Adossé à la blockchain Bitcoin, le cours de Stacks (STX) prend le large

En hausse de 200% depuis le 22 juin, le cours du STX surfe sur la traction en faveur du portage de la DeFi et des NFT sur le réseau Bitcoin.

Une caractéristique en particulier distingue les blockchains Bitcoin et Ethereum. La première porte essentiellement les usages de la cryptomonnaie BTC, considérée comme une valeur refuge. La seconde héberge de nombreuses applications et pas uniquement l’ETH.

Plusieurs projets ambitionnent cependant de tirer les usages du réseau Bitcoin. C’est notamment le cas du PDG de Square, Jack Dorsey. Le dirigeant milite en faveur du développement de la DeFi sur la blockchain.

+195% pour STX en moins d’un mois

Or, c’est également le cœur du protocole Stacks. Le réseau décentralisé permet de développer et exploiter des smart contracts et des Dapps sur la blockchain Bitcoin. La scalabilité du réseau n’est pas sollicitée cependant.

C’est la blockchain Stacks qui porte les transactions, Bitcoin intervenant pour les sécuriser. Grâce à ses contrats intelligents, Stacks permet donc d’envisager l’émergence de la finance décentralisée et des NFT sur Bitcoin.

Le projet suscite un intérêt évident comme en témoigne la croissance de son jeton natif, STX. La valeur de ce dernier, comme le reste du marché, pâtissait du krach crypto de mai. Cependant, le cours progresse fortement depuis fin juin.

CoinTelegraph et TradingView le confirment. Le 22 juin, le prix du STX atteignait un plus bas à 0,50 dollar. Mais entre le 22 juin et le 11 juillet, le cours du jeton regagnait 195% à 1,47 dollar. Cette hausse s’est atténuée depuis.

Le 23 juillet, STX cote 1,11 dollar, en croissance sur 24 heures de 6%. Le token évolue en effet dans le sillage du BTC, remonté au-dessus des 32.500 dollars après un début de semaine à 29K$. Compte tenu de son fonctionnement, STX affiche sans surprise une certaine corrélation avec Bitcoin.

Un 1er NFT sur Bitcoin et du staking STX récompensé en BTC

Toutefois, sur la même période, le cours du BTC est loin d’enregistrer une croissance comparable au STX. Plusieurs facteurs expliquent cette performance. D’abord, Clarity. Le lancement du langage de programmation introduit des smart contracts sur le réseau Bitcoin.

Avec Clarity, les acteurs de la DeFi et des NFT peuvent donc dès à présent opérer sur Bitcoin sans se préoccuper du coût et de la congestion du réseau. C’est le réseau Stacks 2.0 qui prend en charge ces paramètres.

Le 10 juillet était d’ailleurs créé et vendu le premier NFT Bitcoin via la blockchain Stacks. De quoi sans doute justifier pour Circle d’adopter à son tour Stacks pour son stablecoin USDC. Le réseau présente cependant d’autres avantages.

Les détenteurs de tokens STX accèdent à des rendements sous forme de BTC. Depuis peu, le staking de STX le permet, et ce à un taux moyen de 10%. C’est une spécificité de Stakes, qui le distingue des autres réseaux de type Proof-Of-Stake. La blockchain repose sur un nouveau protocole de minage baptisé proof-of-transfer (PoX).

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *