Alerte rouge au scam sur Shiba Inu

L’équipe en charge de Shiba Inu (SHIB) met en garde les investisseurs. Une escroquerie se propage en usurpant l’identité de comptes officiels.

C’est la rançon du succès. Même si Shiba Inu connaît actuellement une période moins dynamique qu’en octobre, le SHIB n’en demeure pas moins une des principales cryptomonnaies.

1xbit

Sa popularité croissante, qui rivalise désormais avec celle du DOGE, en fait également une cible de choix pour les escrocs. L’équipe en charge du développement de la blockchain Shiba Inu alerte d’ailleurs les investisseurs contre cette menace.

Un faux groupe Shiba sur Telegram

Dans un tweet, elle tente de sensibiliser les détenteurs de crypto-actifs et les membres de la communauté Shiba à ces dangers. Une escroquerie en particulier vaut cette toute récente mise en garde.

“Un faux groupe Shiba Telegram se diffuse sur tous les réseaux sociaux. Les escrocs se font passer pour des comptes officiels et créent de faux utilisateurs. Ces escrocs répondent à des messages généraux”, précise l’alerte.

Comme le soulignent nos confrères de Cointelegraph, ces cybercriminels sont particulièrement présents sur les réseaux sociaux. Pour identifier leurs victimes, ils traquent les hashtags les plus populaires, comme #shib ou #leash, un autre jeton du même écosystème.

Les investisseurs doivent se méfier des promesses les plus alléchantes que pourraient faire des internautes sur les services en ligne. Surtout, s’ils semblent détenteurs de comptes officiels.

Des bonnes pratiques à adopter

L’alerte scam de Shiba rappelle notamment ne promouvoir aucun don de jetons, bonus et autres airdrops. Toutes les annonces en ce sens doivent déclencher un signal d’alarme chez les investisseurs.

Autre bonne pratique à conserver à l’esprit : ne jamais partager les clés d’un portefeuille électronique ou les identifiants d’accès à un service crypto, comme un exchange. Les attaques de type social ingénierie visent essentiellement à dérober ces informations.

Enfin, les investisseurs doivent se méfier des jetons dont le cours explose seulement quelques jours après sa création. Ceux-ci peuvent cacher une escroquerie. Les exemples de ce genre ne manquent pas, y compris sur des blockchains majeures.

L’illustration la plus récente est donnée par le token SQUID. En l’espace de moins d’une semaine, le jeton s’envolait de 45.000%, surfant sur la folie autour de la série Netflix. Puis, en l’espace de quelques secondes, le cours sombrait et les développeurs disparaissaient.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *