Afghanistan : le Bitcoin (BTC) est-il une solution ?

Alors que les talibans sont entrés dans la capitale afghane Kaboul et que le président Ashraf Ghani a quitté le pays, les heures sombres de l’histoires du pays resurgissent. Dès lors, qu’en est-il de la situation économique du pays ? Dans un contexte d’instabilité extrême, le Bitcoin est-il une solution pour les populations qui se ruent déjà vers les banques du pays ?

afghanistan, man, old

Non, le Bitcoin n’est pas une solution pour les talibans

En effet, c’est un des mythes les plus persistants, le Bitcoin serait devenu une monnaie idéale pour tout terroriste qui se respecte. Il n’en est rien, les terroristes utilisent plus le dollar que le Bitcoin pour se financer. Si on veut vraiment aller dans la nuance, on peut noter que certains terroristes utilisent des cryptomonnaies, mais ce n’est plus Bitcoin qui a la côté mais plutôt des cryptomonnaies anonymes comme Monero. D’ailleurs, utiliser les cryptomonnaies se révèle très risqué pour tout criminel pensant passer sous les radars. Les exemples sont désormais nombreux de ceux qui se sont fait arrêter par les forces de police ayant su remonter la trace des différentes transactions. Cela est aujourd’hui possible grâce à des sociétés comme Chainalysis ou Elliptic spécialisées dans le traçage des transactions sur les réseaux blockchain.

Une solution potentielle pour la population afghane

La très forte instabilité politique et la prise de pouvoir par le groupe taliban laisse en otage la population afghane. De telles instabilités dans le pays peuvent causer une chute brutale de la valeur de la monnaie locale : l’Afghani. Aujourd’hui un afghani correspond à environ 0,011 euro. Une chute brutale serait ainsi terrible pour le pouvoir d’achat des populations sur place. Si pour l’instant le cours se maintient, les exemples récents d’hyperinflation sont nombreux, souvenez-vous : Zimbabwe, Venezuela, Liban. Une crise politique ou un évènement brutal peut bousculer très rapidement les économies des pays en développement en créant une volatilité très importante de la monnaie locale. D’autre part, certains pays comme le Salvador, où l’insécurité est parmi les plus forte au monde, a choisi le Bitcoin comme monnaie nationale pour sémanciper de la dépendance au dollar américain, l’autre monnaie locale du pays qui cohabite désormais avec le BTC.

La population se rue sur les banques

Plusieurs avantages à passer au Bitcoin

Le premier avantage pour les populations de pays instables en développement à passer au Bitcoin est assez peu palpable de notre point de vue occidental, cela s’appelle la non bancarisation. En effet, si en Occident ce taux est très peu élevé, dans le monde, près de 2 milliards de personnes n’ont pas de compte bancaire. Avec le Bitcoin, chacun peu réaliser des échanges monétaires et ouvrir un wallet moyennant un simple téléphone portable.

Le second avantage peut également paraître paradoxal, c’est la stabilité du cours du Bitcoin. Quand on compare l’évolution du cours du BTC par rapport au cours du dollar ou de l’euro, celui-ci parait très volatile, mais si vous le comparez maintenant à des monnaies victimes d’un phénomène de surinflation voir d’hyperinflation, le BTC bénéficie d’une certaine stabilité.

Le troisième est plus palpable si vous êtes en position d’investisseur, c’est bien sûr la rareté de cet actif, souvent comparé à l’or mais en version digital. Le nombre de Bitcoin en circulation limité à 21 millions à horizon 2140 en fait un des actifs les plus précieux de la planète et donc une opportunité pour des populations de pays en développement de disposer de quelques milliers de satoshi (plus petite unité de compte du BTC) aujourd’hui qui pourrait bien voir sa valeur augmenter dans les années à venir.

Un nouveau triste épisode pour l’Afghanistan

Alors que la panique s’empare de la capitale Afghane, le premier réflexe des populations est de se ruer sur les banques pour retirer leur argent tant qu’il est encore temps. Des images bien tristes pour un pays qui fait la une des actualités pour de mauvaises raisons depuis bien trop longtemps. Certes, le Bitcoin n’est pas la solution miracle d’un point de vue économique pour ces pays, mais c’est en tout cas une solution à considérer qui peut être porteuse d’une certaine stabilité et surtout sans porter en elle une quelconque dépendance envers un autre pays occidental.

Plus d’actions

Passionné des technologies Blockchain et des cryptomonnaies depuis plusieurs années, je crois fermement à l’adoption massive qui arrive. Toujours à l’affût des dernières tendances sur le marché des cryptomonnaies, je prends plaisir à partager avec vous tous ses secrets !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *