« Au moins 5 pays » vont accepter le Bitcoin d’ici la fin de l’année ?

Le Salvador a accepté le Bitcoin comme monnaie officielle en septembre 2021. Et si d’autres pays faisaient de même ? Le PDG de l’exchange crypto BitMEX prédit qu’au moins « 5 pays » pourraient faire de même et se mettre au Bitcoin d’ici la fin de l’année.

7 septembre 2021. Une date qui restera historique pour la cryptosphère et pour les citoyens du Salvador. C’est en effet le jour qui marque la légalisation du Bitcoin comme monnaie officielle au Salvador (avec le dollar américain). Le Bitcoin va-t-il conquérir d’autres pays ? Oui pour le PDG de l’exchange crypto Bitmex…

coinex

Le PDG de l’exchange crypto BitMEX voit « au moins 5 pays » suivre l’exemple du Salvador

Alexandre Höptner est le PDG de l’exchange crypto BitMEX. Dans un blog il s’est récemment exprimé sur les pays qui pourraient emboîter le pas du Salvador. Sans citer pour autant de nom, il envisage qu’au moins 5 pays devraient légaliser le Bitcoin comme moyen de paiement légal d’ici la fin de l’année.

« Ma prédiction est que d’ici la fin de l’année prochaine, nous aurons au moins cinq pays qui accepteront Bitcoin comme monnaie légale. Tous seront des pays en développement. (…) Le Salvador a fait le premier pas, ce qui devrait faciliter les démarches similaires par d’autres pays. » Alexandre Höptner, PDG de l’exchange crypto BitMEX

Certes,  Alexandre Höptner n’avance pas de noms. Pour autant, pour beaucoup, il semble probable que le prochain pays à accepter le Bitcoin soit situé en Amérique du Sud ou centrale.

Pourquoi l’adoption du Bitcoin serait bénéfique

Les pays en développement sont particulièrement sensibles aux attraits du Bitcoin. Pourquoi ?

Tout d’abord, le Bitcoin facilite les transferts de fonds internationaux. Avec le BTC, ces transferts sont aussi moins chers. Or, beaucoup de pays à l’économie fragile vivent de ces transferts de fonds provenant de familles vivant à l’étranger.

« Cet argent doit trouver un moyen de rentrer chez lui d’une manière ou d’une autre. Mais le système actuel d’envois de fonds – dirigé par des fournisseurs de services monétaires comme Western Union – arnaque les gens en leur facturant une moyenne de 10 % juste pour envoyer de l’argent chez eux le jour ouvrable suivant. » PDG de l’exchange crypto BitMEX

L’inflation galopante dans ces économies pousse les pays à envisager d’autres monnaies comme le Bitcoin . Le Bitcoin agit en effet comme une réserve de valeur contre l’inflation. Or, d’après les chiffres du FMI, l’inflation dans les pays en développement devrait être autour de 5,4 % (contre 2,4 % pour les pays développés).

« Alors que l’inflation a grimpé bien au-dessus de 15 % cette année en Turquie, l’adoption de la cryptomonnaie a bondi. La Turquie a répondu en interdisant rapidement l’utilisation de la cryptomonnaie pour les biens et services, mais l’inflation est désormais de 19,25%. Le Bitcoin peut régler ça. » PDG de l’exchange crypto BitMEX

Enfin, le dernier paramètre pourrait être la politique. En effet, le Bitcoin est un moyen pour les politiques de se démarquer. Un président qui adopte le Bitcoin serait vu comme progressiste, moderne et attentif aux besoins des citoyens les plus pauvres.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *