Biden demande à Poutine d’agir contre les ramsomwares Bitcoin (BTC)

Au cours d’un appel téléphonique passé le vendredi 9 juillet, Joe Biden, le président des États-Unis a demandé à son homologue russe, Vladimir Poutine, de prendre des dispositions concrètes pour lutter contre les ramsomwares.

Les États-Unis, un pays particulièrement touché par les ramsonwares russes

Les ramsomwares, plus connus sous le nom de « rançongiciels » en français, sont des logiciels malveillants qui bloquent et limitent l’accès à un ordinateur ou à des fichiers en les chiffrant, et ce, jusqu’à recevoir un paiement, une « rançon », de la part de la victime. Dernièrement, de nombreuses sociétés étasuniennes ont souffert de ces cyberattaques. Les cyberpirates, d’origines russes pour la plupart, demandent des rançons en Bitcoin (BTC) à leurs victimes.

Cet appel téléphonique passé entre les deux dirigeants fait suite à une série d’attaques dont ont été victimes plusieurs entreprises nord-américaines. La grande majorité des cyberattaques ont été perpétrées par REvil, une société spécialisée dans le piratage informatique basée en Russie.

La dernière victime des pirates russes est une entreprise du nom de Kaseya, spécialisée dans l’informatique. REvil lui a exigé une somme de 70 millions de dollars (USD — $) en Bitcoins pour débloquer l’activité mise à l’arrêt. À ce jour, il s’agit de la rançon la plus élevée demandée par REvil.

Avant KaseyaMeatpacker JBS, une société évoluant dans le monde de l’agroalimentaire, avait, elle aussi, été victime de REvil. La société avait finalement payé l’équivalent de 11 millions de dollars en Bitcoins aux pirates pour débloquer leur système informatique.

Le président des États-Unis a déclaré, au cours d’une conférence de presse, qu’il s’attendait à ce que la Russie « agisse si nous [les États-Unis, NDLR] leur donnons suffisamment d’informations pour agir sur REvil ».

Il a également ajouté que les deux pays avaient « mis en place un moyen de communication » pour discuter régulièrement de ces questions.

Interrogé à propos du ton de la conversation lors de l’appel, Joe Biden a répondu que « ça s’est bien passé. Je suis optimiste ». Malgré le fait que REvil ne soit pas acteur d’État, Les États-Unis espèrent que la Russie prendra toutes les mesures pour limiter les attaques cybernétiques d’origine russe à leur encontre.

Ce n’est pas la première fois que Joe Biden demande à Poutine d’intervenir pour cesser l’activité de cyberpirates sur le territoire Russe. Le président américain a annoncé qu’il prendrait des mesures à l’encontre de la Russie si rien n’était fait pour stopper ces attaques. Il a estimé que cette dernière attaque aurait des « conséquences » sur les relations qu’entretiennent les deux pays.

Plus d’actions

Passionné de la finance et des investissements de demain, je déniche sur le web les dernières tendances (et les dernières infos) en matière de cryptomonnaies et de calcul de risque. De nature curieuse, je fouille et arpente les médias anglophones à la recherche de news à croquer. Mon objectif ? Proposer des informations synthétiques vérifiées et de qualité pour éclairer ceux qui désirent s’aventurer dans le monde des cryptoactifs.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *