6000 holders de XRP apportent leur soutien face à la SEC

Une motion pour être représenté comme tiers défendeurs

Afin de faire valoir leurs intérêts dans le procès qui oppose Ripple à la SEC, plus de 6 000 détenteurs de XRP ont introduit une motion d’intervention pour se présenter comme tiers défendeurs. La requête qui fut conduite par l’avocat John Deaton, lui-même détenteur de l’actif, s’est appuyée sur le manque de considération porté à leur égard. « Compte tenu des propres déclarations de la SEC selon lesquelles ce tribunal est le forum exclusif pour entendre les réclamations concernant cette affaire, et de la position de Ripple selon laquelle les détenteurs de XRP ne peuvent pas compter sur les efforts de Ripple pour protéger leurs intérêts dans cette affaire et la nature de la défense de Ripple, l’intervention des détenteurs de XRP est nécessaire » précise la motion.

Pour justifier sa demande, M. Deaton a fait savoir que les détenteurs de XRP avaient essuyé une perte de 15 milliards de dollars dans la foulée de l’annonce faite par la SEC à propos d’une poursuite contre Ripple. En effet, l’actif aura connu une baisse de 76% passant de 0,76 à 0,18 dollar dans les deux semaines ayant suivi l’ouverture de la procédure. Cette chute vertigineuse avait été notamment accélérée par la vague de retraits de l’actif sur les plateformes de plusieurs exchanges importantes du marché. Les gestionnaires d’actifs cryptographiques avaient également suivi le mouvement à l’image de Grayscale qui a converti son portefeuille de XRP en bitcoin et d’autres cryptomonnaies. 

Les dirigeants de Ripple s’opposent à l’audit de leurs finances personnelles

En attendant que la requête aboutisse, la SEC continue de harceler les dirigeants de Ripple en demandant qu’un audit soit effectué sur leurs finances personnelles. Les personnes concernées par cette procédure ne sont rien d’autre que Bradley Garlinghouse et Christian Larsen. Ces derniers ont donc adressé à la cour une demande d’ordonnance de protection pour empêcher cette tentative d’intrusion dans leurs vies privées. Les avocats des intéressées ont d’ailleurs invité le tribunal à annuler les citations à comparaitre des banques utilisées par leurs clients pour leurs activités personnelles. 

Une issue défavorable pour Ripple pouvant être fatale à leurs placements qui se trouvent déjà fragilisés, les détenteurs de XRP ont donc opté pour l’attaque. De son côté, Ripple a suggéré lors de la dernière audience que la SEC détiendrait des preuves potentiellement disculpatoires mettant en cause son ancien directeur Jay Clayton.

Plus d’actions

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profil particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *