussi défini que dans la blockchain. L’idée de posséder quelque chose de numérique et de pouvoir y insuffler notre identité nous parlait. j’ai commencé à vraiment commencé à comprendre les NFTs en parlant avec les différents artistes. 

Nous avons tous l’expérience de l’art, mais c’est cela ce passe d’une façon subconsciente. Il existait toujours cette impression que l’art était inaccessible pour les personnes sans beaucoup de moyens. Mais cela a complètement changé au cours des derniers mois. Sur plusieurs artistes que j’ai rencontrés au cours de ma vie, peut-être que deux d’entre eux maximum vivaient de leur art. Mais maintenant que j’ai accès à plus de 150 artistes et que j’ai discuté avec eux, cela a changé ma façon de penser, et de me percevoir. C’est ce qui m’a fait plonger dans le monde des NFTs. 

L’explosion des NFts que nous voyons actuellement se base sur le principe d’acquérir des œuvres. Mais à un moment, nous allons voir les personnes se poser la question de savoir ce qu’il peuvent faire avec leurs NFTs.

Les projets qui pourront répondre à cette question, seront ceux qui survivront et seront les fer de lance de la prochaine vague. 

La question que je me pose est la suivante : j’aime les NFTs et l’idée derrière ceux-ci. Quelle est la façon dont ceux-ci vont rester pertinents dans les 50 prochaines années ? 

[LCB] : Pour l’instant la plupart des gens se posent la question de savoir pourquoi il faudrait acheter un NFT alors qu’il suffit de sauvegarder l’image sur son PC pour la conserver. Quand pensez-vous que nous allons voir un changement de paradigme par lequel les gens voudront avoir un certificat d’authenticité de leurs actifs numériques ? 

[TWBDR] : Plus tard cela arrive, mieux c’est pour moi. Si vous ne comprenez pas, ne vous pressez pas, prenez votre temps. 

Nous avons une relation particulière avec nos NFTs. Quelle est la valeur de changement de propriétaire d’un NFT particulier ? Comme un crypto punk par exemple, Il existe un récit, une histoire derrière. 

A un niveau plus pragmatique, cela fait plus mal de perdre un NFT que de perdre des tokens dans notre portefeuille. Je l’ai vu arriver. 

Une des choses importante avec les NFTs est que ceux ci ne peut pas nous être retiré, et cela vous oblige à nouer un lien avec la culture. Et c’est ce qui fait de ce mouvement NFT, une renaissance. C’est la convergence de la technologie, de la finance et de la culture, et l’élément principal de ce mélange est la culture. A partir de maintenant, chaque innovation dans la crypto est liée de près ou de loin au phénomène NFT. Cela force la finance à sortir de sa zone de confort et à se lier avec la culture.

Vous ne pouvez pas comprendre les NFTs juste avec des analyses de chiffres, vous devez mettre la main à la pâte, rentrer dans ce monde et parler aux acteurs de celui-ci. 

[LCB] : Pour les créateurs et les propriétaires de NFT, ce sont bien plus qu’un prix, il est difficile de fixer une valeur à ceux-ci.  Que pensez-vous que seront les prochaines tendances en termes de NFT et d’usages de ceux-ci ? 

[TWBDR] : Un des meilleur exemple, est ce qui arrive avec AnimokaBrands et la voiture numérique F1 Delta Triple One. Les NFTs commencent à devenir des modèles de flux financier avec de vraies utilités. Les NFTs possédés dans un jeu vidéo commencent à produire des bénéfices en fonction des résultats de ceux-ci dans le jeu. 

C’est une façon intelligente de monétiser les NFTs. 

L’autre tendance émergente est la possibilité de fractionner les NFTs. 

Je pense que les jeux vidéo vont être la tendance de fonds qui vont permettre aux NFTs d’émerger pour le grand public. La dernière étape sera l’interopérabilité entre les mondes et les blockchains. 

Après l’échange vient le moment des question de l’audience :   

[LCB] : Comment pouvons nous être sûrs que  les types de NFTs que nous voyons maintenant seront toujours les mêmes dans 20 ans ? Est ce que vous pensez que ceux ci pourront devenir obsolètes ?   

[TWBDR] : J’espère que ça ne sera pas les mêmes, qu’ils évolueront. Il existe de nombreuses façons de les faire évoluer. Il est possible d’ajouter des métadonnées à ceux-ci, Vous pouvez les détenir maintenant et avoir dans 20 ans une forme de NFT spectaculaire, qu’il n’est pas possible d’imaginer de nos jours !   

[LCB] : Que pensez-vous de la location et de la possibilité de gagner des NFTs, ou de les utiliser en tant que gage pour un prêt ? 

[TWBDR] :  Je pense que la location de NFT est attendue depuis longtemps. C’est l’une des utilité les logique des terrains numériques par exemple. Utiliser les NFTs en tant que gage est également une évidence, tout ce qui manque pour l’instant est le mécanisme autour de ces gages, le système de liquidation est assez compliqué à mettre en place. La façon la plus simple de voir ce gage, est que si le prêt n’est pas repayé, alors le NFT est transféré au prêteur. Mais il faut voir plus élaboré que cela, et c’est quelque chose qui est en développement. 

[LCB] : Cela ressemble au premiers moments d’internet, ou il était difficile de voir le futur qui étaient réservés à toutes ces innovations.  Est ce que vous pensez que nous sommes encore tot pour les NFTs ? 

[TWBDR] : Nous sommes encore très tôt dans l’adoption. Pas uniquement en termes de NFT mais pour l’ensemble de l’écosystème crypto. Vous pouvez commencer partout et à n’importe quel moment, mais si vous avez la persévérance et la discipline d’aller jusqu’au bout de votre objectif, alors vous allez réussir votre projet. Que ce soit un voyage de 6 mois ou de plusieurs années. Avec les cryptos vous pouvez commencer aujourd’hui.

[Binance – Chidubem Emelumadu] : Merci Leah et Twobadour, ce qui m’a marqué dans cet échange est lorsqu’ils ont dit que la finance est en lien avec la culture de nos jours, et je pense que c’est incroyable à voir, en terme de jeux et d’art. Je pense que nous sommes au début des NFTs et des crypto-monnaies. 

2 – Panel d’acteurs du monde des NFTs : Leah Callon-Butler, Nicholas Chan de Refinable, Gleb Kostarev de Binance – Europe de l’Est et Yat Siu de Animoca Brands

[Leah Callon-Butler/ LCB] : Chroniqueuse pour CoinDesk, et directrice d’Emfarsis, une société de conseil axée sur le rôle de la technologie dans la promotion du développement économique en Asie. 

[Gleb Kostarev / GK ] : Directeur de Binance – Europe de l’Est 

[Nicholas Chan / NC] : Cofondateur de la marketplace NFT Refinable

[Yat Siu / YS] : Entrepreneur, business angel, PDG et fondateur de la société de jeux Outblaze et cofondateur d’Animoca et d’Animoca Brands

les différents invités

[LCB] : Merci à vous tous d”être là ! Nicholas, vous venez de lancer votre tokens, est ce que vous pouvez nous en parler ? 

[NC] : Avec plaisir ! Merci de m’avoir invité ! Nous avons aujourd’hui mis en place notre token chez Refinable, je viens de finir un appel de 4/5 heures avec l’équipe et nous avons eu un extraordinaire support de toute la communauté. Je pense que nous avons fait beaucoup mieux que ce que nous pouvions imaginer et prévoir. Cela nous donne une confirmation sur le futur de Refinable et ce que nous comptons faire par la suite. Nous avons battu quelques records, et nous avons créé une grande congestion du réseau BSC, je présente mes excuses à tous ceux qui voulaient utiliser la BSC aujourd’hui haha, mais c’est quelque chose que nous allons éviter dans le futur ! 

[LCB] : Il semble que nous ayons beaucoup de briseurs de records ce soir ! J’aimerais commencer par poser une question à Yat : beaucoup de personnes en dehors de la crypto sphère ont du mal à comprendre les NFTs et la possibilité de posséder un actif numérique, pourquoi pensez-vous que cela pose des difficultés ?  

[YAT] : Tout d’abord merci de m’avoir parmis vous. Je pense que les NFts sont mal compris car nous vivons dans le monde des cryptos et celui-ci c’est créé autour de tokens fongibles, l’entièreté de la narration se situe autour de la vitesse de liquidité disponible et non nécessairement sur la valeur long terme qui y est construite. Mais qu’est ce que la valeur sur le long terme et pourquoi les NFts sont ils si importants ? 

Les NFts sont une histoire de culture, nous parlons des cryptos comme des réserves de valeurs, et il y’a de la valeur dans la culture et même bien plus que de la valeur. Il y’a des émotions, des sentiments, et des souvenirs et toutes ces choses qui donne de la valeur à nos vies, comme notre bague de mariage, nos premières chaussures ou nos premiers souvenirs avec nos enfants, mais il y’a pas d’étiquettes montrant le prix sur ses souvenirs, il sont inestimables. 

Et c’est en fin de compte ce que les NFTs représentent. Un droit de propriété numérique qui devient permanent et ancré sur la blockchain. Peut être que ce NFT est uniquement important pour vous ou pour une communauté de 10, 20 ou 30 personnes; ou pour votre famille. Cela n’a pas besoin d’avoir une valeur pour des millions de personnes. Je pense que 99% de tous les NFTs qui vont être disponibles vont avoir une valeur uniquement pour un petit groupe d’individus mais auront une valeur incommensurable pour ceux ci.  Et c’est ce qui est si puissant. 

Car lorsque vous jouez à des jeux vidéos, lorsque vous êtes dans le metaverse vous  construisez des souvenirs mais ils ne vous appartiennent pas. Ils vous sont pris par la plateforme. Mais avec les NFTs vous pouvez maintenant les posséder, et construire par dessus ceux-ci comme dans la vraie vie et donc y attacher une valeur sentimentale et non plus uniquement pécuniaire. 

Nous avons du mal avec cette idée car c’est numérique, non tangible, quelque que nous pouvons pas toucher ou sentir. Mais qu’est ce que l’amour ou les sentiments ? 

[LCB] : Woaw, c’est une réponse vraiment profonde haha ! Vous avez donné plusieurs pistes intéressantes  sur qui comprend ce concept et pourquoi ? Les NFTs dans les jeux vidéos semble être le meilleur moyen d’amener les gens vers les NFTs car ils créent une connexion émotionnelle avec un NFT dans le jeu comme un skin ou équipement. 

Pouvez-vous nous parler de votre expérience d’avoir été dé-plateformé en 2012 ?  Pour faire comprendre que la décentralisation n’est pas uniquement quelque chose d’important mais également d’essentiel

[YAT] : En 2010 / 2011, nous sommes devenus la plus grande société de jeux vidéo mobile au monde avec des titres comme star girls ou pretty pets salon. Sur les 20 premières apps dans l’app store, 12 étaient les nôtres. Apple n’aimait pas trop cela car il pensait que nous spammions le store. Et au lieu de nous prévenir et de nous dire qu’ils avaient quelques soucis avec notre façon de faire, nos promotions entre les différents jeux ou autres, ils ont juste enlevé toutes nos applications du store. A l’époque Apple n’avait pas de bureau à Hong Kong ou en Asie. 

Nous sommes revenus deux ans après, mais jamais au même niveau que celui où nous étions auparavant. Et je pense que cela arrive tout le temps. 

Cette expérience en tant que société nous à en quelque sorte presque tués, et cela arrive a des utilisateurs sur Twitter, sur Facebook. Cela arrive tout le temps, rien sur ces plateformes ne nous appartient. Les plateformes nous donnent uniquement une permission d’utilisation et si ils veulent nous l’enlever ils peuvent. 

Je pense que avec les NFTs, c’est la partie qui décentralise, non uniquement avec la blockchain, mais la propriétés de ces actifs permet de créer un lien avec les propriétaires de ceux-ci et de développer des entreprises autour de ces NFTs. Et c’est ce qui est puissant ici, si l’on pense à notre relation avec des actifs dans le monde réel, comme par exemple la vente d’une voiture, ca n’est qu’une petite partie du secteur automobile comprenant par exemple la construction de routes ou le carburants, l’embauche de chauffeurs, les personnes qui peignent les voitures, les mécaniciens, ce sont des choses qui existent sans permissions. Je n’ai pas besoin d’avoir la permission de Tesla pour conduire une Tesla ou pour la peindre. 

Nous pensons que les NFTs vont créer une révolution de la créativité et que nous ne sommes qu’ au début de cette nouvelle ère. Nous commençons à le voir avec les emprunts mais ce n’est juste que la surface de toute ce qui est possible. 

L’open source est vraiment la grande promesse qui à réussi à se réaliser dans le web 1.0 et le web 2.0, mais uniquement une petite partie des utilisateurs pouvait en bénéficier, les personnes sachant coder. bien que nous avons essayé d’apprendre aux enfants à coder, sans grand succès. 

Mais notre relation avec la culture, avec les actifs est différente, elle est accessible à tous. 

Je pense que les NFTs peuvent réussir à créer une révolution de la propriété d’une façon que l’open source n’a pas pu le faire. Non car ça n’était pas possible, mais car ça n’est pas aussi accessible. 

[LCB] : Votre histoire sur la façon dont vous avez été supprimé d’une plateforme pourrait être le début d’une histoire d’horreur dans le futur ! Nous avons de plus en plus de nos vies en ligne et se dire qu’il est possible de se réveiller un jour et de découvrir que quelqu’un a effacé toute votre vie n’est pas quelque chose à prendre à la légère. 

Gleb, merci d’être parmi nous, vous êtes en Russie ? 

[GK] : Bonjour ! Oui, je suis en Russie, et je suis responsable du développement de Binance en Europe de l’est. 

[GK] : Je pense que la première fois que j’ai entendu parler des NFTs , ce fut en 2017 avec les cryptos punk et les Cryptos Kitties. Ce sont les premiers projets NFTs, et qui ont créé beaucoup de buzz dans les médias. Mais quand l’engouement autour de ceux-ci est retombé, je pense que l’intérêt s’est perdu pour ces projets. Ce qui est intéressant aujourd’hui autour des NFTs et qu’il existe une sorte d’infrastructure. Il y’a deux ans, il n’y avait pas de bonne marketplace existantes, et maintenant il en existe plein de différentes. 

Les artistes, les célébrités , les créateurs peuvent les utiliser et  créer leurs NFTs en deux clics. 

Pour être honnête, je suis vraiment bullish sur les NFTs. Ici, en Russie, nous venons de finir notre hackathon sur le futur des NFT et nous avons recu un grand nombre de candidatures de plusieurs projets. 

De nombreuses équipes de développeurs essayent de développer des projets NFTs intéressants. 

Je pense que la prochaine tendance sera celle de la fragmentation des actifs et donner une valeur interne aux NFTs. Par exemple, il est possible de mettre en place des systèmes intéressants autour des NFTs et je pense que nous sommes uniquement au début de ce que nous permettent les NFTs. 

[LCB] : J’aurais aimé être une mouche sur le mur de ce Hackathon, afin d’avoir des informations sur ces futurs projets ! Voyez-vous une utilisation des NFTs  particulière  qui, selon vous, est spécifique à votre région du monde ? 

[GK] : Je pense que la tendance est à peu près la même que dans les autres pays. Les artistes et célébrités russes essayent également de créer leurs propres NFTs et de les vendres; 

[NC] : Pour ceux qui ne le savent pas, Refinable est l’une des plus grandes marketplace NFT. Nous sommes sur la BSC et avons notre communauté sur cette blockchain. Nous essayons de créer un écosystème accessible dans l’optique d’offrir une expérience utilisateur NFT agréable. 

Nous croyons dans le potentiel des NFTs et nous voulons vraiment que les gens embrassent les différentes utilités de ces NFTs. Je parle ici des jeux vidéo, de l’art numérique, mais également juste de pouvoir la création et les différentes façons dont les NFTs peuvent être utilisés pour engager une communauté. C’est très difficile pour eux de le faire sur Ethereum car il faut payer plusieurs centaines de dollars de frais. Nous voyons ça comme une difficulté à résoudre rapidement. 

La façon dont nous voulons mettre en place ces différentes utilités de NFTs est de penser ceux-ci comme un nouveau média social. 

Je pense que Yat à une belle rhétorique, presque poétique sur comment la valeur des NFTs se mesure et s’apprécie. Je dis toujours aux gens que les NFTs sont intéressants car vous ne pouvez pas les évaluer si facilement que ça. Il faut une communauté pour leur donner une valeur, une raison d’être. Et donc Refinable, est une marketplace NFT, mais également un tremplin pour les communautés, et nous pensons que la meilleure chose en travaillant avec des marques et que ces marques emmènent avec elles des fans, des spectateurs différents. Les NFTs sont fantastiques car très centrés sur les communautés. il est possible d’avoir des objets spécifiques à une communauté, n’ayant pas forcément une grande valeur pécuniaire. 

Par exemple : Mcdonald’s peut proposer des cartes à tamponner avec différents objets à collectionner en fonction des événements, et si vous possédez un certain nombre de ces objets, il est possible d’obtenir un prix en échange. Vous pouvez également avoir des émissions télévisées, ou des musiciens qui peuvent vendre leur morceaux mais pas uniquement, pourquoi pas la possibilité d’avoir une rencontre pendant un temps limité. 

Il existe tellement de possibilités différentes qu’une grande partie d’entre elles n’ont pas encore été découvertes. Avec Refinable, nous voulons créer un écosystème permettant aux utilisateurs, créateurs, artistes de venir sur notre plateforme et d’explorer de façon sécurisée et intuitives toutes les possibilités offertes par les NFTs. 

[LCB] : Vous mettez le doigt sur un sujet très intéressant, concernant la diversité et l’inclusion, et je pense que ce qui est cool avec cet écosystème est la possibilité de créer un monde meilleur dans lequel il est possible de célébrer la diversité ! Comment pouvons-nous faire venir et intégrer plus de personnes dans les mondes virtuels ? Nous ne voulons pas tous faire les mêmes choses, nous voulons trouver notre propre niche, ce qui nous plait vraiment. 

Vous avez parlé de comment internet a ouvert la voie à des opportunités comme celle ci comme avec Kickstarter par exemple, permettant à des petits projets de se faire financer.  

[YAT] : je pense que les NFTs font passer d’une économie de location à une économie de propriété. Et c’est l’une des raisons qui font que les NFTs sont durables car vous n’avez pas besoin d’avoir une grande communauté pour célébrer un événement important pour celle-ci. 

J’avais l’habitude d’écouter la radio dans les années 80, et c’était l’occasion d’avoir un mélange divers de style de musique et de chaînes radios, de découvrir de nouveaux artistes parfois n’ayant eu qu’une bonne chanson. 

Alors que de nos jours nous avons été habitués à accepter les goûts populaires car c’est la façon de les monétiser. Ce n’est pas uniquement la fautes des plateformes de streaming, c’est également dû au fait que ce système est basé sur une économie de location pouvant monétiser uniquement de façon micro. Afin de faire de l’argent sur un morceau, il faut le faire consommer plusieurs millions de fois, et ce nombre d’écoutes connaît une croissance liée aux auditeurs sur la plateforme. 

Avec les NFTs, c’est différent car il est possible de créer une rareté sur les objets, comme dans la vraie vie. Par exemple dans un jeu vidéo, avec une épée numérique que j’utilise avec mes enfants, avec laquelle j’ai tué 100 monstres, cela compte. 

Avec les NFTs, il est également possible de créer un lien social entre les propriétaires de ceux-ci. Par exemple, des sportifs peuvent créer leurs NFTs, les vendre et avoir une réelle connexion avec leurs fans et partager leurs revenus en fonction de leurs statistiques mais également à chaque fois que le NFT est revendu. Les propriétaires de ces NFTs font partie d’un micro réseau social en connexion avec le sportif. 

Je pense que les réseaux sociaux du futur sont ceux qui développeront des outils permettant de mettre en place des relations avec et entre les communautés. Avec la possibilité de créer une relation, de voir qui fait partie de mes fans les plus engagés etc…. 

Actuellement il est uniquement possible d’avoir une vision macro du public derrière un artiste, avec des nombres impersonnels. Il n’est pas possible pour un artiste de savoir combien de fois un fan en particulier a écouté sa chanson, 1 fois, 1000 fois ? Cette information appartient à la plateforme, qui l’utilise et fait de l’argent dessus. L’artiste n’en profite pas. 

[LCB] : Lorsque vous parlez de lier les engagements sociaux avec les royalties, c’est particulièrement intéressant ! Et cette idée que nos données sont une des choses les plus importantes et ayant une des plus grande valeur pécuniaire dans le monde, cela fait réfléchir. Notamment lorsqu’on met ceci en lien avec le scandale Cambridge Analytica. C’est pourquoi il est intéressant de permettre aux gens de pouvoir créer et avoir la propriété de leurs propres données par le biais des NFTs. 

Après l’échange vient le moment des question de l’audience :    

[LCB] : Est-ce que les NFTs peuvent avoir un impact sur le PIB et l’économie d’une façon positive ? 

J’aime beaucoup cette question car cela revient vers la définition de la valeur dans le metaverse, mais aussi car les NFts sont le fruit d’une technologie multi-niveau. 

[YAT] : Je mettrais cela en lien avec l’histoire de Axie Infinity et des philippines. Les gens jouent aux jeux vidéos tout en ayant un revenu pour cela, et cela fut salvateur pour ces personnes, particulièrement durant le Covid. Et ce sont des revenus assez importants pouvant aller de la dizaine de milliers de dollars à la centaine de millier de dollars. 

je pense que la vision macro est le déblocage d’une part des bénéfices que la plateforme de jeu vidéo a perçu. Il faut visualiser les entreprises comme Facebook ou les studios de jeu vidéo comme des seigneurs et leurs châteaux forts ayant un grand trésor caché derrière leurs murs mais qui ne le partage pas avec leurs citoyens. Et par cela une grande partie de l’économie derrière ces jeux ou ces plateformes est perdue. Il suffit de regarder les profits que celles-ci font pour se rendre compte de l’argent généré. 

Ces citoyens numériques produisent des services dans ces mondes ou réseaux mais rien de cela ne leur appartient. 

L’histoire nous a montré ce qui arrive lorsque l’on passe d’un système féodal avec des royaumes à un système démocratique et capitaliste. La valeur de ceux-ci à évolué d’une façon incommensurable.

C’est ce qui nous attend avec les NFTs. Les NFts sont des représentations de droits de propriété, mais se sont surtout des droits de propriété sur nos données. Et il est difficile de comprendre ce que signifie la propriété de nos données et les droits inhérents à ceux-ci. Mais un NFT, ça n’est pas si compliqué à comprendre, c’est un objet numérique et cela est facile à faire comprendre et à faire adhérer aux gens.  Pour moi c’est le premier pas vers une adoption et la compréhension sur l’importance de nos données. 

[NC] : Je pense qu’il existe un énorme potentiel concernant le marché secondaire et la revente sur Ebay, Craigslist (NDLR : Le bon coin américain), tous ces objets pourraient être sous la forme de NFT. Si nous ré-imaginons ce que sont les NFTs, nous pouvons étendre la définition au-delà des actifs numériques, et imaginer un passeport d’identification de tous les objets existant dans le monde. 

Acheter des actifs numériques comme une icon, un design, ou une photo de base de données, il n’existe pas de marché secondaire pour ce genre d’objet. Avec les NFTs, il existe techniquement ce genre de narration par laquelle il est possible de développer un marché secondaire pour l’ensemble des objets existants dans le monde. Cela donne un niveau de sécurité, de vérification et d’authenticité inégalable. 

Les NFTs vont permettre de redéfinir totalement ce qui est possible de nos jours, mais également créer de nouveaux secteurs et économies. Lorsqu’on parle de Metaverse, les gens ont tendance à penser à différents univers dans le monde virtuel, mais je pense qu’il faut le comprendre comme le monde virtuel lié au monde physique. Et les NFTs ne seront qu’une des multiples couches liant tous ses univers. 

[GK] : En termes de métaverse, je pense qu’il existe un grand potentiel. Cela commencera tout d’abord par les casques de réalité augmentée et virtuelle. Nous ne sommes qu’au début de l’adoption. 

Vivant dans un pays en développement je peux dire que les jeunes artistes, créateurs, designers, avec les NFTs ,ont accès au monde entier. Auparavant un artiste n’avait pas accès à ce marché global, cela n’était possible que localement et il était difficile de le faire durant la période de Covid. Avec les NFTs, il n’existe plus de frontières, tout le monde peut créer un nft et le vendre partout dans le monde. Je suis extrêmement Bullish sur les NFTs. 

[LCB] : Je vais jouer l’avocat du diable. Une des choses les plus intéressantes dans les NFTs et que tout le monde peut en créer un. Certaines personnes mettent donc en avant que le fait qu’il est facilement possible de créer un NFT inonde le marché de créations, et fait chuter la valeur globale de celui-ci. Qu’en pensez vous ? 

[GK] : Je vois les NFTs comme internet, il existe beaucoup de différents sites internet mais tous ces sites ne sont pas importants ou pertinents pour le public. Pour moi, la plupart des NFT n’auront pas de valeur, ça n’est pas grave et il ne faut pas s’inquiéter.  

Vous pouvez avoir une petite communauté, et vos NFTs peuvent avoir une valeur uniquement pour celle ci. Globalement, si vous voulez acheter des NFTs, il faut faire attention et ne pas le faire uniquement dans le but de gagner de l’argent. Vous devez acheter un NFT si vous l’aimez vraiment, ou si c’est un élément de jeu vidéo et que vous aimez beaucoup jouer à celui-ci. 

[NC] : J’aime dire aux gens que ce n’est pas le NFT en lui-même qui fait la valeur de celui-ci mais ce que le NFT vous permet ou représente à vos yeux. Il faut faire la distinction entre le fait qu’un NFT peut valoir une certaine somme d’argent, et le contenu dont celui ci permet l’accès. 

Par exemple, Metakovan a acheté pour 69 millions l’œuvre de Beeple, ce n’est pas la boîte de présentation qui représente la valeur mais ce qui est à l’intérieur. Il n’existe pas de moyen précis de donner une valeur à un NFT. Même pour le prix du Bitcoin  il est difficile de mettre un prix dessus.  

Je dis souvent à mon équipe ainsi qu’à la communauté, qu’il va y avoir un réajustement du marché des NFTs et de leurs prix. Mais ce réajustement va permettre de faire revenir les prix plus proches de ce que les gens pensent de ces NFTs, et qu’actuellement le marché est pleins de coups de marketing menant à des prix délirants et amenant beaucoup de regards sur les NFTs. Je pense que l’attention est une bonne chose car les personnes apprennent ce que sont les NFTs et que c’est un tremplin vers le monde de la blockchain, la décentralisation, la valeur de l’argent et des crypto actifs. 

Il faut également penser aux macro éléments qui sont que les gens du fait de la pandémie, ont beaucoup de temps, de capitaux et d’intérêts à dépenser sur les NFTs. 

[LCB] : Vous mettez l’accent sur une chose intéressante. Les gens donnent une valeur à ce qu’ils veulent. Un billet de 20 dollars ne vaut pas vraiment vingt dollars et n’a pas de valeur intrinsèque. Nous avons juste décidé de lui donner cette valeur et nous pouvons également décider de la reprendre. 

[YAT] : Je pense qu’une des chose les plus classique est que les gens arrivent dans le monde des crypto avec une vision de chaque actif comme une réserve de valeur, avec un prix. Les NFTs sont des réserves de culture, et la culture à une valeur, mais cela n’est pas nécessairement dire une valeur pécuniaire en dollar dans un sens fongible. 

Le vin en est un bon exemple. Le vin c’est de la culture, chaque vin à son histoire, son origine géographique, son goût, son importance sociale, mais également une valeur spéculative car certaines personnes le considèrent ainsi. Mais tous les consommateurs de vin disent la même chose : même si la bouteille n’a pas de valeur, il est tout de même possible d’apprécier la boisson en elle-même.  

C’est de cette façon qu’il faut regarder les NFTs. Ce sont des actifs utiles, qu’est ce qu’ils représentent pour vous ? Ce que j’aime avec les NFTs et que la plupart du temps, lorsque vous achetez un NFT, il ne faut pas s’attendre à la vendre rapidement, c’est comme acheter une voiture ou de l’art. Vous achetez de l’art pour l’apprécier, le montrer ou l’exposer. Vous pouvez le vendre certes mais ce n’est pas le but premier. 

Et cet aspect de longévité, c’est ce qui fait la culture. 

Et vous ? Avez-vous des NFTs ou comptez vous-en acheter ? En créer ? Plutôt team spéculation ou utilité ? Bearish ou Bullish ? Ce qui est sûr c’est que l’on se retrouve bientôt pour un nouveau récapitulatif d’un NFT Tuesday !

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *